Table ronde dominicale : Retrouvailles autour de l’Accord de paix

70
Mohamed Ould Ibrahim Siddati

Huit mois aprĂšs la signature solennelle de l’Accord de Paix et de RĂ©conciliation, Ă©maillĂ©e encore d’incidents et d’accrochages meurtriers, place est toujours rĂ©servĂ©e au dialogue. C’est ainsi que plusieurs acteurs socio-politiques se sont retrouvĂ©s, hier au Palais des CongrĂšs de Bamako, pour jeter les bases de futures et larges concertations. De la Mouvance prĂ©sidentielle Ă  l’Opposition, en passant par les Groupes armĂ©s (CMA-Plateforme), presque tous avaient rĂ©pondu prĂ©sents. Souhait unanimement exprimĂ© : ” Une prochaine rencontre Ă  Kidal “. En tout cas, Ould Siddati, au nom de la CMA, a rĂ©itĂ©rĂ© l’engagement des ex-rebelles Ă  aller toujours dans le sens de la paix. Coup de chapeau au PARENA qui avait fait un appel des pieds dans ce sens depuis longtemps.

L’Accord d’Alger  signĂ© Ă  Bamako le 20 juin 2015 a eu 8 mois d’existence. Ces  8 mois ont Ă©tĂ© marquĂ©s par des actes concrets mais aussi des incertitudes. La rencontre d’hier a Ă©tĂ© l’occasion de jeter un coup d’Ɠil critique mais serein sur ce que tous les acteurs ont qualifiĂ© de ”chance du Mali”. Les derniers actes de violence enregistrĂ©s au Nord, qu’ils relĂšvent du grand banditisme ou du terrorisme rappellent que la sĂ©curitĂ© Ă©tait loin d’ĂȘtre totale. Et l’insĂ©curitĂ© persiste dans plusieurs endroits du Nord malien.

La volontĂ© affichĂ©e par le gouvernement, l’opposition, la CMA et la Plate-forme ne s’est cependant jamais dĂ©mentie. Leur credo commun : La paix rien que la paix. La toute rĂ©cente rencontre entre majoritĂ© prĂ©sidentielle, opposition, les mouvements armĂ©s, relative au retour de la paix et de la sĂ©curitĂ© dans les rĂ©gions nord procĂšde de cette volontĂ© commune d’aller vers la paix.  Cette paix nĂ©cessaire  Ă  la quiĂ©tude de toutes les populations tant nomades que sĂ©dentaires  exilĂ©es  de l’intĂ©rieur comme de l’extĂ©rieur.  Ce qui a amenĂ© le prĂ©sident de la majoritĂ© prĂ©sidentielle, Dr Boulkassoum HaĂŻdara, Ă  dire qu’au Mali, il ya quelque chose sur laquelle  ”nous sommes tous d’accord qui est l’existence du Mali, notre dĂ©sir de vivre ensemble, la forme rĂ©publicaine de l’Etat et la laĂŻcitĂ© du pays”. Et d’ajouter : ”Au cours de cette rencontre, il s’agit d’apprĂ©cier, analyser  et connaitre le rĂŽle des uns et des autres sur la mise en Ɠuvre de l’Accord d’Alger”. Pour TiĂ©bilé  DramĂ© qui a parlĂ© au nom du chef de file de l’opposition, l’honorable SoumaĂŻla CissĂ© absent du pays, cette rencontre Ă©tait la dĂ©monstration de l’ardent dĂ©sir de vivre en paix au-delĂ  des divergences.  Il s’agissait  de conjuguer les efforts pour  stabiliser le pays, restaurer la paix.

