Signature de l’accord d’Alger : Les quatre vérités d’Ibk

84
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, président de la république lors de Cérémonie de la signature de l’accord de paix inter-Maliens à Bamako
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, président de la république lors de Cérémonie de la signature de l’accord de paix inter-Maliens à Bamako

A ceux qui pensent avec leurs complices que le Mali n’a jamais été si à genoux et qu’il faut en profiter et même bien en profiter ; à ceux qui n’ont pas compris le sens de la patience et de l’engagement du Mali pour la paix en vue du développement ; à ceux qui veulent porter une couronne de victoire et fêter la défaite du Mali, le président Ibk dans son style propre et apprécié de ” gros Malinké ” et digne descendant de Soundiata Kéita a martelé ses quatre vérités comme du temps de ses glorieuses interventions qui lui avaient valu l’estime des Maliens. Pur et dur à hauteur de souhait, convainquant et rassurant à nous plonger dans l’extase, Ibk l’a été au grand plaisir des Maliens qui n’ont pas manqué de l’applaudir, en souvenir de leur Ibk qui revient, qui jusqu’ici n’était que l’ombre de lui-même. Alors on aura compris, qu’il s’agissait pour lui d’une stratégie en marche, et dans laquelle il a notifié la contribution salutaire
de son aîné de Premier ministre Modibo Kéïta. Lisez plutôt ce discours historique prononcé le vendredi 15 mai 2015 au Centre International de Bamako.
Bissimillahi, Rahmani, Rahimi.
Chers amis,
Permettez-moi que je vous réunisse tous en vos diverses qualités et fonctions en un salut tout de déférence ; tous qui avez accepté de bien bonnes grâces d’être des nôtres aujourd’hui en un jour de telles solennités qui est effectivement un jour historique pour la République du Mali ; pas  seulement,  pour toute la  région du sahel ; pas seulement ; pour  l’Afrique, pas seulement, pour le monde entier.
En ce jour mémorable de vendredi 15 mai, je rends particulièrement grâce à Allah Soubahana Watallah, pour m’avoir donné l’opportunité historique d’être à la fois témoin et acteur de cette magnifique cérémonie de signature  de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.
Permettez qu’à l’entame de  ce propos, je m’incline pieusement devant la mémoire de tous ceux qui nous ont quittés avec au fond de la gorge une soif inextinguible de paix. En cet instant précis, ma pensée va à l’endroit de toutes les victimes, civiles et militaires, maliennes et étrangères de la crise qui a endeuillé notre patrie.
À cet égard, laissez-moi m’incliner particulièrement devant la mémoire des patriarches Intalla Ag ATTAHER,  Baba Ould Sidi El Mouctar KOUNTA, Mohamed El Medi ATTAHER et bien d’autres, respectivement chefs  Ifogas, KOUNTA et Kel Anta Sar qui n’ont jamais cessé de clamer leur attachement indéfectible de la Mère-patrie.
Oui mon ami Ag Badian tu as raison.
Digne héritier de Firoun, le fier guerrier !
Ta légitimité historique est établie, avérée.
Je crois que nul dans ce pays ne saurait la contester et que tu sois venu aujourd’hui porter ce témoignage nous est très sensible.
Je voudrais au nom de l’ensemble du peuple malien souhaiter à tous nos amis, tous ces chefs d’État amis, frères, qui en dépit d’agendas très chargés que je sais, avez tenus à être les témoins de l’histoire, en prenant de votre temps pour vous rendre ici au Mali et donner à cette cérémonie toute sa solennité dont témoignera l’histoire.
Que de chemins parcourus ! Que de chemins parcourus !
Mais que l’on me permette un raccourci et un rappel historiques obligés.
Quant nous fûmes aux affaires, comme on le dit, avec euphémisme, en août 2013, nous eûmes comme premier agenda, ordre du jour, la Paix au Mali, la Paix et la Paix.
Certains grands esprits nous ont raillés : ils vont à la paix comment, tous les ingrédients sont là pour que cette paix soit la plus lointaine possible.
Nous avons toujours cru en les miracles d’Allah Soubahana Watala. Nous n’avons jamais douté que ce peuple pétri de qualités avérées au long des siècles saurait également qu’on livre cette autre bataille de la paix et la gagner. Bien sûr, nous n’avons pas réussi tous seuls.
Dès l’abord, notre organisation, la CEDEAO a été à notre côté. Mon aîné le président Dioncounda est là, qui a, le premier, engagé notre communauté régionale, ensuite les Nations unies à faire œuvre de paix au Mali, à y contribuer en tout cas.
Nous avons donc pris le relais, nous avons pris la suite. Nous l’avons fait à notre rythme, selon notre méthode.
Le président Senghor l’a dit : ” L’Afrique a souvent échoué faute de méthode et d’organisation “. Pourvu que nous n’en manquions jamais, que nous ayons toujours le sens.
C’est le lieu de saluer l’accord de Ouagadougou, accord intermédiaire pour l’élection présidentielle au Mali, qui nous permet d’être ici aujourd’hui. Mais lequel stipulait qu’aussitôt l’élection présidentielle tenue, sous deux mois nous devions engager des négociations de paix au Mali. Comment le faire sur un terrain non débroussaillé ? Dans des chemins dont nous ne savions pas tous s’ils n’étaient pas des impasses ?
Nous avons commencé parce que nous nous doutions bien quand même que la gouvernance était interpellée.
Quid dans la décentralisation ? Grand projet que nous avons dès 1992 mis en chantier, qui avait déjà commencé dont nous avons amplifié les effets et donc où en est-on nous de cette décentralisation ?
Pour faire de propositions crédibles qui tiennent la route, il faut faire l’état des lieux. Voilà qui nous avait conduits à cela.
Par la suite, nous tenions également à connaître le sentiment des populations au nom desquelles chacun se plait à parler à l’envie, ces populations des régions nord du Mali. D’où, la convocation des Assises nationales du Nord. Tous deux exercices qui n’ont pas été vains. Ils ont permis de débroussailler des voies où nous allions.
Septembre, octobre, novembre, décembre, certains déjà piaffaient d’impatience : IBK n’est pas pour la paix, il lambine, il cherche de faux fuyant, il remet en cause l’existant, l’accord de Ouagadougou, et tutti quanti.
En janvier nous avons décidé de prendre le terreau par les cornes. Nous avions une idée de ce que nous voulons et ce que nous souhaitons faire pour ce pays.
Nous nous sommes rendus en Alger. Nous avons rencontré le président Bouteflika, qui nous a fait le meilleur accueil. Ses  souvenirs qu’il fut l’homme de Gao. Mon frère Ben Salah a rappelé ses liens historiques, si forts, si vivants, qui nous font si proches.
