Sortie de crise : Les convictions des Etats-Unis

31 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La situation politique et sécuritaire dans notre pays était au centre d’une conférence téléphonique que le sous-secrétaire adjoint américain aux affaires africaines, Michael Pelletier, a animée jeudi depuis ses bureaux à Washington. Le responsable américain qui a, par le passé, servi dans notre pays, a donné la vision américaine de plusieurs aspects de la crise dans notre pays : la démission du Premier ministre, l’organisation des élections, l’occupation du Nord, etc.

Pour la démission de Cheick Modibo Diarra, le sous-secrétaire d’Etat a clairement indiqué que les Etats-Unis ne sauraient tolérer l’ingérence des militaires dans la sphère politique dans un pays démocratique. Pour lui, le contrôle de la vie politique par l’ex- junte militaire basée à Kati est un argument supplémentaire pour aller aux élections. De son point de vue, un régime démocratiquement élu aura la légitimité nécessaire pour conduire les négociations et libérer le Nord. Et Michel Pelletier de rappeler qu’aux Etats-Unis, des dispositions législatives très claires interdisent de traiter avec un gouvernement mis en place à la suite d’un coup d’Etat militaire.

La conviction des Etats-Unis est qu’on peut organiser les élections avant même la libération des trois régions occupées. « La date du 13 avril 2013 est fixée par la CEDEAO. Il appartient aux Maliens de décider ».

Mais quelle légitimité peuvent avoir des scrutins organisés sans une bonne partie de la population, c’est-à-dire celle du nord ? Michel Pelletier a relevé à ce propos que « les populations du nord qui vivent actuellement au sud peuvent voter » et que, pour les Etats-Unis, la légitimité du pouvoir reste un pilier important pour trouver des réponses justes aux difficultés que connait notre pays.

Interrogé sur la position américaine sur les négociations avec les groupes armés, le sous-secrétaire adjoint aux affaires africaines, note qu’il y a des groupes qui ont des revendications légitimes et des groupes terroristes. « Nous sommes en train de travailler avec les autres pays voisins pour trouver la meilleure formule », a-t-il poursuivi, laissant dubitatif ses interlocuteurs. « Certains groupes croient à l’intégrité territoriale et  d’autres font des attentats … Certains ne respectent pas les droits humains… », a indiqué Michel Pelletier, ajoutant encore plus à la confusion.

Les Etats Unis sont tout de même d’accord sur la nécessité d’agir. Mais, ils estiment qu’il faut au préalable, « parfaire le concept opérationnel envoyé à l’ONU par la CEDEAO et l’Union africaine pour avoir un plan d’intervention bien planifié ». « Nous avons en ce moment des discutions avec les pays concernés et nous comprenons l’urgence d’une action au Mali », a assuré le sous-secrétaire adjoint aux affaires africaines.

Que pensent les Etats-Unis de la position de l’Algérie ? « Le rôle des pays voisins est très important, y compris l’Algérie qui a sa position à elle sur la question. Mais les discussions continuent », a prudemment commenté Michael Pelletier avant de  souhaiter voir notre pays sortir de cette période tragique qui a durablement mis son développement en péril.

A. M. CISSE / 17/12/2012

Lire cet article sur le site de l’ESSOR

 

 
SOURCE:  du   17 déc 2012.    

31 Réactions à Sortie de crise : Les convictions des Etats-Unis

  1. rodrigues Soares

    :oops: le Dr Cheick Modibo DIARRA a ete celui qui effectivement a maintenu ce pays avec son equipe de ministres patriotes, sauvons le de la barbarie maligne et apatride de certains hommes politiques qui ont comme but leurs et leurs seuls gains egoistiques :!:

    :idea: LEVEZ VOUS TOUS POUR CHEICK MODIBO DIARRA A L’ INTERIEUR QU’ A LA DIASPORA MALIENNE :!:

  2. j’idée des Américains d’organiser des élections sans le nord ne tient même la logique, c’est ne pas pour rien que dieu nous a donné la raison et la conscience, au non de la démocratie et un président légitime les Américains réclament d’élection sans une partie de la république, réfléchissez une seconde, quelle légitimité d’une démocratie et un président élu sans les votes d’une partie de son peuple, eh mon dieu, nous sommes pauvre mais nous ne réfléchissons pas avec nos narines, les mêmes cons qui nous demandent d’élections sans le nord contre leurs aides nous diront demain mais cette partie n’est fait plus parti du Mali sinon vous allez pas organiser des élections sans elle, c’est pour appuyer MNLA indirectement, dans ses réponses il affirme que les revendications de certains groupes pour ne pas dire MNLA sont légitimes car nous savons tous ici qu’il ne s’agit pas des empileurs et lapidaires des femmes et hommes, réfléchissez et ouvrez lez yeux avant de faire quoi que ça soit,

