Suite à une sortie véridique contre les séparatistes Kidalois : Le leader du MPSA objet de plusieurs menaces de mort

10

Après son intervention sur une chaine privée mauritanienne, le samedi 2 mai dernier, le leader du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MPSA) – Mouvement de la Plateforme Républicaine – Boubacar Ould Sidigh, fait depuis l’objet de plusieurs menaces de mort. Apparemment, les séparatistes ne lui pardonnent pas les propos très durs qu’il a tenus contre eux.

Boubacar Ould Sidigh
Boubacar Ould Sidigh

Ainsi, selon Ould Sidigh, l’avantage de l’accord issu des pourparlers d’Alger, c’est qu’il a le mérite de ramener tous les protagonistes à travailler ensemble pour surmonter les problèmes. S’agissant du refus de la CMA de parapher l’accord, il a indiqué que les séparatistes ont pourtant signé l’accord préliminaire de Ouaga, le 18 juin 2013, dans lequel ils reconnaissent l’intégrité territoriale du Mali, sa Constitution et le caractère laïc et républicain de l’Etat. Donc, pour lui, l’Azawad est malien et ne peut être séparé de ce pays.

Sur les sanctions qui pourraient être infligées aux séparatistes en cas de persistance de leur refus d’adhérer à l’accord obtenu à Alger, il a précisé que les interdictions de voyage, le gel des avoirs des dirigeants de la CMA, ne peuvent produire les effets escomptés que si la population de cette partie du territoire est impliquée.

Il a affirmé que la plus grande sanction, c’est celle qui peut venir de la population, car c’est elle qui a le plus souffert des exactions et autres pillages commis récemment par les séparatistes à Léré, Goundam, Bintagoungou et Diré, dans la région de Tombouctou. Il a balayé d’un revers de la main la thèse de légitime défense évoquée par les séparatistes pour justifier ces attaques. Pour lui, si ces derniers ont été attaqués et chassés de Ménaka, c’est là où ils doivent régler leur problème et non dans la région de Tombouctou où ils ont terrorisé la population de ces localités.

Ould Sidigh estime, par ailleurs, que la reprise des hostilités par la CMA peut produire un réel embrasement de la situation dont elle ne mesure pas les conséquences.

Depuis qu’il a tenu ces propos, le leader du MPSA fait l’objet de plusieurs menaces de mort. Il a indiqué que des personnes anonymes l’appellent sur ses téléphones pour lui proférer des menaces d’attenter à sa vie. Même s’il dit ne pas les craindre, il les prend néanmoins très au sérieux. Il a toutefois rappelé que sa détermination pour le retour de la paix au nord du Mali n’a pas été entamée par cette situation et qu’il continuera à se battre pour cette cause.

Massiré Diop

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Merci a Mr. Ould Sidigh, il faut enterrer cette hache de guerre et separation qui ne servent a rien. Vous avez retourne votre veste et c’est normal quand on retrouve la raison pour Un Maliba Un et Indivisible.
    Vous avons en tout cas du chemin a faire et a parcourir un grand chemin meme.

  2. Suite à nos violentes répliques, l’un contre l’autre, j’envoie ce message à nfp au nom du Mali:
    Merci nfp,
    je ne sais pas si vous étés connecter mais, je vous remercie de ta compréhension de ma blessure au nom de mes frère malien d’ici. j’accepte vos excuses et je souhaite de meme auprès de vous
    c’est ca le malien savoir pardonner. ieu Menaka et presque toute la population du Nord sauf une minorité qui n’est pas maliens de souche comme toi et moi qui soutiennent ces bandits armés; Sais-tu qu’ils vont ramassés des populations paisibles au Niger et Mauritanie moyennant quelques choses pour se manifester à Kidal, je dis bien ramassés ou obligés.
    Tous ces combattants qui meurent avec eux ne sont pas des maliens. Demande au éléments de l’armée ou du Gatia.
    A Tenenkou, un ami Nigérien qui étaient de l’expédition avec eux, en mercenaire y est mort, c’est son frère qui me l’a dis. Ils a été enterré avec plus d’une cinquantaine de rebelles qu’ils ont ramasses après l’action de l’argent en pleine brousse

  3. Celui qui veut la paix doit préparé la guerre.il n,y auras pas de paix sans guerre.depuis le début de cette négociation combien de militaire on péri sous les balles de ses groupes rebelles

  4. “…Suite à une sortie véridique contre les séparatistes Kidalois : Le leader du MPSA objet de plusieurs menaces de mort…”

    …tout ce qui vient de la Mauritanie c´est de la trombonne ds le bec d´1 coq…on ne se préoccupe pas de cela au Mali…cést eux qui ont ouvert la boîte de pandore,ils savent comment la refermer…

Comments are closed.