Ma demande d’abriter dorénavant les Pourparlers inclusifs inter-maliens a été agréée et chacun sait la suite.
L’implication totale de toute l’administration algérienne, sa mise au service de cette cause, et avec le talent qui est le sien dont vous avez vu plus d’un pan ici aujourd’hui, mon frère Ramtane Lamamra et son équipe ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour qu’aujourd’hui soit.
En Alger, jamais les nôtres n’ont senti une seule fois qu’ils pesaient. Totalement chez eux, toutes les facilités leur ont été accordées pour travailler, pour se ré-apprivoiser, pour se ré-climatiser les uns aux autres, se redécouvrir dans la complicité des couloirs après le couscous partagé, on se retrouve dans la chambre de l’un ou l’autre, pour que les Maliens réapprennent à se parler, à s’écouter, à s’estimer, et à comprendre que ce qui paraît nous diviser ne vaut pas la largeur d’une feuille de papier. Cela au long de mois entier. Pourquoi ne serions-nous donc pas reconnaissants à l’endroit de ce pays, de ce gouvernement, de ce président qui nous ont facilité cette tâche d’intérêt national malien bien compris. Je ne suis pas de l’engeance des ingrats et mon peuple non plus. Président Abdoul Azizi BOUTEFLIKA, peuple d’Algérie MERCI.
L’Algérie a su autour d’elle réunir la Communauté internationale de manière fabuleusement. Tous ceux qui en ont été cités ici. J’en vois ici en face de moi : l’Union européenne avec Monsieur de MENTHON, la CEDEAO pionnière avec mon frère TOURE (” frère “, frère pour une fois, qu’un TOURE soit mon frère je le dis bien pour une fois, pour le Mali que ne ferais-je comme sacrifice, ne t’en réjouis pas trop), et notre frère le président BOUYOYA, inlassable, infatigable. Et tous…
Secrétaire général des Nations unies, Monsieur Ban Ki-moon, souci constant, grande préoccupation du Mali. Notre dernier entretien date il y a une semaine, au cours duquel entretien il m’a décliné ces points que Monsieur Hervé Ladssous vient d’évoquer et comme toujours dans la franchise qui caractérise notre entretien.
Le premier point : le dialogue
Sous-secrétaire général, ce dialogue a toujours été notre dédicace. Au Mali nous n’avons jamais fait les choses autrement ; nous nous sommes toujours parlé entre frères maliens et nous allons continuer de le faire.
Le cessez-le-feu, bien sûr que nous y sommes acquis.
Avons-nous  jamais  violé un cessez-le-feu, avons-nous jamais violé la cessation des hostilités ?
Monsieur Ladsous je l’ai dit au Secrétaire général des Nations unies, il serait convenable, il serait saignant que les Nations unies fassent preuve de justice et d’équité à cet égard là.
Chaque fois qu’il y a eu violation de cessez-le-feu, violation de la cessation des hostilités, nous l’avons acté, nous avons signalé. Rarement, nous avons été entendus. On nous a toujours dit : oui ” les parties ” ! ” Les parties ” ? Un peu de respect pour notre peuple.
Le Mali est un peuple de dignité avérée au long des siècles. Un peuple qui, dans la communauté internationale, n’a jamais manqué à ses engagements internationaux, et il continue de le faire aujourd’hui et pourvu qu’en retour il soit l’objet d’un minium de respect.
Le troisième point : il faut que l’accord reste ouvert aux signatures de ceux qui n’en ont pas encore connu l’intérêt.
Bien sûr ! Nous y sommes favorables ; pourvu que ce ne soit une prise en otage du Mali et de la paix au Mali. Je suis très clair là-dessus.
Enfin, il n’a pas été aussi clair que vous quand vous avez dit il n’est pas question que l’on profite de l’accord pour attaquer ceux qui n’ont pas paraphé ou signé aujourd’hui.
Nous ne sommes pas des gueux. Nous sommes, Monsieur Ladsous, gens de bonne compagnie. Nous sommes un pays de vieille civilisation.
Jamais, depuis qu’elle a été cantonnée, l’armée malienne n’a manqué à ses engagements. Cantonnée dans la ville de Kidal, il a fallu que je le dise à la CEDEAO pour que nous frères comprennent quelle était la situation surréaliste que notre armée vivait à Kidal.
Le Mali a accepté beaucoup.
Le peuple malien est à saluer.
Mais que nul ne se trompe sur la qualité de sa dignité, de son sens de la dignité et de sa compréhension de la chose internationale.
Nous avons donc dit à Monsieur le Secrétaire Général des Nations unies que nous restons évidemment ouverts à nos frères et qu’il nous tardait qu’ils comprennent l’urgence à être de la partie, à signer l’accord de paix. Que nous avons eu mal à notre être malien quand la rentrée scolaire survenue dans tout le Mali, les jeunes maliens sont allés à l’école sauf ceux de Kidal. J’ai pleuré dans mon cœur.
Parce que ce n’est pas une histoire de ” cas malien ” pour moi, c’est une histoire de vie malienne pour moi. Je vis ça dans ma chair, dans mon être le plus profond. Je ne joue pas avec ça. Ce n’est pas un cas académique, c’est un vécu, un vécu humain, très fort.
Je dis donc qu’il est temps que les malices cessent et que ceux qui ont en charge de missions d’aider à parvenir à la paix fassent en sorte que les choses soient transparentes, qu’ils soient d’égale partage ; et que nul ne se méprenne, et puisse prendre une telle souplesse dans l’engagement, telle ouverture pour une faiblesse ou un encouragement à persister dans l’erreur. Ce ne serait pas rendre service à la paix mondiale.
Que je sache les Nations unies nées à la suite de la Seconde Guerre mondiale ont pour vocation à assurer la paix mondiale pour les temps à venir et l’organe en charge de le faire est le conseil de sécurité, qui opine sur rapports, pourvu que ses rapports soient des rapports équilibrés, justes, sincères, et qui disent la réalité.
Le Mali a souffert de cela. Le Mali a souffert de cela. Je le dis très clairement du haut de cette tribune, en ce jour solennel.
Nous sommes un pays de paix. Nous sommes un pays encore une fois sans complexe aucun. Je dis dans ce monde des hommes, quand certains n’étaient pas, nous étions.
Ce vieux pays d’humanisme sahélien qui a fleuri sur les bords du Niger, nous sommes très fiers, très, très fiers. Tombouctou, Djénné la belle, Gao, centres de culture d’excellence mondiale ! On venait de partout pour s’instruire à Tombouctou.
Ces barbares d’un autre âge que je ne saurais nommer tant la qualité d’homme ne me semble pas leur convenir ont cru devoir tuer l’âme de Tombouctou. Ah les pauvres ! Tombouctou est immortelle, Tombouctou est éternelle !
