Cheick Oumar Sacko, Président du bureau de la CCIM du district de Bamako : ‘’Notre première tâche sera de trouver une solution au problème de déguerpissement des commerçants détaillants’’

0
Cheick Oumar Sacko, Président du bureau de la CCIM du district de Bamako
Cheick Oumar Sacko, Président du bureau de la CCIM du district de Bamako

Le tout premier bureau de la Délégation de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) pour le District de Bamako a été solennellement installé hier jeudi 4 août 2016. Ce nouveau bureau de cinq membres avec à sa tête Cheick Oumar Sacko non moins président de Synacodem a un mandat de cinq ans. Le bureau a été installé par le représentant du ministre du commerce, Issa Idrissa Maïga en présence du représentant de la CCIM, Mamadou Baba Sylla et de nombreuses autres personnalités. Actualité oblige, le tout nouveau bureau a promis de trouver une solution au problème de déguerpissement des commerçants détaillants effectué par les autorités du pays.

La cérémonie d’installation de ce nouveau bureau, effectué au près de l’immeuble Aiché Malinké non loin de l’ex Bar-Mali a regroupé plusieurs personnalités dont les opérateurs économiques. Ledit bureau est composé de 5 membres qui sont Cheick Oumar Sacko, comme président, suivi des vice-présidents, Sidi Sissoko, Mme Soumaré Fanta, Arouna Kanté et le secrétariat administratif dirigé par Souleymane Traoré.

Après avoir remercié les uns et les autres pour leur présence, le président du bureau de la délégation régionale de la CCIM du district de Bamako, Cheick Oumar Sacko a fait savoir qu’ils feront tous pour le développement du commerce au Mali. « Nous ne pouvons pas quitter sur cette scène sans évoquer la situation actuelle qu’est le déguerpissement des commerçants détaillants sur les voies publiques. Nous allons regrouper toutes les associations pour mettre en place une commission pour faire nos revendications afin que les déguerpis aussi bien que l’Etat puissent avoir leurs droits. Notre première tâche sera de trouver une solution à ce problème », a souligné Cheick Oumar Sacko, non moins président du syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM).

Auparavant dans ses mots de bienvenu, le représentant du maire de la commune 3 du district de Bamako a souhaité l’avancement du commerce au Mali pour le bien être de la population. Evoquant la nécessité de la paix et la stabilité au Mali, il a mis l’accent sur l’opération de libération des voies publiques entamé par le gouverneur du district de Bamako. Quant au représentant de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Mamadou Baba Sylla, il a remercié le ministre du commerce pour la bonne organisation de l’élection consulaire du 7 septembre 2015 qui s’est déroulée dans les règles de l’art et n’a souffert d’aucune contestation. Avant de féliciter les membres du Bureau de la Délégation Régionales du District de Bamako pour la confiance placée en eux. Selon lui, le défi est que toutes les Délégations Régionales soient prêtes à s’impliquer de manière forte dans la mise en œuvre du Plan de mandature 2015-2020 adopté par l’Assemblée consulaire le 11 mars 1016. Le Bureau de la CCIM, dit-il, compte également sur la participation de la Délégation du District dans l’accompagnement des autorités municipales pour la mise en œuvre des mesures en cours en vue du déguerpissement des voies publiques. « Mais tout en œuvrant également afin que des mesures d’accompagnement soient prises en vue de la réinstallation et du recasement des commerçants détaillants déguerpis. Il s’agit là, en effet d’une revendication légitime que nous ne nous cesserons jamais de rappeler aux autorités chaque fois que l’occasion se présentera », a-t-il précisé. Pour sa part, le représentant du ministre du commerce, Issa Idrissa Maïga, a procédé à l’installation solennelle du tout premier bureau de la Délégation de la CCIM pour le District de Bamako, comme le prévoit le Décret n°2014- 0641/P-RM du 21 août 2014 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali.

Aguibou Sogodogo

Sidiki Dembélé, stagiaire

PARTAGER