Situation sécuritaire au Nord : Un convoi de Chinois attaqué à BouremUn syndicaliste tué à Kidal

0
0

Au moment où le Comité de défense de la Défense Nationale se réunissait, sous la présidence d’ATT, à Koulouba, le mardi 6 décembre, pour prendre des décisions relatives à la sécurisation des touristes, un convoi de Chinois a été attaqué  au niveau de l’aérodrome de Bourem. Ce convoi avait quitté Taoussa à destination de Bourem pour s’approvisionner au marché.

Au niveau de l’aéroport de cette ville, située à 100 km environ de Gao, le convoi a reçu une sommation. Les bandits armés sont parvenus à atteindre un pneu du véhicule. Résultat: un gendarme de l’escorte qui accompagnait le convoi a été touché à la jambe. Ses camarades ont riposté par des rafales. Les assaillants ont donc vite fait de disparaitre dans la nature. Ils n’ont pas été poursuivis, pour la simple et bonne raison que le véhicule de l’escorte avait une crevaison. Le pandore blessé a été rapidement évacué à l’hôpital de Gao.

A Kidal, selon des sources concordantes, un syndicaliste connu sous le nom d’Alassane Diaby, a reçu sept balles dans la tête, devant son domicile, avant que les malfaiteurs n’emportent avec eux sa moto. C’était en début de nuit du samedi 3 décembre. Le défunt travaillait au Syndicat d’intercommunalité Adagh. Toujours dans la région de Kidal, un camion en partance pour Gao a été arrêté et vidé par des bandits armés, le mardi 6 décembre, en plein jour.

Voilà des préoccupations sur lesquelles le Comité de défense de la Défense Nationale devrait se pencher pour prendre des décisions sérieuses. Malheureusement, il s’est plus intéressé aux éventuels touristes qu’à la sécurité des populations et de leurs biens. A suivre.

 

Chahana Takiou

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.