C’est tout l’honneur de la communauté internationale d’avoir compris en quel péril courrait Tombouctou pour avoir diligenter des missions idoines de reconstruction des mausolées de Tombouctou, mémoires de ce peuple, mémoire de ce pays. Donc, nous tous dédiés à la paix.
Le quatrième point, en raison de non-signature par l’ensemble des acteurs, penser à une mise en œuvre flexible de l’accord. Qu’est-ce à dire ?
L’accord paraphé en Alger, ce jour, il a été dit, entendu, convenu que cela  mettait un terme à la négociation.
Nous avons paraphé le 1er mars. Nous sommes presque trois mois après.
Avant le paraphe il avait été dit avec gravité, avec solennité que tout celui-là, toute celle-là  qui s’aviserait de ne pas parapher l’accord qu’il en cuirait.
Nous n’avons rien demandé, nous n’avons rien vu venir non plus. Que de patience ! Mais nous ne perdons pas patience cent fois. Mais il faut que le monde sache le réel de la situation qui a prévalu au Mali et qui si nous ne prenions garde va continuer de prévaloir.
Je le dis, il ne s’agit pas d’un problème d’homme, IBK est un homme de passage. Mais aucun Malien digne de ce nom ne bradera le Mali, jamais ; ne bradera jamais le Mali.
Nous avons tout tenté. Nos hommes de foi et notre société civile, dont nous sommes fiers, ont pris leur bâton de pèlerin, leur initiative pour parcourir le monde, pour aller dire à nos amis en Europe, dont certains avaient été trompés : oui il y a beaucoup de précautions à prendre parce que si jamais l’armée malienne avait quelques moyens elle va se livrer à des massacres, qui m’a toujours révolté. Nous ne sommes pas des sauvages, nous ne sommes pas des barbares.
Nous avons toujours vécu en symbiose dans ce pays, depuis le fond des âges à aujourd’hui, sans nous entre-tuer. Il n’est aucune famille en zone nomade qui n’ait sa correspondante en zone fluviale. Le partage entre les produits du pastoralisme et les produits de l’agriculture sont une tradition chez nous ; l’hospitalité, l’accueil sont des choses frappées dans les marbres de Sélinkégni. Tel est le Mali.
Vous dire et vous rassurer simplement que nous ne ferons pas injure à ceux-là, qui au long des mois ont fait en sorte qu’aujourd’hui soit.
Non, Ramtane vos efforts ne seront pas vains par le gouvernement du Mali, jamais.
Nous sommes des hommes d’engagements, d’intégrité absolue, d’honneur et de dignité.
Que ces chefs d’État africains soient venus ici aujourd’hui est pour nous un engagement très, très contraignant.
Cela veut dire, ils ont voulu nous dire : frères du Mali nous croyons en vous, ne nous décevez pas. Vous nous avez appelés à une fête, la fête de la paix parce que vous avez su trouver grâce à la médiation conduite par nos frères algériens un cadre équilibré, d’entente nationale. Veuillez vous y engouffrer avec sincérité, avec détermination. Tels nous serons, tels nous ferons, Inch’Allah !
Nous comptons encore sur la communauté internationale, Monsieur Ladsous, pour ce que nous ayons uniquement notre dû ; pas plus, pas moins. Pas plus, pas moins !
À San Francisco, les Nations unies ont été fondées, sur un credo, sur un pari : la paix mondiale.
La paix mondiale nécessite que les peuples se parlent franchement, se disent les choses telles qu’elles sont, pas en les fardant d’une manière ou d’une autre. Cela n’est pas fondateur de paix. Cela crée toujours des situations fâcheuses, regrettables que nous ne souhaitons pas, que nous ne voulons plus en connaître au Mali.
Chers amis,
J’avais un long discours. J’ai balancé entre le lire ou laisser parler mon cœur. J’ai laissé parler mon cœur.
Il m’est donné en ce jour ce que rarement homme d’État obtient. Que toute la communauté internationale, comme un seul homme, ait tenu, et je souhaite que ça soit la dernière fois, à être à nos côtés.
Désormais je vous souhaite tous à l’unisson dans ce combat pour le Mali, pas pour IBK. Pas pour IBK, mais pour le Mali. Tous nos frères de quels bords qu’ils fussent se sont engagés dans ce combat pour le Mali.
Certains ont indiqué des préoccupations légitimes qui étaient les nôtres d’ailleurs, mais il a fallu comme dans toute négociation donner et recevoir.  Pour autant, nous n’avons jamais eu de mépris pour quel que point de vue que se soit, qui a été exprimé par tel ou tel frère.
Je ne serais pas moi-même, si vous ne me permettez, ici et maintenant, de mettre en exergue le rôle joué de manière fabuleuse par mon aîné le Premier ministre Modibo KEITA.
Du jour où je lui ai confié la mission d’être mon Haut représentant dans le dialogue inclusif inter malien à ce jour, que de chemins parcourus, que de sacrifices, que de patiences ; d’abord avec moi. Il en a fallu.
Mon cher aîné, vous avez été d’une patience inouïe. Je vous en sais gré ici solennellement. Vous m’avez fait éviter bien des erreurs que le tempérament aurait incliné à difficilement éviter. C’est tout cela qui fait le bonheur de cette journée.
Tous ceux qui furent de la négociation en Alger sous la conduite de monsieur le ministre des Affaires étrangères, passés ou présents, soyez tous fabuleusement remerciés.
Mes frères qui ont eu la patience de rester…
Chers parents, chers chefs traditionnels venus du nord, chères autorités religieuses dont nous sommes fiers, encore une fois par votre engagement, oui par votre engagement au quotidien pour la paix dans la cité, pour l’harmonie des cœurs, vous Monseigneur, vous Ousmane Madani HAIDARA, vous Mohamoud DICKO.., nous sommes fiers de votre engagement aux côtés de votre peuple.
Société civile…,
Tous, vous avez fabuleusement servi cette patrie malienne.
Tous ceux qui furent en Alger, tous ceux de la mission en Algérie, au jour du mérite, nul ne sera oublié Inch’Allah.
La patrie reconnaissante saura reconnaître ses enfants.
Que dire d’autre !
Que le temps est venu de nous faire confiance.
Mon frère Bilal, je t’appelle ; aie confiance en moi !
Algabass Ag INTALLA ait confiance en moi, en ton grand frère, celui que tu as toujours consulté quand vous étiez tous les deux parlementaires.
Ambéry, le passé fut douleur, mais de l’égrainer quotidiennement ne sert à rien.
Avançons, avançons résolument vers la paix qui seul vaut.
Tous nos frères du monde entier ont souci de nous. Ayons enfin souci de nous-mêmes. Ayons enfin souci de nous-mêmes pour que le Mali, ce pays de mérite, d’historique établi, soit de nouveau parmi des nations qui comptent.
Et Inchallah le Mali comptera
Merci

