Un comité de crise et de mobilisation créé en Commune IV : La Mairie met ses (2) deux pick-up à disposition

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Mali vit depuis le 10 janvier, de douloureux événements de la crise septentrionale qui secouent fortement le socle de notre Etat-nation. Une situation de crise exceptionnelle qui a poussé les plus hautes autorités à décréter l’état d’urgence  et l’état de siège. C’est dans cette optique  que la Mairie de la Commune IV du District de Bamako a jugé utile d’accompagner les efforts du Gouvernement en mettant en place un comité de crise comprenant tous les acteurs sociopolitiques  de ladite Commune. C’était le dimanche13 janvier 2013 dans l’enceinte de la Mairie de la commune IV.

C’est dans un esprit patriotique et républicain qui doit interpeller fortement en ces périodes difficiles de la vie de notre pays toutes les filles et fils du Mali éternel face au drame qui se joue sur notre territoire  que la Mairie de la commune IV du District de Bamako a répondu favorablement à la demande de mobilisation  du Président de la République du Mali en mettant rapidement sur pied un comité de crise et de mobilisation regroupant toutes les forces vives de la commune. Comme pour donner du tonus à l’adage très prisé en temps de crise :  «aux grands maux, les grands remèdes ». L’évènement a été présidé par l’édile de la commune IV Moussa Mara en présence de tous les représentants des forces vives de la commune IV. Soucieux de la stabilité du pays Moussa Mara n’est pas allé avec le dos de la cuillère : «Le Mali est entré de plein pied en guerre contre les Djihadistes et terroristes qui  ont attaqué Konna et qui se sont dirigés vers la région de Kayes, ce qui sous entend l’infiltration possible de ces terroristes partout dans le pays. C’est une guerre totale sur plusieurs fronts contre un ennemie déterminé, aguerri et doté de moyens importants  qui nous oblige  à revoir nos habitudes, nos comportements et notre mode de vie». Une situation d’une extrême gravité qui a motivé la prise des mesures exceptionnelles.
Le Maire Mara, conscient de cet état de fait, n’est pas resté inactif. Il a montré la disponibilité de la Mairie  à accompagner les autorités dans toutes les initiatives de mobilisation, de réquisition, de soutiens aux forces armées et de sécurité et préparation à la guerre intensive qui s’annonce. En tant que service Public, la Mairie a mis à la disposition de l’Etat et des forces armées et de sécurité (2) deux de ces  pick up. Pour un accompagnement efficace du Gouvernement dans cette période de crise, la  Mairie a mis en place un comité de crise  qui se réunira régulièrement pendant toute la durée de l’Etat d’urgence. Ce comité regroupera  les représentants de toutes les forces vives de la commune ayant à sa tête le Maire Moussa Mara.
Mesures spécifiques à la commune IV
Conformément à l’esprit de l’état d’urgence et l’état  de siège instaurés par le Président de la République Par intérim  Prof Dioncounda Traoré, la Mairie a décidé de prendre des mesures spécifiques non contradictoires avec les règles publiques comme suite : la levée des couleurs nationales dans tous les services publics, dans tous les bâtiments publics, toutes les écoles et partout où cela est possible, chaque matin. L’organisation dune journée de collecte de sang. L’arrêt de toutes les manifestations publiques etc.…
Boubacar SIDIBE

SOURCE:  du   16 jan 2013.