Selon Mohamed Ould Ibrahim Siddati, aprĂšs un soutien exceptionnel Ă  l’Ă©poque de la signature dudit Accord, ” On a vu un ralentissement de son application “. L’essentiel pour  lui est d’aller vers du concret. Cependant, il a tenu Ă  rĂ©affirmer l’engagement sans faille de la CMA  dans le cadre de la mise en Ɠuvre de l’Accord.  Quant Ă  Me Harouna Toureh de la Plate-forme, cette rencontre a suscitĂ© le dĂ©sir important des Maliens de vivre ensemble.  Il a lui aussi pris l’engagement que son mouvement n’entreprendrait rien pour  compromettre la mise Ɠuvre efficace et efficiente de cet Accord. Pour tous les participants, l’Accord d’Alger depuis sa signature a vu trois principales actions qui sont en voie  de rĂ©alisation, il s’agit du retour de la paix avec des patrouilles mixtes CMA, Plate-forme et FAMA, la dĂ©mobilisation, le dĂ©sarmement et la rĂ©conciliation en cours, le retour et la rĂ©insertion des populations dĂ©placĂ©es. Ils ont Ă©tĂ© unanimes Ă  reconnaitre aussi que  malgrĂ© tout l’Accord d’Alger demeurait toujours fragile et ses ennemis, tant de l’intĂ©rieur que l’extĂ©rieur, Ă©taient nombreux. Pour eux, seule une vigilance et un discernement Ă  la mesure de l’enjeu pouvaient favoriser l’Ă©closion des nouvelles manifestations concrĂštes de sa rĂ©alisation.

Notons que le Dr. Boulkassoum HaĂŻdara, Pr. Mamadou Kassa TraorĂ©, Bocar Moussa Diarra, Soumeylou BoubĂšye MaĂŻga, Pr. TiĂ©moko SangarĂ©, 
 (majoritĂ©), Amadou KoĂŻta, TiĂ©bilĂ© DramĂ©, Pr. Salikou Sanogo, 
 (Opposition), Alghabass Ag Intalla, Mohamed Ould Ibrahim Siddati, 
 (CMA), Me Harouna Toureh, Azaz Ag Dag Dag, 
 (Plateforme) Ă©taient entre autres les principaux animateurs de cette table ronde cruciale pour l’avenir de notre pays.

 

Amadou Coulibaly

PARTAGER

70 COMMENTAIRES

  1. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la rĂ©conciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cƓur de l’accord et prennent part chacun Ă  son niveau Ă  l’application de l’accord. C’est lĂ  que la paix dĂ©finitive viendra !

  2. Comme le premier ministre Modibo l’a dit: « Le Mali doit ĂȘtre accompagnĂ© mais il faut Ă©viter qu’il soit l’accompagnateur »
    Cette prise de responsabilitĂ© de nos leaders doit nous rĂ©jouir car comme l’adage qui trouve sa justification ici le dit: avant de demander qu’on te lave le dos; il faut que tu te laves le ventre.
    Juste pour dire qu’avant de bĂ©nĂ©ficier des apports et soutien extĂ©rieur il faut que nous prenions des initiatives au plan local. C’est pourquoi je salue les actions de ces derniers jours qui ne visent qu’Ă  unifier notre pays. VIVE LA PAIX AU MALIBA!

  3. MalgrĂ© qu’il y ait des diffĂ©rents groupes armĂ©es au nord, mais avec cette signature les gens dĂ©poseront les armes en vue de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.

  4. De plus en plus, les Ă©vĂšnements montrent que le chemin vers la paix est en train d’ĂȘtre dessinĂ© peu Ă  peu. Les acteurs parlent tous de la mĂȘme voix et c’est dĂ©jĂ  un bon dĂ©part. Avec le comitĂ© national prĂ©sidĂ© par le premier ministre qui se fait de plus en plus actif nous devons espĂ©rer en des jours meilleurs trĂšs bientĂŽt!

  5. L’accord d’Alger connait vraiment beaucoup de difficultĂ©s dans sa mise en application. Mais le gouvernement et la CMA dĂ©montrent de plus en plus leur volontĂ© Ă  le mettre en application Ă  travers diffĂ©rentes actions. Que le nouveau comitĂ© national de suivi qui a vu le jour rĂ©cemment puisse participer Ă  l’aplanissement des difficultĂ©s pour une mise en Ɠuvre effective de cet accord.

