Unis dans le deuil : La MINUSMA solidaire de ses soldats tombés pour la paix

1
Attaque du camp de la MINUSMA à Kidal : La Guinée pleure ses morts, mais refuse de « céder face à la barbarie du terrorisme »

La tristesse Ă©tait visible sur les visages ce mercredi 17 fĂ©vrier au matin, sur le perron de l’HĂŽtel de l’AmitiĂ©, lors de la cĂ©rĂ©monie d’adieux aux soldats tombĂ©s sur le champ d’honneur, victimes d’un attentat suicide, le 12 fĂ©vrier dernier Ă  Kidal. Une tristesse visible, une colĂšre palpable et une stupeur pas encore estompĂ©e.

Des sentiments dont le GĂ©nĂ©ral Michael Lollesgaard, Commandant de la Force de la MINUSMA s’est fait le porte-parole dans son allocution : « Pourquoi ? Qui ? Ce sont les questions que nous nous posons. Je ne sais pas, mais je suis dĂ©terminĂ© Ă  savoir. J’imagine que nous sommes tous dĂ©terminĂ©s Ă  savoir, » a-t-il dĂ©clarĂ©. Bravant le vent froid qui soufflait sur le parvis du quartier gĂ©nĂ©ral de la MINUSMA, outre les deux officiels maliens (Le Chef d’Etat-major GĂ©nĂ©ral des ArmĂ©es, le GĂ©nĂ©ral de Division Mahamane TourĂ© et Le Grand Chancelier des Ordres Nationaux le colonel Djingarey TourĂ©), et la Direction de la MINUSMA, de nombreux collĂšgues civils et frĂšres d’armes des dĂ©funts avaient fait le dĂ©placement pour rendre un dernier hommage Ă  ces jeunes hommes et femmes du contingent guinĂ©en, qui ont fait le sacrifice ultime au nom de la paix au Mali.

«Une attaque meurtriĂšre, un acte odieux et irresponsable, » ce sont les mots employĂ©s par le ReprĂ©sentant SpĂ©cial du SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral et Chef de la MINUSMA, Monsieur Mahamat Saleh Annadif, pour qualifier l’attaque de vendredi dernier dans laquelle, 7 Casques Bleus ont Ă©tĂ© tuĂ©s et une trentaine d’autres blessĂ©s. Une attaque ignoble, qui a particuliĂšrement affectĂ© le contingent guinĂ©en dĂ©ployĂ© Ă  Kidal. En effet, leur camp a Ă©tĂ© entiĂšrement dĂ©truit et les soldats, privĂ©s de sept de leurs camarades ont aussi perdu de nombreux biens.

 

Le bien-ĂȘtre des soldats de la paix compte

Le Commandant de la Force de la MINUSMA, le GĂ©nĂ©ral de Division Michael Lollesgaard, a fait Ă©cho aux commentaires du RSSG et Ă©galement exprimĂ© son indignation face aux attaques odieuses contre le camp de Kidal et sa solidaritĂ© avec le contingent guinĂ©en et l’ensemble des troupes.

 

Au lendemain de l’attaque, le GĂ©nĂ©ral Lollesgaard et le ReprĂ©sentant SpĂ©cial ont d’ailleurs rendu visite Ă  cinq soldats blessĂ©s, soignĂ©s Ă  la clinique Pasteur de Bamako ; se sont ensuite rendu Ă  Kidal l’aprĂšs-midi mĂȘme pour apporter leur soutien aux contingents Ă©prouvĂ©s, remonter le moral des troupes et Ă©laborer un plan pour reconstruire le camp de Kidal.

Le GĂ©nĂ©ral a Ă©tĂ© touchĂ© par le dĂ©vouement des troupes guinĂ©ennes malgrĂ© les lourdes pertes humaines. « Ces hommes mĂ©ritent notre plus profond respect. Le dĂ©vouement des soldats guinĂ©ens est exemplaire, dans l’esprit des valeurs de l’Organisation des Nations Unies que nous servons tous, » a-t-il indiquĂ©.