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. Vive la paix au Mali.la paix perturbe sérieusement la prise d’otage, le trafic de la drogue,l’esclave au nord. Si non quoi de plus noble que la paix

  2. Apres avoir trouver une telle solution a un conflit qui date d’un siècle on a qu’a vous félliciter IBK wa ikana djôrô yairai mali bai bi kô que Dieu bénisse le Mali

  3. Mon president marcher a tête levee vous n’êtes pas le prémier a dénnoncer ces organisations internationales pour la paix ;vous avez parlé de la vérité les maliens vous soutiennent 🙁 🙁 🙁 bravo

  4. haaa,les malienne sont intelligent Grand merci pour les peuple malienne,pour votre sagesse et pour votre façon de conprehenssion merci le grand IBK d’avoire devailler en langage diplomatique la position de la communote international.je suis sur qu’avec votre sagesse le maliba ne partagera pas.sans votre bonne method on peut partager le mali et rien ne peut se passe.par ce que l’afrique est faible face les occidentaux plus forte raission le mali seul.tous ce que les occident et les americain font en afrique ses comme dieu qui la fait.merici le grand IBK.

    :mrgreen: :mrgreen:

  5. Que tu sois noir ou blanc, sache que désormais Kidal fait partie du Mali et que le peuple ne connait pas la discrimination raciale. Vive mon Mali un et indivisible

  6. Merci au président IBK, force est de reconnaitre les efforts fournis par vous et votre gouvernement, soyez fier de vous-même le peuple malien vous serai toujours reconnaissant.

  7. Bobo, Peulh, Bozo, Sonrhaï, Bambara, Tamashek, Soninké, Arabe, Dogon, Malinké….., quoi de plus magnifique que de voir tous les maliens unis au sein d’un même bateau.

  8. Vert, Jaune, Rouge, soulevons ensemble le drapeau du Mali, cultivons la paix, cultivons la cohésion sociale, cultivons la réconciliation nationale, cultivons le brassage ethnique, construisons l’avenir du Maliba.

  9. Mali ma patrie a enfin retrouvé sa forme ancienne, ne vous inquiétez pas chers compatriotes bientôt tous les autres groupes armés se mettront en parfaite conformité avec l’accord de paix.

  10. vive les Soninké, vive les Bobo, vive les Sonrhaï, vive les Dogon, vive les Arabes, vive les Peulh, vive Tamashek, vive les Bambara, vive le Mali nouveau et uni. Merci à tous les maliens, le pays est en parfaite harmonie, bientôt tout rentrera dans l’ordre.

  11. Fama youma les maliens vous félicitent, ne reste que ce discours on ne vous oubliera jamais. Bon courage à vous et à votre gouvernement. Merci aussi au premier Ministre Modibo Keita et le Ministre Abdoulaye Diop. Aw bèni aw yèrè yé.

  12. Mali te kla, vous l’avez dites, vous l’avez faites merci IBK d’avoir été très clair à travers votre discours, vous avez mis tout le monde à sa place. Que règne la paix dorénavant. Allah ki sara.

  13. Je suis très fier du Mali et aussi de mon président, wallaye rare sont les gens qui peuvent agir ainsi à votre place. Bon courage !!!!!!!!!!!!!!!

  14. Vert, Jaune, Rouge, soulevons ensemble le drapeau du Mali, cultivons la paix, cultivons la cohésion sociale, cultivons la réconciliation nationale, cultivons le brassage ethnique, construisons l’avenir du Maliba.

  15. Bobo, Peulh, Bozo, Sonrhaï, Bambara, Tamashek, Soninké, Arabe, Dogon, Malinké….., quoi de plus magnifique que de voir tous les maliens unis au sein d’un même bateau.

