Visite de Sada Samaké en Mauritanie : La sécurité transfrontalière au menu des échanges

0

Visite de Sada Samaké en Mauritanie : La sécurité transfrontalière au menu des échanges Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sada Samaké était en visite en Mauritanie, le mercredi 19 novembre dernier. Il s’est entretenu avec les plus hautes autorités de ce pays notamment son homologue, Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare.

Les discussions ont surtout porté sur le renforcement de la sécurité transfrontalière. Au cours d’une réunion tenue en marge de cette visite, regroupant outre les ministres de l’intérieur malien et mauritanien, les gouverneurs des régions limitrophes ainsi que des experts, il a été demandé de tout mettre en œuvre pour lutter contre les terroristes qui sont redevenus de plus en plus actifs dans le sahel.

Il a été convenu de renforcer les mesures de sécurité sur les frontières communes à la Mauritanie et au Mali afin de permettre une coexistence pacifique entre les populations des localités limitrophes.

Actualité oblige, il a été aussi question de l’épidémie de virus Ebola qui a déjà fait 4 morts au Mali, 1 cas confirmé et en cours de traitement ainsi que plusieurs personnes placées en observation.

Les représentants des deux pays ont étudié les voies et moyens destinés à renforcer les mesures sanitaires déployées le long de la frontière entre les deux pays. On se souvient qu’au lendemain du décès du premier cas du virus Ebola au Mali importé de la Guinée voisine, les autorités mauritaniennes avaient décidé de fermer la frontière. Une décision qui a suscité beaucoup de réactions, mais qui a été levée quatre jours plus tard. Il n’est pas exclu que d’autres sujets soient à l’ordre du jour de la visite du ministre Sada Samaké, qui intervient après celle effectuée dans ce pays par son collègue en charge de la réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed.

Il y a lieu de signaler que depuis un certain temps, notre représentation diplomatique dans ce pays est sans véritable chef. Le nouvel ambassadeur nommé à la place de Souleymane Koné, le Général Mamadou Diagouraga, ex-directeur général de la police n’a toujours pas pris fonction. Il est notamment l’un des éléments clés dans la délégation gouvernementale en pourparlers à Alger. De quoi augmenter l’exaspération de nos compatriotes dans ce pays devenus sans interlocuteur capable de prendre des décisions.

O TRAORE , Maliweb.net

PARTAGER