Bamako à l’horizon 2030 : Transformer la capitale en pôle de développement attractif

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 La réunion interministérielle Africités 2030 s’est tenue le jeudi 18 octobre dernier, à la Mairie du District de Bamako. Elle était présidée par le maire Adama Sangaré, en présence des ministres impliqués dans le projet, du représentant du gouverneur et du président de l’Association des municipalités du Mali, des chefs de services, des députés du district, des maires des communes de Bamako et des notabilités de Bamako.

Mr. Adama B. Sangaré, Maire Bamako District.

Dans son discours introductif, le maire a campé l’objet de la réunion, par un rappel des évènements. Il a soutenu : ‘’ le 27 août dernier, nous nous sommes rencontrés ici, à la Mairie du District, pour échanger sur notre participation aux évènements de Africités qui vont se tenir à Dakar en décembre prochain. Conscient des atouts de notre agglomération et des puissants potentiels de notre environnement urbain, nous avons accepté, collectivement, la proposition de CGLUA, d’animer une session spéciale sur l’agglomération de Bamako à l’horizon 2030. Après cette réunion d’information, l’équipe pluridisciplinaire s’est mise au travail. ‘’ Il a expliqué que l’équipe a collecté différentes données dans les services de l’Etat, des collectivités territoriales, des sociétés publiques, parapubliques et privées ayant des projets structurants dans la ville. Après des rencontres, a-t-il ajouté, une esquisse de projet a été conçue, puis  fait l’objet de présentation critique depuis l’ensemble des services de l’Etat, des grandes agences, telles que l’Agetip, l’Agetière, l’Ageroute, Edm, jusqu’aux partenaires techniques et financiers. Ensuite une nouvelle présentation avait été faite aux Ptf à Paris. Ces observations et contributions, a dit le maire, ont été prises en compte par l’équipe pluridisciplinaire. Il a souligné : ‘’ aujourd’hui, il s’agit de vous présenter ce travail pour que vous en preniez compte et qu’ensemble, on le critique, l’amende, l’enrichisse, pour que notre agglomération soit plus cohérente, plus accueillante, plus belle et partagée par nous tous, dans le seul but de servir durablement nos concitoyens. ‘’ Il a soutenu que notre pays avec de tels atouts pourra attirer les investisseurs. Mahamoudou Wadidié, élu en charge du développement urbain de la mairie du district, a lu l’esquisse de stratégie urbaine de Bamako à l’horizon 2030 dont le titre est intitulé : Africité Bamako  à l’horizon 2030 croissance et développement, imaginer des stratégies urbaines pour un avenir maîtrisé et partagé. Mahamoudou Wadidié a exposé le document qui consiste à faire de Bamako, une capitale et un carrefour naturel et sous régional. L’un des choix politiques est motivé par le souci de renforcer l’attractivité économique internationale de Bamako en valorisant sa position géo stratégique.

                               Moustapha Dembélé

SOURCE:  du   7 nov 2012.    

2 Réactions à Bamako à l’horizon 2030 : Transformer la capitale en pôle de développement attractif

  1. Karanga

    2030 Comme le rêve est permis tu peux rêver mon cher :mrgreen: La fin du monde c’est bientôt et vous les bandes de chapardeurs de l’Etat vous ne payez rien pour attendre. Espéce de corrompu! :evil:

  2. Malheureusement Adama Sangaré n’est pas l’homme qui peut initier voir mener ce genre de changement à Bko.Parceque la corruption est ds son sang,il est egoiste,quelqu’un qui ne voit que l’interêt de sa petite personne.Tout ce qu’ils savent lui et les autres maires du district excepté Moussa Mara est de vendre les petits et grands espace appartenant à l’Etat.Qui n’a pas appris à l’ecole que gouverner c’est prevoir, contrôler et decider ? mais dès lors qu’on devient responsable dans ce pays l’intellectuel malien met ds la poubelle tout ce qu’il a appris comme savoir faire et courent à la recherche du gain facile.Sinon comment imaginer une grande Capitale sans prevoir les autoroutes les bulding et les espaces verts mais helas les espaces prevu pour cela ont tous été vendu de la façon la plus anarchique et ds l’avenir il n’y'aura un serieux blocage où la necessité de tout casser pour refaire va se poser avec acuité et cela avec toutes ses conséquences surtout en terme pecunière encotre une veritable bombe à retardement.Qu’Allah sauve le Mali.