  3. JOE STRUMER

    LE JOUR OU VOUS FAITES UNE ELECTIONS SANS UNE PARTIE DE VOTREPAYS C EST QUE VOUS AVEZ ACCEPTEZ LA DIVISION DE VOTRE PAYS.

  4. justicequity

    Maru pose toi la question pourquoi les américains demandent des élections avec deux tiers du pays occupé ?
    Si tu ne veux pas d’élections avant la libération 100% du pays tu rejoins de fait la COPAM et les militaires alors que toute évidence , tu t’oppose à eux avec la dernière énergie . Parce que le détail important que t’as oublié c’est que les militaires ont goutté à l’ivresse du pouvoir et du pognon , donc si des élections sont conditionnées à la libération totale du pays , ils savent donc ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour rester au pouvoir , ça veut dire tout simplement qu’ils trouveront toujours le prétexte pour ne pas aller en guerre. Il y a encore 8 jours avec l’arrivée des armes qui ont servis de prétexte depuis 9 mois pour ne pas aller en guerre , la rue a commencé à mettre la pression avec même des marches si t’es pas au courant , mais depuis le leurre qui a constitué à débarquer le PM par la force , la pression est retombé à zéro . Plus de manif pour réclamer une intervention les gens ont même oublié le nord , ça va être ainsi à chaque fois que la pression populaire va monté , ils vont créer un faux problème pour faire diversion.

  5. Maru

    Aller aux elections avant la liberation de notre territoire a 100% n est pas une bonne idee. Si l election d un president qui etait la solution, n est ce pas un president democratiquement elu qui a ete renverse le 22 Mars2012. Ces memes militaires sont toujours la et toujours capables de leurs betises. Le probleme du c est le COPAM qui n a jamais hesite de supporter Les militaires dans leur ignorance. Tant que la classe politique ne s unit pas pour mettre Les militaires a leur place, il y aura toujours ce desequilibre. Donc la solution definitive et rationnelle c est la convergence DES efforts au sein de la classe politique. Moi j en voeux plus a ces gares de COPAM qu a Cpt Sanogo.
    Parailleurs c est aux leaders maliens de faire l expose Clair de leur probleme a ces diplomates americains. Je comprend qu ils ne Sont pas beaucoup eclaires sur la situation au Mali

  6. Niyefôkoyesegou

    LE FAMEUX DJANKO VA DONNER UNE DATE BUTOIR POUR LE DEBUT DES HOSTILITES.COMME CA, LES BEBES KANGOUROU DE KATI VONT POUVOIR REJOINDRE LEURS COLLEGUES

  7. vrannnnnnn

    je crois bien que la donne est claire pour les USA et je suis sur que c’est la position des nations unis tant qu’il y aura la menace sanogo tant que les autorités du mali ne se démarquerons pas de l’influence de Kati qui d’ailleurs est néfaste personne ne donnera un sous a plus forte raison un soldat pour récupérer un territoire des mains de terroristes et le remettre à d’autres terroristes car Haya est bien un terroriste donc si nous sommes objectif il y a 3 solutions à notre problème
    1 allez aux élections et ensuite avoir un exécutif affranchi et fort la on pourra compter sur l’ensemble du monde entier a part peut être l’Algérie
    2 éliminer la menace Kati pour avoir toujours des institutions fortes et affranchies
    3 ne rien faire et s’exposer a la vindicte et la moquerie des autres pays oubliez le nord oubliez le grand mali nous contentez de faire valoir laisser nos filles et nos femmes se faire violer par la junte et leur laisser toutes nos caisses d’alcool
    A moins que le MNLA ne vienne nous libérer, je sais pas trop je sais plus ou va le Mali

    • Adama83

      Qu’attende les islamistes pour annexer le Sud du Mali??? S’ils prennent cette décision, on verra si l’armée va faire un retrait stratégique sur la Côte d’Ivoire ou si elle va décider d’affronter les islamistes pour tenter de les repousser, voire de les bouter hors du territoire. Maudit soit tous ceux qui mettent l’intervention en retard!

