Des signaux attestant que Kidal sera administrée à partir de Bamako

3

L’ancien chef de guerre, Hassan Ag Fagaga, nommé président de l’autorité intérimaire de Kidal, a prêté serment la semaine dernière dans la capitale malienne. Membre influent de la Coordination des mouvements armés de l’Azawad (CMA), son choix à la tête de l’exécutif Kidalois est très contesté. De l’avis de plusieurs observateurs, il symbolise la division et la rupture avec la République du Mali.

Les raisons avancées par des acteurs différents groupes armés sur la prestation de Fagaga à Bamako  donnent à réfléchir. Ils disent que c’est à cause de l’instabilité sur le terrain. Quand est ce que cette instabilité prendra fin ? Personne ne le sait. Si à cause de cela Fagaga a prêté serment à Bamako, cela veut dire qu’il administrera sa région étant à Bamako.

Agmour

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. FOUGARIDEN,
    Ta famalette est cantonné, on dirait une sardine dans une boite. Le drapeau des rebelles touaregs flotte à kidal, des prefets ont été egorger par ceux-même qui dorme tranquillement dans la capital et tu teouce des raison de sotillé de joie.
    L’existance de certaine personne est une vraie perte pour l’humanité.

    NI I SARA MALIKO LA, FOU YE TA.
    Mourir pour ce maudit pays revient à zero.
    **********************************************
    Gloire perpetuel à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie , sa source et sa lumière.
    Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  2. Que des vauriens. Cela veut dire, que malgré l’installation de ces satanées autorités intérimerdes, les choses ne s’améliorent pas à Kidal? Que le diable les emporte tous, aussi bien l’incompétent gouvernement, que les autorités de pédés. C’est bien eux qui faisaient le jeu de Iyad. Maintenant, ils sont tous niqués par les enfoirés de djihadistes.

  3. Vous croyez que c’est pour rien que Bilal AG ACHÉRIF ne manque plus une occasion pour venir présenter sa gueule à Bamako ? N’est-ce pas lui qui avait décliné l’invitation de François HOLLANDE parce qu’il ne saurait se rendre à BAMAKO pour prendre l’avion ? Qu’il fallait qu’on vienne le transporter à partir de Kidal ou de Ouaga à PARIS mais pas à partir de BAMAKO ? Eh beh voilà, le centre du pays s’étant embrasé et que l’État ait perdu le control de plusieurs localités, il y a de facto une indépendance de l’AZAWAD. Une fois cette région coupée du reste du Mali, aucun farfelu du MNLA ne peut y mettre le pied sans se voir couper la queue par IYAD et les amis.

    Vous vous souvenez ? Une heure avant l’arrivée de SERVAL, aucun de ces crétins ne pouvait se présenter à Kidal.

    À quoi bon de signer un accord aussi couteux en terme d’argent, d’honneur et de dignité avec des vauriens qui, ni eux, ni nous et notre IBK ne pouvons séjourner dans leur fief ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here