  16. 15 Mai 2015, le Mali a franchi une autre étape après 3 ans de guerre, le tissu social fut cousu. J’en su très ravi et très fier. Vive la laïcité et le vivre ensemble sans oublier le président IBK et son gouvernement

  17. Le héros de l’histoire du Mali mérite le salut et le maximum de respect de tous les maliens, chers maliens reconnaissez le Bravoure d’IBK, grâce à lui l’intégrité territoire a été sauvé.

  18. Tout bon travail mérite un bon résultat et voilà le résultat, après 8 mois longues de négociation, l’accord fut signé en parfaite cohérence. Cher peuple remercions Allah et remercions nos dirigeants car le Mali n’est pas divisé. Contrairement au Soudan qui a été divisé en deux à savoir Soudan du Nord et Soudan du Sud, l’Inde et le Pakistan, la Coré du Sud et la Coré du Nord.

  19. Foli biyé IBK, les malien sont satisfait de votre travail bien fait. #Peace and love in Medine Maliba#

  20. J’invite tous les maliens à faire preuve de bonne volonté, remercions notre gouvernement. Je salue le retour de la paix dans les régions du Nord nos parents vont vivre en paix.

  21. De Kayes à Kidal le Mali est et demeurera un et divisible. IBK et son gouvernement mérite le Niangara foli

  22. Mali tchè fari oubi fo, (armé malienne et le Gatia), maliens ouba koo. Vive l’armée malienne et le Gatia !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  23. IBK, rentre dans la cours des grands qui ont fait le grand MALI. La cours des Dures. La cours des pures et des dures.

    VIVE LA PAIX AU MALI, VIVE IBK MON PRESIDENT.

  24. Alpha, si c’est pour commenter les discours de Sarkozy, il est fort. Pour venir au CICB et et encourager l’autre, il n’est pas là. Alpha, en voici un discours historique. Ok ? Pas celui d’un nain, pas celui d’un nain de français mal élevé.

  25. Un discours franc, pour la Route. Peuple du Mali, que ceux qui aime le pays écoute ce que le chef à dit Le temps de l’unité est là. Les commentaires des détracteurs à l’action du président sont en train de nous divertir.

  26. Pour une fois, je sens que cette fois ci, c’est la bonne, le train MALIBA est en marche. Et cela grâce à un grand homme. Grace aussi à un PM sage, grâce à des collaborateurs courageux. La république ne vous oubliera jamais

  27. Moi je suis choqué de voir que, même après que le président IBK ait posé un tel acte digne d’un chef d’Etat, les gens trouvent toujours des mots pour le décrédibiliser.

  28. A travers ce discours le Mandé Massa a joué un rôle, un discours basé sur l’opinion publique. Chaque fils du pays s’est sentit à l’aise. L’Afrique a aujourd’hui besoin des hommes comme vous.

  29. VOICI UN DISCOURS DE GARCON. QUE CELUI QUI SE SENT GARCON FASSE AUTANT. On n’est fatigué des critiques. Dites-nous encore que le Président IBK n’aime pas son pays.

  30. Moi (IBK) président, je ne suis pas un gueux
    Moi (IBK) président, je suis meurtri quand je réalise que les maliens de KIDAL ne partent pas à l’école
    Moi (IBK) président, je suis celui qui porte le Mali sur cœur et dans le cœur
    Moi (IBK) président, la Paix durable sera au MALI
    😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  31. Qu’Allah vous bénisse IBK, vous avez été très clair, je vous exhorte à continuer dans ce sens et inch’Allah le peuple malien restera uni et vous soutiendra pour toujours.

  32. Mon Président est un vrai. Quelqu’un qui parle tout haut ce que les autres pensent tout bas. Il dénonce le double jeu de nos partenaires en langage diplomatique. Trop fort le vieux.

  33. On sent qu’un désormais nouveau IBK a pris la pouvoir, une notoire surprise pour les maliens. Il est temps que le calme règne dans le nord.

  34. Franchement, et si le PM actuel était celui qu’il faut au gouvernement jusqu’à la fin du mandat du président IBK. Car selon moi, ce que le président dit est très profond. Son PM est à la fois sont chef du gouvernement, mais il est également son conseillé. Et cela, il n’a pas manqué de le marteler.

  35. IBK a raison, que l’ONU ne vienne pas jouer avec le grand MALI. Qu’il continue de blaguer au Congo, aux Soudain et dans les autres parties du monde. Pas avec pas avec le MALI ; Le président vient de leur dire la vérité.

  36. C’est vrai que le président nous a été franc n’oublions pas n’ont plus de saluer de passage nos chefs religieux et les organisations de la société civile, qui n’ont ménagés aucun effort pour la réussite de cet accord de paix.

  37. Loool !!! J’en apprends des choses hein ! Dja !!! Dionkounda n’est pas née hier dhè. Il est plus grand qu’IBK. Si IBK est vieux, Dionkounda est un vieillard. Non mais sans blague, IBK est humble, et c’est cela la marque des grands hommes. IBK EST UN GRAND HOMME, UN BON CHEF D’ETAT.

  38. Mon frère, tu parles de quel leadership ? C’est juste un discours de circonstance qu’IBK nous a sorti, rien de plus. Tu racontes quoi ?

  39. Il n’y pas de commentaire à faire, mon IBK a tout dit voilà ce que le peuple 😆 de lui. Taa IBK an biko fo saya.

  40. Je suis tout à fait d’accord avec cela. Je ne sais pas vous, mais c’est un IBK très humble. Que l’on ne se cache pas, ils sont très peu qui font des éloges à leurs homologues. IBK a fait preuve de fermeté et d’humilité à travers ce discours. Et c’est cela un vrai Leaders. 😀 😀 😀 😀 😀

  41. Ce discours restera à jamais gravé dans ma mémoire, pour une fois un président malien a suivi les pas de Modibo Keita. Bravo, Bravo, Bravo IBK continuez dans ce sens.