    • s coulibaly

      Vous oubliez un point c’est que ce problème est plus grand que le Mali de mème la solution.Si le Mali ne bouge pas les autres pays concernés vont obligatoirement bouger et nous entrainer avec eux.On (L’UA,LE MAGHREB,LA CEDEAO,LES USA…)ne peut pas permettre que les traffiquants masqués d’extremisme religieux,des terroristes et des quidnappeurs puissent transformer le sahel en leur PARADIS.Ce n’est pas seulement le Mali qui est en jeu,mais toute la region.Donc se fixer sur SANOGO,LES ELLECTIONS,avant de liberer le nord du Mali est un soutient indirect aux occupants.Que se passera t-il après les ellections sans la paix et la liberté au nord?
      Nous de la CEDEAO avons la dernière occasion de nous unir,de nous integrer veritablement et avoir aussi une force armée regionale pouvant garantir desormais la democratie en Afrique occidentale.Ce qui dissuaderait tout militaire à faire un coup d’etat,après le cas du Mali.On ne peut plus abandonner un pays à son sort,car on est dans le mème bateau.

  8. cliclac

    :mrgreen: :mrgreen: Les elections, les elections selon les US. Voilà bientôt la situation aura 1 an et on ne fait que du coupé Decalé :-D :-D :-D En lisant entre les lignes je n’ai pas vu que les US nous interdisent de partir en guerre :!: :!: Donc c’est ns qui avons besoin de leurs aides et ils ont entierrement le droit d’avoir une idée qui n’est plus une mauvaise idée car notre COUPE DECALE derange :-D :-D :-D :-D

  9. Gouss

    Une fois de plus, je vous le dis, pour libérer le nord, il faut un soulèvement national pour botter ces ratés de sanogo et ces sanogotins à descendre de leur trou de rats et aller combattre.Ils réclamaient les armes, ils ont les armes, j’avais toujours dis que même si ils ont l’arsenal américain, ils trouveront un prétexte pour ne pas aller, je suis sur qu’ils diront maintenant que les armes sont trop nouvelles pour eux, ou que les engins n’ont pas d’essence ou que les engins ne peuvent pas rouler sur le sable du nord ou ils sont capable de trafiquer les engins d’ici sévaré pour dire que les engins sont tombés en panne,je sais quand même que tant qu’il y aura pas un soulèvement national,ces ratés ne bougeront pas.Ha le Maliba!

  10. Lasstuss

    « Et Michel Pelletier de rappeler qu’aux Etats-Unis, des dispositions législatives très claires interdisent de traiter avec un gouvernement mis en place à la suite d’un coup d’Etat militaire. » Là je suis un peu perdu parce que les Usa avaient accepter de traiter avec le CNT lybien bien avant la chute de Khadafi et là ils reconnaissent l’opposition syrienne comme représentant du peuple syrien……..

  11. fakolyhakika1

    « Les armes furent, de tous temps, les instruments de la barbarie. Elles ont assuré contre l’esprit le triomphe de la matière, et de la plus pesante. Constamment la raison en fut opprimée, le jugement bafoué, le talent meurtri. Point d’erreurs qu’elles n’aient défendues, point d’ignorants qui n’y recourussent, point de brutes qui ne les aient brandies. »
    Général Charles de Gaulle

  12. M.T

    IL FAUT QUE LA JUNTE QUITTE CAR ELLE NE FAIT QU OPPRESSER LA POPULATION

  13. Lynx22

    « Et Michel Pelletier de rappeler qu’aux Etats-Unis, des dispositions législatives très claires interdisent de traiter avec un gouvernement mis en place à la suite d’un coup d’Etat militaire. »

    Les USA financent et arment les rebelles democratiquement elus en Syrie…Qui dit mieux :?: :?: :?
    Peut etre pensent-ils que nous buvons par les narines :?: :?: :?:
    :evil: :evil: :evil:

    • Kassin

      Mon cher lynx la Syrie de Bachar n’est pas une démocratie et le massacre des syriens par son régime n’est pas tolérable.

      Comparer la Syrie d’aujourd’hui et le Mali avant le 22 mars est une insulte au peuple malien.

      De toutes les façons vous avez le choix soit vous respectez les consignes des États-Unis et ils vous aideront à récupérer le nord soit vous ne faites qu’à votre tête et vous vous débrouillez seuls à récupérer le nord.

