Taoudénit : Consultation pour le choix du chef-lieu de région

1

Le gouverneur de la Région de Taoudénit, Abdoulahy Alkadi, a initié le 15 février dernier un cadre de consultation pour échanger autour du choix du site devant servir de chef-lieu.

Cette rencontre qui se voulait inclusive, a regroupé plus de 300 personnes composées de chefs de fraction et de village, de personnes ressources venues des 6 cercles de la région. Ont pris part également les membres du cabinet du gouverneur, les préfets de Al Orch et d’Arawane, les conseillers spéciaux du gouverneur, les membres du collège transitoire, les services techniques entre autres.

A l’ouverture de la rencontre, le gouverneur a rappelé la loi n° 2012-017 du 02 mars 2012 créant un certain nombre de circonscriptions administratives dont la région de Taoudénit. Au cours de cette rencontre consultative au sujet du choix du site, le gouverneur a énuméré un certain nombre de critères qui doivent guider le choix à savoir les critères de distance, d’accessibilité, de sécurité, de position centrale, de disponibilité de sources d’eau potable, de proximité avec les zones habitées.

Tout le long des travaux, le gouverneur a rappelé le rôle de l’Etat qui est entre autres de veiller à la légalité et à la facilitation des actes. Le chef de l’exécutif régional de Taoudénit a également salué et remercié les participants pour avoir fait le déplacement malgré leurs multiples préoccupations et les distances énormes parcourues pour assister à cette rencontre, première du genre dans la région.

A l’issue des échanges, une majorité s’est dégagée en faveur du site de Taoudénit, situé à 50 km au sud de la carrière de sel gemme. L’assemblée s’est engagée à faire du chef-lieu de Région un endroit de paix, de cohésion et de bon vivre.

MOULAYE SAYAH

AMAP-TOMBOUCTOU

PARTAGER

1 commentaire

  1. Et ils vont dépenser des millions pour le chef-lieu, le sous-chef lieu, le lieu sous-chef…

    Pendant ce temps, le peuple malien de Kidal à taoudeni restera dans la misère, pendant que les politichiens et les enturbannes se partagent l’argent du peuple!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here