  6. Avec la signature de l’accord de paix le pays va ĂȘtre sĂ©curisĂ© par les forces armĂ©es du nord et la situation sĂ©curitaire deviendra stable.

  7. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    ArrĂȘtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-mĂȘme.

  8. Le souhait des autoritĂ©s de ce pays est d’apporter la paix, la rĂ©conciliation et la cohĂ©sion sociale Ă  leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et je crois que les diffĂ©rentes rencontres de part et d’autres sont une preuve matĂ©rielle.
    Les autoritĂ©s ont marquĂ© leur engagement pour ces accords et je suis sĂ»r qu’elles le tiendront.

  9. Le Mali a assez souffert de cette crise qui a trop durĂ©. Donnons nous la main pour que ce pays puisse avoir la paix car sans paix il n’y a pas de dĂ©veloppement; il n’y a pas de vie en vĂ©rité 
    Alors mettons nous ensemble et Ă©vitons pour mettre le feu au poudre pendant que nous sommes sur la route de la paix. Tous unis pour la paix au Mali.

  10. Plus que jamais la mise en Ɠuvre des accords d’Alger est une prioritĂ© car la paix force est de le constater reste fragile avec les diffĂ©rentes attaques qui ont lieu de part et d’autres. Des dispositions comme le cantonnement et le dĂ©sarmement suivi du redĂ©ploiement de l’armĂ©e sur toute l’étendue du territoire est un gage de retour de la sĂ©curitĂ© partant de la stabilitĂ©. Il faut donc y aller sans attendre.

  11. La situation du nord Mali est inquiĂ©tant la population devrait se donnĂ©e la main pour lutter contre l’insĂ©curité’ du nord Mali.

  12. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    L’engagement de tous les acteurs est un signe qui prĂ©sage de bons lendemains.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus Ă  travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.

  13. Les acteurs de la crise malienne sont engagĂ©s dans le processus de paix. Il y a des difficultĂ©s mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilitĂ©s avec la crĂ©ation de le comitĂ© national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problĂšmes qui bloquent la mise en Ɠuvre de l’accord et y remĂ©dier.

  14. Vraiment je suis complĂštement d’accord avec l’idĂ©e de rose qui dit que Le terrorisme est le plus grand handicap dans le monde actuel, il ne faut pas laisser les groupes armĂ©s s’installer n’importe comment dans notre pays sinon c’est trop risquĂ©.

  15. Nos remerciements vont toujours envers le PrĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement pour les efforts qu’ils ont fournis pour la paix et la rĂ©conciliation au Mali.

  16. Nous soutenons Ă©normĂ©ment le prĂ©sident de la rĂ©publique jusqu’au dernier degrĂ© walaye !!!!!!

  17. L’accord garantit la sĂ©curitĂ©, la tranquillitĂ©, le renforcement de capacitĂ©. Merci IBK pour tout ce que vous avez fait pour le pays, ce moment est inoubliable pour le peuple Malien, malgrĂ© la crise qui a

  18. La signature de ces accords permet le dĂ©veloppement de toutes les activitĂ©s que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle dĂ©marche que la Mali va enfin vivre infiniment.

  19. L’accord vise Ă  instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une sĂ©rie de rĂ©bellions touareg depuis les premiĂšres annĂ©es d’indĂ©pendance du pays, en 1960.

  20. Cet accord qui a Ă©tĂ© signĂ© aujourd’hui renforce la capacitĂ© et garanti l’unitĂ© nationale. Le peuple Malien a n’est vraiment conscient, car on est au dĂ©but de la fin de crise.

  21. Il faut vraiment qu’on se pardonne pour la paix qui est Ă  la base de tout projet de dĂ©veloppement.
    Les solutions sont déjà prises dans ce sens pour éviter une autre rébellion telle est leur vraie intention. La population ne doit pas céder à la panique.
    Merci Ă  l’ensemble des acteurs, nous sommes heureux de la tournure que les choses sont en train de prendre.