  42. C’est dommage que nos journaliste ne prennent pas le temps d décortiquer davantage la penser de l’homme. C’est quand même) à partir de ce genre discours qu’on peut comprendre ce que la personne représente pour notre pays. Modestement, je pense qu’IBK est l’homme de la situation. Nous n’avons pas d’erreur en votant pour lui.

  43. Gloire à Dieu le tout puissant, le rêve est devenu une réalité. Enfin les fils du même pays ont décidé de s’unir. Quel joie, gloire encore à Dieu le tout puissant. Vive la paix !!!!!!

  44. Malien et fier de l’être, assurons-nous à ce que cette nouvelle page glorieuse de l’histoire de notre pays soit une continuité.

  45. Moi, maintenant que je m’imprègne entièrement de ce discours, je propose même que les élèves et les lycéens prennent connaissance de ce discours et qu’ils comprennent la portée d’un tel évènement dans notre pays. Les autres l’ont fait avec Charlie Hebdo ? Nous aussi nous pouvons le faire. Un discours d’une telle sincérité au monde entier, on en trouve de moins en moins. Bravo IBK !!!!

  46. Donc, si je comprends bien. Dans notre mali, c’est les RFI, TV5 monde et les autres qui dictes la connotation de l’info ? Hastafourlaye !!!! C’est dommage que le discours de Dakar de Sarkozy, quand celui-ci vient injurier les africains soit un discours historique. Nous ne sommes pas des gueux lool !!!!! On s’e fou de vos médiats. Le Discours d’IBK est un discours HISTORIQUE !!!!

  47. Justement, c’est pour de genre de personne comme vous que je prends la peine de commenter les articles sur ce site. Votre niveau de réflexion n’avance pas le pays. Quand tu lis l’article, tu te rends compte que le président est de nature à dire la vérité. C’est la raison pour laquelle il a toujours eu l’estimes des maliens. IBK a eu le courage de le dire devant les représentants du monde entier, même si ceux-ci n’ont pas effectué, mais ils seront au courant.

  48. Il ya des maliens qui sont en train de se faire avoir encore une fois de plus par ce discours d'IBK qui n'est que du déjà vu. Alors que quand les vraies affaires qui gangrènent notre société lui sont soumises c'est le silence radio. Par exemple:
    -Votre chef d'état perd sa langue quand 153 milliards disparaissent de la caisse de l'état.
    -Il perd sa langue quand ses ministres détournent près de 40 milliards de la caisse de l'état.
    -Il perd sa langue quand le directeur de la police nationale immatricule une voiture (peut-être volee) au nom de l'état et roule avec.
    Je pourrais continuer encore et encore. ..
    Donc de grâce arrêtez de nous fatiguer avec vos commentaires en essayant de faire passer ce guignols incapable pour bon chef d'état.

  49. Vraiment vous me fait rire !!! il est ou le discours des leader ??? Ou était-il ? Et pour quoi tient-il ce langage maintenant ? Qu’il arrête de nous distraire. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  50. Si Les RFI et les autres trompeurs des médias internationaux n’ont pas mis en avance les dires de notre président. Au Mali, je pense qu’il est temps que nous puissions nous rendre compte que nous avons un chef. Que l’étranger arrête de nos dire ce qui est historique ou pas. IBK est rentré dans l’histoire du Mali pour toujours. Il a prononcé un discours de leaders.

  51. La déclaration du représentant de la CMA fut une grande satisfaction, cela prouve déjà qu’on peut espérer sur la signature des deux autres groupes qui n’ont pas signé le 15 mai dernier. Chers frères et sœurs soyons fier de ce nouveau Mali qui va désormais laisser les armes derrières et bâtir l’avenir.

  52. On doit jamais compter sur la coopération de la France et les chefs d’Etats Africains ont montrés en ce jour symbolique qu’avec ou sans l’aide des occidentaux, l’Afrique peut elle-même géré ses problèmes.

  53. Un discours de Vérité. Je suis indigné quand je lis les commentaires de certains compatriotes qui disent qu’IBK n’aime pas le MALI. On ne pas détesté le MALI et tenir un tel discours de franchise. Chacun a eu pour sa part, mon président n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Ladssous C’est un rigolo, monsieur le président. Vous faite bien de le faire savoir au monde entier. Le double jeu de l’ONU est connu de tous.
    Je suis entièrement d’accord, quand vous dite que le dialogue doit se faire entre les maliens eux même. A mon humble avis, la solution ne viendra jamais de l’étranger. Un discours de cœur, merci IBK. 😆 😆 😆

  54. je me suis pissé dessus en lisant certains commentaires de mecs qui ont toujours dénigré IBK ( et avec raisons) qui maintenant se mettent a applaudir des deux mains les 4 vérités et les 4000 mensonge du gros lard 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  55. Merci IBK, pourvu que ces mises engardes à la communauté internationale soit suivies d’actes concrets.
    Il faut dire merde à ces médiats (rfi, BBc, Detchwelch, france24) qui déforment l’information.

  56. Je commence à reconnaître le vrai IBK,un discours lipide ,clair et très riche.Chapeau Mr le président.A bon entendeur salut!.