      Très simple comme équation!

      • Lynx22

        -Bahrein -Qatar -Koweit sont ils des democraties :?:

        « Comparer la Syrie d’aujourd’hui et le Mali avant le 22 mars est une insulte au peuple malien. »
        Roi de la devia,fais ta comparaison si ca t’enchante…..un peu de discernement bon sang!!!!
        Les americains ,c’est selon qui est en face….ils n’ont jamais eu une ligne droite en politique exterieure…As tu besoin d’une tete suplementaire pour le comprendre :?:

        :twisted:

    • Lynx22
      • Kassin

        C’est du délire canadien!

      • Djon Te

        qu est ce que les etats unis feront que les autres comme france n’ ont fait? Donnez moi le nom d’ un pays ou les USA ont fait un coup d’ etat en Afrique?
        Je pense que les USA seront liberarteurs de nos peuples a nos cotes, pourvu que nous nous levons droits sur nos pates

    • blanche neige

      Lynx ,sans doute la raison pour laquelle les afrcains ont de grandes narines ?? :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    • Djon Te

      la Syrie- le conflict est bien soutenu par la France,selon les infos reconnaissance , financement et soutiens aux rebelles

  14. Kassin

    Je l’ai toujours dit qu’il nous faut des élections pour avoir un régime démocratique et sortir de cette transition vagabonde qui n’apporte rien au Mali!

    Les maliens dans leur grande majorité ne veulent pas les élections avant la libération du nord alors qu’ils ne font rien pour libérer le nord.

    Ils ont protesté pour qu’on débloque les armes au port de Conakry et cela fait 13 jours que les militaires de Kati ont ces armes en main et puis rien sauf à attaquer gratuitement le PM CMD et à calomnier sur lui de manière flagrante.

    Tout le monde sait que l’Onu, la France et l’Algérie sont tous dépendantes des États-Unis pour une éventuelle opération militaire étrangère au nord.

    Au lieu de donner la main aux américains les maliens ont donné leur main à une soldatesque ivrogne qui fuit les combat et sème la terreur à Bamako.

    Une élection sans le nord est une élection de 94% des maliens et beaucoup de nordiste déplacés au sud et dans les camps de réfugiés dans les pays voisins pourront voter,

    Donc le fallacieux prétexte que les élections sans la libération des régions nord diviseraient de fait le pays est une masturbation intellectuelle et une ignorance grave doublée de mensonge.

    Nous n’avons aucun moyen de libérer le nord puisque nous n’avons pas d’armée et nous énerver un peu plus chaque tous ceux qui peuvent nous aider à récupérer nos terres.

    Beaucoup de gens se plaisent dans cette situation de cacophonie et les nouveaux ministres jubilent comme des enfants qui ont vu le père Noël en plein paquet à l’image de Baba Berthé, ancien secrétaire général de la présidence qui a pris la place du Mr Coulibaly à la tête du ministère de l’agriculture parce que celui ci est proche de CMD.

    Nous sommes malheureusement à ce stade d’inconscience et de jouissance inutile et non dans un cadre objectif de libération du nord.

    Le pire est que les maliens acceptent cela avec joie.

    Sacré pays!

    • Djon Te

      la transition est inventee pour pouvoir controler la situation politique du Mali et faire de la sorte que n’ importe qui , non servant des interets sous regionaux et francais par consequent n’ arrive au pouvoir. Voyez tout ce qui se passe autour du Mali.
      Les USA venlent encourager le changement les etats CEDEAO&France veulent un maintient des hommes et du systeme

  15. moussa ag

    Les américains n’ont pas tord par rapport aux élections….

    PAS IDÉALE MAIS LA MEILLEURE OPTION SUR LA TABLE AUDJOURD’HUI…POUR UNE ÉVOLUTION POSITIVE DE LA SITUATION DU MALI….

    Moussa Ag, qui pense que la proposition américaine n’est pas idéal mais pas mauvaise…ÇA RESOUDRA LE GROS PROBLÈME DE LA GOUVERNANCE QUI EST LE PLUS GROS HANDICAPE DU PAYS…LE JUNTE DE MERDE DOIT PARTIR D’UNE FAÇON OU D’UNE AUTRE OU ON EST DANS LA MERDE POUR TRETRES LONGTEMPS….ÇA C’EST UNE RÉALITÉ