  22. La rencontre du prĂ©sident et les groupes armĂ©s est l’occasion de rassurer la population sur les auteurs de ces attaques et trouver ensemble les conditions nĂ©cessaires de mener une lutte contre ces individus malintentionnĂ©s.

  23. Nul n’est Ă  l’abri des attaques terroristes aujourd’hui malgrĂ© les moyens qu’on peut disposĂ© car on ignore jusque-lĂ  leur rĂ©elle motivation. La population doit ĂȘtre vigilante et coopĂ©rative avec les forces de sĂ©curitĂ© pour coincer ces barbares

  24. Le PM Ă©tant le prĂ©sident du comitĂ© de suivi des accords saurait trouvĂ© les mots justes pour expliquer la joie de l’ensemble du peuple malien pour leur geste. Nous pouvons dire que cette rencontre est un signal fort dans la quĂȘte de la paix.

  25. L’accord est sur de bonne voix et nous saluons le gouvernement et les groupes armĂ©s pour leur engagement. c’est le rĂ©sultat d’une parfaite collaboration de part et d’autre et aujourd’hui nous sommes heureux pour cette rencontre. Merci le prĂ©sident

  26. Modibo est le parrain des accords de paix donc c’est lui peut mener Ă  bien les discussions avec les groupes armĂ©s pour trouver un terrain d’entente pacifique pour le bonheur de tous.
    Ce monsieur est à féliciter et encourager pour son travail

  27. Le prĂ©sident IBK l’a dit que sa prioritĂ© 2016 Ă©tait les accords de paix. C’est pourquoi, il a choisi le PM pour prĂ©sider le nouveau comitĂ© de suivis de la paix pour rĂ©soudre tous les points de blocage et nous sommes ravis de voir que le travail Ă  faire son effet.

  28. Nous appelons l’ensemble des partenaires qui nous soutiennent dans la mise en oeuvre des accords. Qu’ils continuent de nous apporter leur aide tant financiĂšre et matĂ©rielle afin que la mise en place soit effective pour la joie de tout le peuple malien.

  29. Je pense que c’est ensemble qu’on pourra lutter efficacement contre l’insĂ©curitĂ©. Cette rencontre montre Ă  quel point les signataires ont Ă  cƓur d’aller Ă  la paix. La mise en place de la patrouille mixte vient Ă  point nommer surtout au moment oĂč les attaques font rage.

  30. Le prĂ©sident fait ce qu’il y’a de mieux pour le Mali. Ce n’est pas parce qu’un voyou de TiĂ©bilĂ© Ă  coasser que le prĂ©sident s’est rĂ©tractĂ© en organisant ce cadre de rencontre. IBK travaille dans le silence et ne saurait exposer son programme.
    Monsieur le journaliste a oublié que son PARENA a préconisé une négociation avec Iyad.

  31. Le président IBK et son gouvernement font tout pour donner la paix aux maliens.
    C’est qui a conduit Ă  cette rencontre de tous les acteurs de la crise avec le PM pour voir ce qui bloque les accords de paix.
    Merci au Pm et Ă  tous les participants…

  32. Notre pays avait vraiment besoin d’une telle rencontre autour du processus de paix.
    Je remercie le Pm de l’avoir initiĂ© et aussi tous les participants pour y avoir pris part.
    Vive la paix dans notre pays.

  33. Le Mali est le patrimoine commun qui peut nous réunir tous au delà de nos différences.
    Il est donc important de mettre de cĂŽtĂ© nos rancƓurs pour se retrouver de temps en temps pour voir l’État d’avancement de la mise en Ɠuvre de l’accord de paix.
    Vivement la fin de cette crise pour le bonheur du peuple malien…

  34. Cette rencontre me rĂ©jouit agrĂ©ablement car elle permettra Ă  coup sur de toucher les points qui ralentissent la mise en Ɠuvre de l’accord de paix.
    Vive la paix au Mali.