  57. merci pour une foi à Mr Kassin.mais je te demande d’être poli envers notre Président ce le président de tout les Maliens .un peut de respect à son égard c’est une institution.la première institution de la république.si tu aime bien ton pays il faut respecté ses institutions .ont peut tout dire sur ce forum.mais pas des insultes. je vous en pris soyez sage. il est temps que le gouvernement prend ses responsabilités de dire la vérité rien que la vérité a la communauté internationale.trop ce trop.les maliens ont beaucoup souffert.la recréation est terminé.ont peut plus attendre.il faut imposé la paix avant qu’il ne soit trop tard.ces gens là- connais que la force.il faut utiliser la force pour imposé la paix.maintenant cet à nous le peuple d’aidé notre président et notre gouvernement d’imposé la paix.sinon la munisma ne pas là- pour imposé la paix.la munisma est là- ce pour remplir la poche.sinon leurs première mission ce de protégé les populations civile. il n’ont jamais protégé les populations.les bandits armée attaques.tuent.égorgent tout les jours les populations civile au vu et au su de la munisma sans qu’ils bouge un doigt.pourquoi ils sont là ? la force Française BARKANE est là- pour protégé les intérêt de la France chez nous.donc ils n’ont pas besoin de la paix maintenant ils n’ont pas obtenir d’abord leurs objectives. parce que ceux sont eux qui ont armée MNLA et ses alliés terroristes contre notre pays.ils continu d’ailleurs à les armée.pour les intérêts que seule la France connait.donc cet à nous le vaillent peuple du Mali de ce levez et dire non a la France et a la Munima.que le Mali nous appartiens ce notre patrie.nous somme prêt à moirure pour sauvé notre patrie.personne n’est viendra pour nous sauvé.donc il est temps qu’ont se réveille pour voir la réalité en face.les bandits armées sont manipulé je ne sais pas par qui.mais ce de la réalité.vive le Mali un et indivisible .vive la paix au Mali.que dieu sauve le Mali et ses enfants! AMINA.

  58. OUI BIEN SÛR LA MINUSMA A ETE TOUJOURS AVEC LE MALI OFFICIELLEMENT MAIS OFFICIEUSEMENT ELLE A TOUJOURS ETE AVEC CES BANDITS ARMES DE MNLA ET ALLIES (POUR LA COUVERUTRE DE CERTAINS PAYS OCCIDENTAUX…)

    MAIS LA MINUSMA ET LE MONDE DOIVENT SAVOIR QUE LE PRESIDENT IBK N’A FAIT QU’EXPRIMER PUBLIQUEMENT LA REALITE DES CHOSES ET LE SENTIMENT DU PEUPLE MALIEN (QUI A TRES PEU DE POSSIBILITE ET DE MOYEN DE S’EXPRIMER SURTOUT SUR LE PLAN INTERNATIONAL…)

    SACHEZ AUSSI QUE SANS LA PRESSION DU GOUVERNEMENT MALIEN SUR SON PEUPLE POUR CALMER SA COLERE, IL Y A TRES LONGTEMPS QUE DES DIZAINES DE MILLIERS DE MALIENS SE SERAIENT RETROUVES DANS LES RUES A TRAVERS TOUT LE MALI POUR DENONCER L’ATTITUDE INJUSTE, INCOMPREHENSIBLE ET INACCEPTABLE DE CE COMPLOT CONTRE LE MALI…

    LA MINUSMA ET LES PAYS OCCIDENTAUX QU’ELLE COUVRE (D’UNE MANIERE OU D’UNE AUTRE…) SONT PLUS DANGEREUX POUR LE MALI QUE CES BANDITS ARMES DE MNLA ET ALLIES QUI NE SONT QUE DES APPÂTS ET MARIONNETTES….

    POUR LA DEFENSE DE L’INTERET SUPRÊME DU MALI, TOUT LE PEUPLE MALIEN DOIT ÊTRE UNIS (POPULATION, GOUVERNEMENT, OPPOSITION, ARMEES, SOCIETE CIVILE, COMMUNAUTE RELIGIEUSE…)

    QUE DIEU BENISSE LE MALI ET ANNEANTI SES ENNEMIS

  59. Un adage de chez nous dit “Walahi, Président, Ni sara bi, i ma dufa fièwu”! Ton Peuple, je veux dire les Maliens qui vous ont porté au pouvoir, n’ont pas regretté leur vote. Le Mali éternel, do bè sa, do be wolo. 😳 😳 😳 😳 😳

  60. Président, Nous avons entendu votre message, Nous vous avons compris. Vous avez le Mali derrière vous. Dans la persévérance, nous aurons des gens bien sensés qui comprendront que l’intérêt du monde n’est pas dans la division du Mali. Ils comprendront que c’est un projet périlleux, de vouloir créer un république fantôme sur le seul critère ethnique. Persévérance, Persévérance, Persévérance, la Paix reviendra au Mali, au Sahel.
    >Dieu merci, nombre de nos compatriotes Touareg commencent à comprendre qu’ils ont été longtemps instrumentalisé par le diable en personne. Ils sont entrain de comprendre, qu’il ne peut exister une république touareg avec une majorité de noirs et d’arabe. Pitié, n’acceptez mes frères touaregs, arabes, qu’on se serve encore longtemps de vous comme cobayes, comme champ d’expérimentation. c’est une illusion ça. Le temps, est venu maintenant de revenir vers la patrie, Maliba.
    Priez donc assez afin que Satan s’éloigne de vous, sinon vous allez souffrir et faire souffrir vos frères (touareg réfugiés etc..) inutilement. Mali éternel! Amen!

  61. (renseignement, drones, hélicoptères de combats, orgues de Staline, avions de combats, etc.). 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Voilà un ignorant en tactique.
    Connais-tu l’orgue de Staline? Connais-tu un drone? 😆 😆 😆 Employer l’orgue de Staline contre un ennemi furtile? :mrgreen: :mrgreen: Non, le LRM (orgue de Staline) est inadapté pour ce genre de combat. Car, il est lourd, non maléable et sa condition de service est laborieuse. 😀 😀
    Pourtant Kassin était un maliwebmaster à la belle plume. Que devient ce Kassin. Pas celui qui a écrit le post ci-dessus en tout cas. Je me marre 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Kassin n’a plus d’argument ou a déjà épuisé ces cartouches au point de se resigner aux invectives contre “IBKon”? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Drole ce nouveau Kassin.
    VIVE LA REPUBLIQUE

  62. SI la CMA veule la paix voilà la salle de CICB le 15 mai 2015 si le cas contraire y prépare leur cercueil la tolérance zéro 😈 😈 😈

  63. FABULEUX… FABULEUX… 😀

    Je lis… je relis… et relis encore… 😀

    Voilà le discours que le peuple malien attendait… en ce jour…

    Merci Président.

