Suite à leur implication dans la tuerie de Gao, le 27 janvier dernier : Des casques bleus jugés pour “crime”

17

 Suite à leur implication dans la tuerie de Gao, le 27 janvier dernier : Des casques bleus jugés pour "crime"Plusieurs membres de la police onusienne dépendant de la MINUSMA, accusés d’avoir tué trois personnes au cours d’une manifestation à Gao et fait de nombreux blessés, en janvier dernier, ont été arrêtés pour être jugés dans leur pays d’origine. Rappelons que le 27 janvier dernier, des manifestants en colère s’étaient rassemblés devant le siège de la MINUSMA dans la Cité des Askia pour protester contre un accord conclu entre la mission et les narco-séparatistes visant l’installation d’une ” zone de sécurité temporaire ” incluant la localité de Tabankort.  Ce, pour permettre aux rebelles d’attaquer les unionistes sans que ces derniers ne puissent réagir.

Dans un rapport, les Nations unies ont reconnu les faits en s’engageant à sévir contre les auteurs avant de promettre une indemnisation pour les familles des manifestants. Même si l’identité des policiers mis en cause n’a pas été révélée, d’aucuns disent qu’il pourrait s’agir de Rwandais. On dit de ces derniers qu’ils sont parmi les plus entrainés et expérimentés des troupes de maintien de la paix de l’ONU au Mali. Dans le cas d’espèce, la sanction prononcée contre les auteurs sera déterminée par la justice de leur pays d’origine. Reste maintenant à savoir où ils purgeront leur peine une fois la sentence prononcée.

                      Massiré  DIOP

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. Du menu-fretins. Rien que de simples excecutants qu’on envoi a la barre. Les vrai responsable de ce drame SONT EN PREMIERS LES RESPONSABLES DE LA MINUSMA QUI ONT SIGNE AVEC LA CMA L’ACCORD SUR LA ZONE TAMPON A TABANKORT. ET ENSUITE, LES AUTORITES MALIENNES QUI SEMBLENT N’ETRE MEME PAS AU COURANT DE CE QUI SE PASSE AU DELA DE BAMAKO.
    Fou goto

  2. Il faut dédommager leurs familles, choses que les bandits ne le feront pas

  3. Encore une fois que l’âme de chaque victime de cette crise repose en paix.
    Il y a eu et aurait toujours des bavures dans les zones de crise. C’est très dommage que cet incident arrive. Si une justice petite soit elle peut apaiser les coeurs et les esprits quelle soit rendue en bonne et due forme.
    Merci a la Minusma pour tous leurs sacrifices faits au Nom du Mali ainsi qu’aux autres partenaires.

    Vive le Maliba Un et Indivisible.

  4. Massiré DIOP……..
    Un journal ,
    un titre ,
    UN PEUPLE , UN BUT , UNE FOI ……….. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  5. C’est dommage de voir de tel comportement sur une zone de crise, mais il faut retenir que le choix de ces hommes dans les pays fournisseurs mérite de se faire avec beaucoup d’attention pour le bonheur de la mission.

    • LES casques bleus n’ont jamais mis leurs pieds au MALI ils ont mis à cause d’TT et son gouvernement corrompu ils sont incapable de diriger le pays 😈 😈 😈

  6. Le peuple Malien doivent faire la justice lui-même, car, ni l’ONU,ni le gouvernement Malien n’y feront rien pour que justice soit rendue aux familles des victimes… Une désobéissance civile seule peut faire dégager IBK, afin de rendre le pouvoir aux Maliens…

Comments are closed.