Trois éleveurs nigériens, dont un chef de tribu enlevés par des bandits armés

1

Trois éleveurs nigériens, dont un chef de tribu enlevés par des bandits armésDécidément on en finit pas d’entendre parler dans cette zone frontalière entre le Niger et le Mali avec ses affrontements meurtriers, des vols de bétail, des rapts et des enlèvements. Aux dernières nouvelles, trois éleveurs du nord de la région de Tillabéry, précisément d’Abalak seraient enlevés par des éléments armés du Mouvement national pour la libération de l’Azawad, un groupe rebelle qui opère dans la zone nord Mali.

 

 

Selon notre interlocuteur, parmi les otages, on compte un chef de tribu, M. lkou Cheftou, chef de Gobirankobé 2, Le notable et ses compagnons d’infortune auraient été capturés le 19 avril dernier au marché hebdomadaire de Tamalé en territoire malien et seraient détenus à Azargan, toujours dans le nord Mali. A l’enlèvement des trois personnes, s’ajoute, selon le Président du Conseil des éleveurs nord Tillabéry, M. Boubacar Diallo, le vol de quelque 85 vaches, le 5 mai dernier à Sorori, localité située à 4km de Fafa, dans le cercle d’Assongo. En réalité, la surprise ne vient pas du fait que les éléments du MNLA aient agi ainsi, mais du mutisme des autorités nigériennes pourtant, informées, dès les premières heures de l’enlèvement, par les voix les plus autorisées. En attendant la réaction des autorités nigériennes et la collaboration des nouvelles autorités maliennes, les parents des éleveurs enlevés et déportés n’ont que leurs yeux pour pleurer.

 

 

Gageons surtout qu’un sentiment humanitaire guidera les pas des ravisseurs pour qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments. Si cette information se confirme, comme il l’a fait pour aboutir à la libération des otages français, le gouvernement nigérien J doit s’investir pleinement pour arracher les trois, éleveurs des griffes des ravisseurs.

 

– Maïdawa Tchiwaké

La Griffe

 

Source: actuniger.com

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ceux qui pensent trouver une solution en négociant avec les groupes criminels mnla et maa perdent leur temps et prolongent la souffrances des populations

    CEUX QUI PENSENT TROUVER UNE SOLUTION EN NEGOCIANT AVEC CES CRIMINELS PERDENT ENORMEMENT LEUR TEMPS ET NE FONT QUE AGRAVER LES SOUFRANCES DES DREFUGIES QUI ONT HATE DE RENTRER CHEZ EUX.

    NOUS AVONS TOUJOURS DIT QUE LE PROBLEME DES REBELIONS RECURENTES TIRENT SA SOURCE DANS LE GRAND BANDIDISME LE TRAFFIC DE DROGUE , LE TRAFFIC D’ARMES JUTEUX ETC , PROPICES DANS CETTE VASTE ZONE.
    C’EST EXACTEMENT COMME LES CARTELS MEXICAINS ET LES FARCS QUI CHERCHENT A CONTROLER DES ZONES ENTIERES , C’EST POURQUOI ILS S’OPPOSENT TOUJOURS A UNE PRESENCE REPUBLICAINE DANS CES ZONES.
    LES GROUPES CRIMINELS QUI ONT PRIS LES ARMES / MNLA MAA ANCARDINE ETC ONT MEME ETE DESAVOUE PAR LES COMMUNAUTES QU’ILS PRETENDENT REPRESENTER.
    EN PROTEGEANT CES CRIMINELS LE CONSEIL DE SECURITE NE FAIT QU’AGRAVER LE PROBLEME AVEC L’IMPUNITE DU LEVE DES MANDATS INTERNATIONAUX CONTRE CES CRIMINELS QUI ONT FAIT TANT DE VIOLS ET TANT D’AUTRES CRIMES CONNEXES.
    💡

Comments are closed.