Situation sécuritaire dans le septentrion du Mali : Les jeunes ressortissants du nord-Mali au chevet d’ATT

0
1

Malgré les efforts déployés par les plus hautes autorités pour faire du Mali un havre de paix, des personnes malintentionnées continuent de semer la terreur au nord de notre pays. Pour montrer au Président ATT qu’il n’est pas seul,  les Jeunes sympathisants et ressortissants du Nord-Mali ont tenu à organiser une marche de soutien aux actions du gouvernement. C’était le vendredi 09 décembre dernier.

Le Mali, depuis longtemps, est envié dans le monde entier pour son climat de paix. Mais depuis un certain temps, un groupuscule d’apatrides tente, coûte que coûte, de ternir cette belle image de notre pays.  Ils veulent transformer le Mali en un champ de guerre, d’enlèvement et d’exécution des occidentaux. Mais il est vrai aussi que ces mêmes occidentaux sont à la base de cette recrudescence de la violence dans la bande sahélo-sahélienne. Malgré cet état de fait, le Mali refuse que son sol soit un terrain de vengeance et de règlement de comptes. C’est pourquoi, depuis l’enlèvement récent  des Allemands, Anglais et Français, le président de la République, les généraux et les partenaires de notre pays, initient des actions visant à bouter ces bandits armés hors de notre territoire.

Dans cette logique de stabilisation et de sécurisation des régions du Nord-Mali, les jeunes ressortissants du Septentrion ont manifesté leur soutien aux actions menées par le gouvernement. Ils ont marché du Monument de l’Indépendance à la Primature. Ils avaient, à leur tête, la directrice du Cabinet de la Primature, Mme Zeinabou Djitèye.

Pour ces jeunes, il n’y a aucune raison qui pousse  ces malvenus à commettre de tels actes car, estiment-t-ils, les programmes de développement mis en place par le gouvernement sont efficaces et salutaires. Ces programmes auront des impacts positifs sur le développement socio-économique de la région. Au regard de ces efforts considérables, les jeunes du Nord-Mali se disent choqués par ce qui se passe de nos jours dans leur région.

En vue de consolider et de renforcer les acquis dans cette zone, les jeunes ont exhorté le gouvernement à tout mettre en œuvre pour lutter contre les facteurs d’instabilité. Il s’agit de s’impliquer davantage dans l’absorption du chômage des jeunes, de lutter efficacement contre l’impunité et le crime organisé et aussi de mettre en place davantage de programmes de sensibilisation.

Oumar KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.