  35. La paix n’a pas de prix.
    C’est donc trĂšs important que que les maliens mettent leurs diffĂ©rends de cĂŽtĂ© pour penser au dĂ©veloppement du pays qui est le plus important.
    Vive le Mali dans la paix…

  36. Le processus de paix dans notre pays doit acquĂ©rir l’adhĂ©sion de tous les maliens.
    C’est pourquoi je salue cette rencontre qui a vu la participation de tous les acteurs de la crise dans notre pays.
    Vive le Mali dans la paix et la rĂ©conciliation…

  37. Tous les maliens doivent se mettre ensemble pour soutenir les autoritĂ©s dans leur recherche freinĂ©e de la paix car c’est de cela que notre salut peut venir.
    Vive le Mali dans la paix.

  38. Pour la recherche de la paix,il ne faut lésiner sur aucun moyen.
    C’est surement pour cela que le premier ministre a tenu Ă  rencontrer les diffĂ©rents acteurs de la crise pour voir les zones d’ombre qui subsistent encore dans les accords de paix d’Alger.
    Merci au PM et Ă  tous les participants et que vive le Mali dans la paix.

  39. Dans ce pays,nous devons comprendre que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise…
    Alors,nous ne pouvons que dire merci aux initiateurs de cette rencontre.

  40. Si les enfants du Mali ont compris que la nation est au dessus toutes les divergence,c’est que cela augure quelque chose de bon pour notre paix sociale.
    Ce type de rencontre doit se multiplier pour nous amener le plus vite possible Ă  la paix.

  41. cette rencontre entre les enfants du pays et les groupes armés est la matérialisation de la volonté commune du peuple malien à aller à la paix.Je me réjouis de cela.Et je pense que le Mali est sur la bonne voie pour sortir de la crise du nord Mali.

  42. Encore un pas vers la paix.En effet il a eu une rencontre de la sociĂ©tĂ© civile avec une dĂ©lĂ©gation de la Coordination des mouvements de l’Azawad et de la Plateforme en vue de faire le point sur la mise en Ɠuvre de l’Accord pour la Paix et la RĂ©conciliation au Mali, issu du processus d’Alger.Nous sommes donc trĂšs confiants pour la suite du processus de paix

  43. Je pense qu’il faut saluer le gouvernement pour l’énergie qu’ils dĂ©pensent dans la rĂ©solution pacifique de la crise.Cette rencontre avec les autres acteurs de l’accord de paix est une fois de plus la bienvenue.

  44. Le gouvernement malien et les groupes armĂ©s ont eu cette rencontre pour se situer sur les problĂšmes qui obstruent l’application de l’accord de paix afin de les solutionner.Et je pense que ces problĂšmes seront levĂ©s et le processus de paix sera appliquĂ©.

  45. C’est par le dialogue qu’on arrive Ă  Ă©tablir une paix durable.C’est dans ce cadre que cette rencontre avec la plateforme et la CEMA a eu lieu.Nous adhĂ©rons entiĂšrement Ă  cette initiative qui a pour but de ramener la paix dans notre pays.

  46. Cette rencontre est la preuve vivante de l’effort considĂ©rable que fait le prĂ©sident IBK et son gouvernement pour amener la paix dans notre pays le mali.Nous les soutenons et les encourageons dans cette quĂȘte incessante de quiĂ©tude pour les populations maliennes.

  47. Les Ă©changes entre les les parties ont portĂ© notamment sur l’évolution de la situation sur le terrain marquĂ©e par la recrudescence des attaques terroristes.Je pense donc qu’au cours de cet entretien des mesures ont Ă©tĂ© prises pour plus de sĂ©curitĂ© au nord mali

  48. Pendant cette rencontre la plateforme et les leaders de la CEMA ont assurĂ© le gouvernement de tout mettre en Ɠuvre pour continuer dans le sens de l’accord d’AnĂ©fis.Cette volontĂ© de tous les enfants du Mali Ă  aller Ă  la paix est Ă  saluer et Ă  encourager.Nous y croyons donc nous allons y arriver.

