Le président du collectif des demandeurs des logements sociaux, Moussa Touré l’a révélé : « Plus de 281 logements sont inoccupés sur le seul site des 1 532 logements de Tabacoro »

0

« Plus d’un millier de bénéficiaires en situation d’impayés, soit plus d’un milliard de FCFA de manque à gagner » 

Dans le cadre des festivités de son premier anniversaire, le Collectif des demandeurs des logements sociaux a organisé, le samedi 27 août, à la Pyramide du souvenir, une conférence de presse pour alerter le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme sur les manquements du décret fixant les modalités d’attribution et de gestion des logements sociaux. Ladite conférence était animée par son président, Moussa Touré, en présence de plusieurs militants et sympathisants du collectif. 

Au cours de cette rencontre avec les hommes de médias, le président du collectif a présenté également le bilan des activités de son organisation. Et d’affirmer que le bilan des douze mois d’existence du collectif a été très chargé et positif. Avant de rappeler que le décret fixant les modalités d’attribution et de gestion des logements sociaux prévoit trois représentants de la société civile dans la commission d’attribution. Selon lui, cette disposition du décret n’est pas respectée.

Ainsi, il a invité le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme au respect de l’article 24 qui fixe les conditions de retrait et de réaffectation desdits logements. « Cet article indique clairement que tout logement social inoccupé dans un délai de trois mois à compter du démarrage des formalités d’acquisition doit être retiré et réaffecté à un autre demandeur. Le défaut de paiement et la modification des logements sociaux non autorisée sont également soumis aux mêmes exigences », a-t-il martelé. Et de déplorer que la violation de ces dispositions dans les faits. « Nous avons effectué une mission d’évaluation sous la conduite d’huissier de justice sur les différents des logements sociaux. Cette mission a relevé que plus de 281 logements sont inoccupés sur le seul site des 1 532 logements de Tabacoro. Quant aux maisons modifiées, le nombre est estimé à plus de 300 logements sociaux ».

Évoquant la situation des défauts de paiement, le président du collectif a dressé à un tableau très sombre des bénéficiaires qui sont en situation d’impayés. Car, dit-il, depuis le début du programme des logements sociaux sous le régime ATT, il y a des bénéficiaires qui n’ont pas versé un franc. À le croire, plus d’un millier de bénéficiaires sont en défaut de paiement dont le manque à gagner est estimé à plus d’un milliard de francs CFA. « Après cette mission, le collectif a assigné le ministère de tutelle devant le Tribunal de grande instance de la commune VI. À la suite de cette assignation, l’Office malien de l’habitat (OHM) a émis un avis d’expulsion qui a permis de recouvrer plus de 80 millions de CFA », a-t-il laissé entendre. L’occasion a été mise à profit par Moussa Touré pour inviter les plus hautes autorités à corriger les injustices constatées dans l’attribution des logements sociaux afin que ceux qui sont réellement dans le besoin puissent bénéficier desdits logements.

Pour joindre l’utile à l’agréable, plusieurs artistes ont fait des prestations sur la problématique de logement au Mali en particulier dans la capitale Bamako. C’est ainsi que le rappeur Master Soumi, avant sa prestation, a interpellé les autorités maliennes à corriger les manquements du décret afin de moraliser l’attribution des logements destinés aux couches défavorisées et intermédiaires de notre pays comme stipule l’alinéa 2 de l’article 2 du décret fixant les modalités d’attribution et de gestion des logements sociaux. « Quelqu’un qui est capable d’acheter une voiture à plus de 30 millions de FCFA n’a pas besoin de logement social », a-t-il renchéri.

B Yalcoué

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here