Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré a repris service, hier, après trois mois de suspension

5
Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré
Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré

Après trois mois de suspension, pour violation grave de la Loi du 25 février 1996, portant statut particulier du district de Bamako et pour morcellement illégal des servitudes des marigots de Bamako, le maire du district, Adama Sangaré,  a repris service hier mardi, 9 septembre. La passation de service s’est déroulée  à la mairie du district, entre lui et son premier adjoint, Harymakan Kéita qui assurait l’intérim.  

«Adama Sangaré a été bien accueilli par les travailleurs de la mairie du district. Ils étaient pressés qu’il revienne. Contrairement à ce qui se dit, Adama Sangaré est toujours populaire ici à la mairie. Il demeure le seul capable de gérer certains dossiers du district», nous a confié un de ses proches au téléphone.

Rappelons qu’Adama Sangaré a été suspendu de ses fonctions par un arrêté du ministre de la Décentralisation et de la Ville, le 6 juin dernier. On lui reproche le morcellement illégal de terrains dans plusieurs communes du district. Surtout les servitudes de certains marigots de la capitale. Toute chose qui serait à la base des inondations cycliques enregistrées à Bamako, dont celle gravissime d’août 2013.

La suspension du maire dus district a failli créer un tôlé au sein de l’Adema-PASJ. Certains militants  de ce parti n’ont pas du tout apprécié le fait que le ministre de la Décentralisation et de la Ville, Ousmane Sy qui est du même parti (ADEMA-PASJ) que le maire du district puisse prendre cette décision.

A.BERTHE

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. être maire du district de Bamako est un passage pour la prison Iba Ndiaye ne dira pas le contraire avis aux amateurs de Bamako Coura

  2. C’est dommage que Ousmane Sy fasse le mauvais boulot pour les gens du RPm qui diront que c’est le Ministre ADEMA qui a pris cette décision. Des fois le Ministre Bathily agit comme s’il avait un problème personnel à régler avec des gens ou des élus: c’est dommage, car ça entache le noble combat qu’il a entrepris contre les fossoyeurs de l’économie malienne et les maires véreux. Dieu sait qu’ils sont nombreux et se retrouvent ds ts les partis. Inutile d’indexer un seul parti!

  3. "Il demeure le seul capable de gérer certains dossiers du district», nous a confié un de ses proches au téléphone" n'importe quoi! et si Adama venait à mourir donc la mairie serait fermée pour de bon?

  4. la politique c’est qui tue le Mali; nul n’est au dessus de la loi n’est qu’un slogan creu

Comments are closed.