    Je ne regrette même pas que le Président ait oublié de mentionner les merdias étrangers qui passent en boucle leur haine du Mali… D’ailleurs c’est mieux ainsi… Lui qui a pleuré quand 2 journalistes se sont fait tuer par les bandits soutenus pas les mêmes merdias… Lui qui a marché pour Charlie… Son silence mérite le respect au Mali… nous demandons aux merdias étrangers de respecter le Mali… :mrgreen:

    Nos petits caïds de Maliwenb feraient mieux de lire et relire ce discours que le peuple malien apprécie.

    Vive le Mali. 😀 😀 😀

  64. R.A.S IBK pour une fois a rempli la place qui est sienne……….! Puisse ce cœur qui a parlé avoir pitié de tous les maliens…..! Comment? Moins de détournement.
    Priorité:
    – santé
    – éducation
    – eau potable;
    – Electricité;
    -Justice pour tous;
    – vivres pour tous.

    Le Mali est suffisamment riche et grand pour que tout le monde mange et soit logé!
    Qu’ALLAH bénisse notre Mali. Amine

  65. OK BIEN les complices sont avertis
    J’ai jamais été tendre avec IBK et son gouvernement mais j’avoue qu’il n’a pas tord
    C’est pas de mes habitudes de charger les autres à la place de nos incompétentes autorités. Et je ne ferai jamais , sur ce point IBK a parfaitement raison
    Chacun est libre de ses pensés la vérité est que ceux ou celles qui traîtent les autres des cons ou des nationalistes se trompent .La complicités de l’onu est flagrante
    Pour rappel aux avocats autoproclamés ,de la minisma sur ce forum .
    L’armée Malienne a accepter son cantonnement, même si c’est par lâcheté elle a cas même respecter. Parcontre le mnla a toujours réfuser et a toujours chercher à élargir sa zone d’influence. En attaquant les positions tenus ,par l’armée Malienne ou GATIA .
    Nul ne peut contester cette réalité , La minisma n’a jamais hausser le ton contre eux .
    Alors trop c’est trop, c’est parque IBK s’est mal comporter par son incompétence
    Qu’il n’a plus droit à dire la vérité .je trouve ça injuste de nier l’évidence
    Oui Oui c’est nous avons demander l’aide ,mais c’est pour autant qu’on doit accepter
    L’injustice sous prétexte qu’ils sont là pour nous aider. Qu’on se laisse marcher dessus
    Alors arrêter de raconter des conneries on accuse personne c’est juste une vérité .
    vive le Mali notre combat commun pour le Mali rien que le Mali
    Défendez qui vous voulez ,Mais pour la prémière fois IBK a raison .

  66. Ce qui me fais mal et très mal, c’est le comportement des blancs eu égard aux nègres; retenez que lorsqu’on a abattu un dizaine de Français dans l’affaire “Charlie Hebdo”, IBK s’était personnellement rendu en France et évoquant qu’il était “Charlie Hedbo”, aujourd’hui quand il s’est agi de la paix au Mali après des milliers de morts, le Président Français a trouvé des excuses pour ne pas être ici à la Bamako en disant “je suis la signature de la paix”. Je déteste les blancs à cause de ce genre de comportement que seul le négro ne sent pas.

    • COULIBALY
      On voit mal Hollande serrer la main à MUGABE qui a cumulé 6 mandats au pouvoir depuis
      28 ans !!

      Ceux qui soutiennent ce type là ont une drôle d’idée de la démocratie

      Hollande est venu au Mali et il a fait mieux en libérant le pays :souviens toi de Tombouctou aux mains des djihadistes..

      On a pu lire ici beaucoup de commentaires accusant la France de trahison …

      Ceci dit chez moi aucune confusion:. je suis très très heureux de cette fin proche de la guerre

  67. ALPHA A RAISON DE NE PAS JOUER AU “NIOGOLON” DU 15 MAI 2015 DE BAMAKO

    Les maliens n’aiment pas voir la réalité en face, mais avec cette crise ils seront obligés d’une manière ou d’une autre de voir la réalité en face.

    L’ONU et sa minusmerde il suffit pour le Mali de la chasser de son territoire si elle ne joue pas le jeu.

    La France et son armée de collabos avec les voyous, il suffit pour le Mali de la chasser de notre territoire.

    Au lieu de cela IBK nous tympanise avec ses discours fleuves et ses voyages inutiles.

    Il n’a jamais voulu équiper correctement l’armée malienne.

    Il n’a jamais formé correctement l’armée malienne.

    Et pourtant il est là depuis septembre 2013 donc bientôt deux ans.

    En moins de deux ans entre 1960 et 1961 le président Modibo Keita a chassé l’armée française et crée l’armée malienne et gagné la même guerre contre les mêmes voyous en 1963.

    Et pourtant en 1963 le monde était beaucoup plus dangereux qu’en 2015.

    Si l’ONU ne joue pas le jeu, tu le chasses de ton territoire mais tu nous joues pas le théâtre car nous on a que faire du “Niogolon”.

    Georges W Bush n’a jamais pu convaincre l’ONU d’attaquer Saddam Hussein, et pourtant il l’a attaqué et occupé son pays pendant 10 ans tout en lui passant la corde au cou.

    Donc l’ONU c’est une merde qu’il faut balayer quand ça pue GRAVE.

    Mais pour balayer une merde il faut avoir un balaie sinon on en met partout sur sa main.

    L’ibkon n’a jamais cherché le balaie qu’il faut pour la crise malienne (renseignement, drones, hélicoptères de combats, orgues de Staline, avions de combats, etc.).

    Il a préféré le luxe inutile de sa petite famille crasseuse et voleuse de nos biens publics.

    Au lieu de lui dire la vérité, les maliens continuent de lui suivre comme des moutons et s’étonnent de ne pas avoir de résultats probants au nord de notre pays.

    Vous allez être obligés à regarder la réalité en face et à affronter cette réalité sinon cette petite crise va durant 1000 ans.

    Salute.

Comments are closed.