Abdoul Karim Diallo, allias De Gaulle, Doyen des Commerçants détaillants : « Nous avons été trahis par Ami Kane, nous ne la pardonnerons jamais »

1

Le carrefour des jeunes de Bamako a abrité, le samedi 06 Août, une conférence de presse organisée par la Coordination des Associations des Commerçants Détaillants de Bamako. Elle  était animée par monsieur Amadou Beidy Dao, président de la coordination des Associations des Commerçants détaillants de Bamako. L’objectif de cette conférence de presse était  d’attirer l’attention des hommes de média sur la situation des opérations de déguerpissement en cours  dans le district de Bamako. Tous les intervenants à la conférence ont botté en touche les arguments avancés par la gouverneure Ami Kane. Ils ont brocardé non seulement la gouverneure, mais aussi certains responsables des commerçants.

Dans ses propos liminaires, le président de la coordination des Associations des Commerçants détaillants de Bamako, monsieur Amadou Beidy Dao, a indiqué que   le projet de réalisation d’un anneau Sotrama et d’un site propre de transport en commun sur le boulevard du peuple dans le district de Bamako, avait pour objectif l’aménagement d’un transport collectif sur un site propre sur le boulevard du peuple et d’une voie réservée pour minibus dans le centre ville de Bamako permettant de faciliter la circulation routière dans le centre-ville et la réduction des coûts de transport urbain.  Aux dires de monsieur Dao, 1564 locaux (boutiques, kiosques, magasins…etc.)  ont été affectés par la réalisation de ce projet. Il était prévu de relocaliser et d’indemniser les personnes affectées par la réalisation dudit projet. Une indemnisation qui s’élevait à 432 215 000 FCFA, a-t-il ajouté. A ce jour, il rien n’a été fait, a-t-il regretté.  Selon lui, le déguerpissement en cours a entrainé des dégâts matériels très importants. Les opérations  de déguerpissement, explique monsieur Dao,  doivent  être immédiatement arrêtées. Il faut dans un délai de 4 mois recaser  intégralement les commerçants affectés par le projet anneau Sotrama conformément aux recommandations de la banque mondiale, a-t-il précisé. Il faut « affecter d’autres sites propres aux détaillants, notamment, le parking de la grande mosquée, la cour sotelma en face de la maison des artisans et autres », a-t-il ajouté.  Selon lui, pas question de relocaliser les déguerpis du centre-ville derrière le fleuve (halles de Bamako). Les déguerpis du centre-commercial doivent être relocalisés dans les bâtiments situés dans le centre ville, a-t-il précisé. Concernant les allégations de la gouverneure, le principal conférencier dira qu’aucune association de commerçants n’a été conviée par la gouverneure du District de Bamako pour discuter sur les opérations de déguerpissement.  Madame Aminata Kane a invité d’autres associations à la place des principaux acteurs, s’est-il indigné. Monsieur Dao n’a pas manqué de fustiger le comportement de certains responsables des commerçants. Car dira-t-il,  certains sont pourris jusqu’aux dents.  « Nous avons reçu la lettre d’avertissement 24 heures avant l’opération », a indiqué monsieur Amadou Balla Traoré. « Nous sommes tous tristes »,  a renchéri monsieur Bakoroba Kanté. Dans son intervention, monsieur Abdoul Karim Diallo, allias De Gaulle n’est pas parti par quatre chemins pour fustiger la gouverneure. « Nous avons été trahis par Ami Kane et nous ne la pardonnerons jamais », a-t-il lancé. Selon lui, Madame Ami Kane a envoyé les commerçants détaillants à l’abattoir.

Abdrahamane Sissoko

PARTAGER

1 commentaire

  1. Et pourtant vous allez voter pour IBKon aux prochaines élections come des moutons. Pauvre de vous, bande d’illétrés ignards. Même, demain vos kiosques seront cassés et chai ti wili kabô fan kan.

Comments are closed.