  49. la Plateforme et la CMA ont fĂ©licitĂ© et renouvelĂ© leur confiance au chef de gouvernement et ont promis de parler d’une seule voix.Cela est trĂšs promoteur d’une paix durable dans notre pays.Preuve du travail effectuĂ© par le gouvernement dans la recherche de la paix.

  50. Toujours dans la recherche de la paix, Le Premier Ministre, Modibo Keita, a reçu hier jeudi une dĂ©lĂ©gation de la Coordination des mouvements de l’Azawad et de la Plateforme en vue de faire le point sur la mise en Ɠuvre de l’Accord pour la Paix et la RĂ©conciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

  51. “Il s’agit d’aller parler de paix entre communautĂ©s, de rĂ©conciliation nationale, des difficultĂ©s qui entravent la mise en route de l’Accord issu du processus d’Alger. Ce sera un bon dĂ©part pour que Kidal retourne dans le giron de la RĂ©publique puisque depuis mai 2014” La paix n’est pas un vain mot mais plutĂŽt un comportement.

  52. En vue de la crise dont traverse notre, et aussi pour la bonne mise en Ɠuvre cet accord de paix, il est tout Ă  fait primordiale d’accorder plus d’importance Ă  ces genre de rencontre. La multitude de cette rencontre favorise la bonne entente entre les parties signataire de l’accord.

  53. C’est la cadre de la promotion et de la mise pratique de l’accord de paix et de rĂ©conciliation issu du processus d’Alger. Cette La rencontre quadripartite ( CMA-Plateforme-MĂ©diation-L’opposition-Etat du Mali) est mise au point afin de consolider la paix et la rĂ©conciliation entre les communautĂ©s du nord Mali.

  54. Le dĂ©placement de l’Etat et mĂȘme de l’opposition Ă  Kidal en plus pour rencontre d’une aussi grande importance dans la crise existentielle dans le septentrion malien est une chose trĂšs salutaire pour la mise en Ɠuvre effectif de l’accord de paix et de rĂ©conciliation. Toute la population malienne salut le PM Modibo KeĂŻta d’avance pour son travail salutaire. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  55. Le plus important de cette cĂ©rĂ©monie de signature de l’accord par les rebelles et le gouvernement est le rassemblement de plusieurs parties diffĂ©rentes pour une mĂȘme cause. Cela dans le cadre d’envoyer les diffĂ©rentes parties au respect scrupuleux et aussi pour pouvoir discuter sur certain difficultĂ© dont fait face l’accord dans sa mise en pratique.

  56. Que tous les partie signataires de l’accorde de paix issu du processus d’Alger et les partenaires fassent de leurs possibles, pour que trùs vite cette rencontre encore appeler rencontre quadripartite puisse avoir lieu. La crise malienne a besoin de la tenue de cette rencontre pour que la crise malienne puisse tendre vers une fin certaine. idea idea idea idea idea

  57. Monsieur le journaliste le PARENA n’est pour rien dans cela, le gouvernement est le seul a fĂ©licitĂ© de son l’exploit. Le PARENA ne fais que l’acharnement et maintenant, je remarque qu’il d’attribut toujours les bonnes Ɠuvre du rĂ©gime au pouvoir.

  58. Je trouve plus que normal en encourageant et voir que la CMA, Le GATIA et le gouvernement se retrouvent sur une table rond pour parler de l’accord dans sa mise en Ɠuvre. Seul les rencontre aussi nombreuse qu’elles sont peuvent aider le gouvernement dans l’entretien et la mise Ɠuvre de l’accord de paix et de rĂ©conciliation.

  59. C'est dans cadre de la bonne mise en oeuvre de l'accord de paix que la CMA, le GATIA, le gouvernement se rencontrent afin de trouver des points d'ententes sur certain aspecte dont rencotre l'accord dans sa mise en pratique. Ce genre de raconte est salutaire et crédible pour l'accord.