Le Commandant de la Force de la MINUSMA
Le Commandant de la Force de la MINUSMA

La Force de la MINUSMA prend Ă  cƓur la vie et le bien-ĂȘtre de ses soldats ; c’est pourquoi le soutien au contingent guinĂ©en et Ă  l’ensemble des troupes est une prioritĂ© pour le Haut Commandement de la Mission. Tentes et sacs de couchage ont ainsi Ă©tĂ© amenĂ©s Ă  Kidal, pour les soldats qui ont tout perdu dans l’attaque. Une collecte s’organise au siĂšge Ă  Bamako. Le GĂ©nĂ©ral Lollesgaard a par ailleurs indiquĂ© comprendre les sentiments de tristesse et de colĂšre qui habitent les soldats de la MINUSMA Ă  la suite de l’attaque. « Mais l’Accord de Paix est l’arme qui permet de distinguer nos amis de nos ennemis ; c’est pourquoi sa mise en Ɠuvre est aujourd’hui plus cruciale que jamais, » a-t-il ajoutĂ©.

Un “Town Hall Meeting” s’est Ă©galement dĂ©roulĂ©, dans un soucis de communication avec le personnel de la Mission, et simultanĂ©ment dans tous les bureaux rĂ©gionaux connectĂ©s par vidĂ©oconfĂ©rence. Durant la rĂ©union gĂ©nĂ©rale, et depuis le siĂšge des Nations Unies Ă  New York, les messages de soutien du SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint des Nations Unies chargĂ© des OpĂ©rations de maintien de la paix, HervĂ© Ladsous, et du SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral Adjoint des Nations Unies chargĂ© de l’appui aux missions, M. Altu Khare ont Ă©tĂ© apprĂ©ciĂ© par l’assemblĂ©e. Tous Ă  la MINUSMA ont exprimĂ© leur solidaritĂ© avec les familles des disparus, mais Ă©galement avec l’ensemble de la communautĂ© guinĂ©enne et de l’équipe de la MINUSMA Ă  Kidal.

Suite Ă  la cĂ©rĂ©monie de ce matin, le Commandant de la Force a intĂ©grĂ© la forte dĂ©lĂ©gation de la MINUSMA, conduite par le ReprĂ©sentant SpĂ©cial du SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral qui s’est rendue en GuinĂ©e pour remettre les dĂ©pouilles des victimes Ă  leurs familles et rencontrer les plus hautes autoritĂ©s du pays.

Priorité : que les soldats blessés retrouvent leur famille

Plus tĂŽt cette annĂ©e, le Commandant de la Force de la MINUSMA s’était rendu Ă  l’hĂŽpital Principal de Dakar pour visiter quatre soldats de la MINUSMA blessĂ©s dans les attaques contre le camp de Kidal en novembre 2015. Il a remerciĂ© les patients, originaires du Bangladesh, de la GuinĂ©e, du Tchad et du Mali, de leurs efforts pour soutenir la paix au Mali.

Il a Ă©galement remerciĂ© chacun des hommes pour les efforts et sacrifices consenti pour maintenir la paix au Mali : « Ces soldats ont fait un grand sacrifice pour les travaux de la MINUSMA et pour maintenir la paix au Mali. Je suis trĂšs reconnaissant de leurs efforts et leur souhaite un prompt rĂ©tablissement afin qu’ils puissent rapidement retrouver leur famille, » a-t-il dĂ©clarĂ©.

L’HĂŽpital Principal de Dakar a un partenariat avec l’ONU, permettant aux blessĂ©s de la MINUSMA d’y sĂ©journer pour recevoir un traitement pour des blessures complexes requĂ©rant des soins spĂ©cifiques. Des spĂ©cialistes rattachĂ©s Ă  l’hĂŽpital s’assurent que les blessĂ©s reçoivent un traitement professionnel par des experts.

Cette visite visait Ă©galement Ă  Ă©valuer les soins prodiguĂ©s par l’hĂŽpital. Le Commandant de la Force s’est dit satisfait de la qualitĂ© observĂ©e : « MĂȘme si nous faisons tout pour Ă©viter que des soldats ne soient blessĂ©s, il reste extrĂȘmement important de s’assurer que nous avons de bonnes installations de traitement en cas de nĂ©cessitĂ©. Nous devons prendre soin de nos soldats blessĂ©s afin qu’ils puissent retourner dans leur famille aprĂšs le traitement », a conclu le Commandant de la Force de la MINUSMA, le GĂ©nĂ©ral Michael Lollesgaard.

La Minusma

PARTAGER

1 commentaire

  1. Les joueurs du feu et le pompier, vous allez tous mourir ici un à un inchalahou. Le mali est pauvre mais le mali est intouchable car dieu veille sur lui. 😈 🙄 👿 ❓ 😛 :mrgreen: 8) 😯

Comments are closed.