Sortie de crise : Les drones prédateurs US en route pour le Mali

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est notre confrère « Los Angeles Times » qui rapporte cette information. Selon ce journal,  cette aide des Etats Unis consistera à transmettre des renseignements à l’armée française en vue de faciliter l’envoi de troupes françaises et à accélérer leur déploiement au Mali.
550 soldats français sont déjà au Mali et attendent le déploiement de 3500 soldats supplémentaires. En plus des drones furtifs américains qui seront de la « fête », les Américains enverront des avions de ravitaillement pour aider les Rafales à se ravitailler. Le retrait prochain des Etats Unis d’Afghanistan coïncide ainsi avec le redéploiement logistique de ce pays au Yémen, en Somalie, au Mali et au Nord du Nigéria. Concernant l’aspect exclusivement militaire, c’est la France qui en assume la charge. Washington, qui s’apprête à sortir plus vite que prévu de sa longue campagne afghane, exclut pour l’instant toute participation directe à l’opération de la France qui se trouve ainsi forcée à une sorte de « solo risqué ». Pour le moment, les Américains se limiteront à fournir une aide logistique à la France, tout comme ils l’avaient fait en Libye.
Au Pentagone tout comme au QG de la CIA à Langley, dans la ville de McLean, en Virginie, on se prépare à envoyer des drones de renseignements sur le terrain. «Notre espoir est de pouvoir travailler avec les Français pour fournir toute l’assistance que nous pouvons pour les aider dans leurs efforts», a déclaré le Secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, à l’issue d’une rencontre à Lisbonne avec son homologue portugais, José Aguiar-Branco. «Notre espoir est qu’ils parviennent à réussir et à établir une meilleure sécurité au Mali», a-t-il ajouté tout en précisant : «Nous n’envisageons pas de mettre un pied américain sur le terrain». Les Américains avaient fortement investi dans la formation de l’armée malienne, dans le cadre d’une ambitieuse politique de contre-terrorisme dans la région du Sahel.
Près de 600 millions de dollars avaient été consacrés par Washington pour entraîner les militaires locaux recrutés notamment dans les tribus touarègues. Mais cet effort de formation a été réduit à néant par la défection massive d’unités maliennes ralliées à l’insurrection islamiste. ‘Un officier formé par les militaires américains a organisé un putsch contre le pouvoir civil, à la stupéfaction des Etats-Unis qui n’avaient apparemment rien vu venir » notait le « New York Times ». Bien entendu, tout le monde devine de qui il s’agit. Avec la mobilisation de la communauté internationale au chevet du Mali, il faut que les Maliens apportent leur soutien à cette communauté pour libérer le pays des terroristes et qui veulent faire du Mali un Afghanistan-bis.
Paul N’Guessan

 
SOURCE:  du   17 jan 2013.