  60. Si nous nous engageons tous dans le processus de paix, en tant que des citoyens de cette pauvre nation qui a besoin de la paix et de la rĂ©conciliation de ses fils, rien n’empĂȘche que nous rĂ©ussissons cette mission difficile mais possible. Cette rencontre est une bonne initiative au nom de la paix.

  61. Conscient de ce que peut nous apporter cette rencontre dans le cadre du processus de paix et de rĂ©conciliation nationale, j’invite le gouvernement malien Ă  faire tout ce qui est dans son pouvoir pour plus de rencontre de ce genre pour la bonne application de l’accord de paix. .

  62. De la maniĂšre oĂč la situation sĂ©curitaire s’est dĂ©gradĂ©e rĂ©cemment au septentrion, cette rencontre a Ă©tĂ© l’occasion pour les parties signataires de l’accord issu du processus d’Alger, d’échanger sur cette situation et de prendre des dispositions pour conserver l’accord contre les violations en longueur de journĂ©e.

  63. Cette rencontre a Ă©tĂ© un point d’échange sur la situation sĂ©curitaire de la nation et ses attaques terroristes et djihadistes en cascade. Le gouvernement a eu a Ă©voquĂ© tout ce qu’il pense de la cause de la lenteur du processus de paix.

  64. Le processus de paix et de réconciliation est en vitesse. AprÚs cette rencontre, le premier ministre représentera en personne le gouvernement malien à la rencontre quadripartie prévu pour le 15 mars dans la région de Kidal, la ville détenue par les groupes armés depuis des années. Cela sera une occasion pour le gouvernement de se sentir un peu de retour dans la localité.

    • La dĂ©lĂ©gation malienne sera prĂ©sidĂ©e parle chef du gouvernement. Ce qui atteste toute l’importance de cette rencontre quadripartie qui aura lieu Ă  Kidal le 15 mars prochain. Nous sommes conscient de la situation actuelle du pays, c’est pourquoi nous sommes tous pour cette rencontre.

      • Nous soutenons la tenue de cette rencontre Ă  laquelle une forte dĂ©lĂ©gation prĂ©sidĂ©e par la personne du premier ministre malien, Modibo KeĂŻta, prendra part. Elle s’avĂšre important et symbolique pour le retour de la paix dans le pays.

  65. La rencontre d’hier sur le processus de paix et ses difficultĂ©s a Ă©tĂ© une occasion non loupĂ©e par les autoritĂ©s maliennes. C’était leur jour de chance pour chasser l’insĂ©curitĂ© du septentrion pour de bon. Attendons de voir dans l’avenir.

  66. Les autoritĂ©s maliennes sont Ă  saluer pour leur engagement dans la rĂ©solution de la crise. Cette rencontre est une avancĂ©e dans la mise en Ɠuvre de l’accord de paix. AprĂšs la signature de l’accord en 2015, les attaques ne devraient avoir lieu. Mais d’hommage que c’est le contraire aujourd’hui. Donc au cƓur de cette rencontre se trouvaient les Ă©changes sur la situation sĂ©curitaire du nord.
    Vive cette rencontre!
    Vive la paix!
    Vive un Mali un et indivisible!

  67. Nous savons maintenant, Ă  travers la nouvelle tournure qu’a pris le processus de paix, que les groupes armĂ©s deviennent de plus en plus de bonne foi, contrairement au passĂ©. Donc c’est au peuple malien de saisir cette opportunitĂ© aussi pour aller de l’avant dans le processus de paix et de rĂ©conciliation.

  68. Cette rencontre entre le gouvernement, la Plate-forme et la Cma s'inscrit dans le cadre du retour de la paix dans notre pays. Les parties signataires sont toutes à saluer pour leur acte de patriotisme. Si les acteurs de la paix au Mali continuent sur ce chemin, les populations maliennes ne connaßtront plus de désastres.

Comments are closed.