Faites connaissance avec le haut conseil des maliens de l’extérieur (HCME)

0

Le HCME est l’organisation faîtière des associations de la diaspora malienne. L’essentiel de son activité se fait dans les pays d’accueil de Maliens où il est représenté par les Conseils de Base des Maliens de l’Extérieur (CBME). Il en existe 65 à travers le monde.

Les plus grandes zones de concentration des Maliens de l’extérieur sont l’Afrique de l’Ouest (75%) et l’Afrique Centrale (20%). Le reste se répartit surtout entre l’Europe, l’Asie, l’Amérique et les autres zones de l’Afrique.

UN QUART DE SIÈCLE AU SERVICE DE LA DIASPORA MALIENNE

Le HCME est une association reconnue d’utilité publique au Mali. Il tient tous les cinq ans sa Conférence Ordinaire et tous les ans son Conseil d’Administration à Bamako.

L’ensemble des membres du Conseil d’Administration résident à l’étranger et sont soit des présidents de Conseil de base (CBME), soit des représentants des Maliens de l’extérieur au sein des institutions de la République.

Ne peut prétendre au poste de président du HCME qu’une personne ayant largement fait ses preuves dans un pays d’accueil à l’étranger et qui obtient la majorité des suffrages des délégués des CBME lors de la Conférence Ordinaire.

Le Secrétariat Permanent qui siège à Bamako sert d’interface avec les pouvoirs publics, les partenaires techniques et finaciers,  mais aussi avec l’ensemble des 65 CBME qui sont les démembrements à travers le monde.

Le HCME est représenté au sein des institutions et structures suivantes :

  • Le Haut Conseil des Collectivités
  • Le Conseil Economique, Social, Culturel et Environnemental
  • Le Comité de Pilotage de la Cellule de suivi de la Politique Nationale de Migration
  • Le Comité de Pilotage de la Cellule Technique du Co-développement
  • Le Comité de Pilotage du TOKTEN
  • La Coalition Citoyenne de la Société Civile pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation Nationale

e titre, il s’investit beaucoup dans la défense des intérêts des Maliens vivant à l’étranger, organise leur participation et LEUR

LES GRANDES RENCONTRES DU HCME

Le HCME a organisé ou co-organisé depuis sa création plusieurs grandes rencontres au Mali, pour discuter des préoccupations des Maliens établis à l’extérieur et faire des propositions au Gouvernement :

  • La Table Ronde des Investisseurs à Kayes (1996)
  • Le Premier Forun de la Diaspora Malienne à Bamako (Octobre 2003)
  • Le Forum des Investisseurs de la Diaspora Malienne – FIDIMA (2009)
  • Le Forum de la Diaspora Intellectuelle, Scientifique et Technique – ISTM (2010)
  • Le Forum des Jeunes de la Diaspora Malienne à Ségou (2015)

Le Premier Forum des Femmes de la Diaspora Malienne à Bamako (2016)

QUELQUES MISSIONS RECENTES DU SECRETARIAT PERMANENT

Séance de travail à l’Assemblée Nationale

Le lundi 22 Janvier 2018, une délégation du HCME conduite par Monsieur Mohamed Sidibé a rencontré à l’Assemblée Nationale la Commission des Affaires Etrangères, des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine présidée par l’Honorable Aïssata Touré Diallo. La recontre avait pour objet le renforcement de la collabotation entre le HCME et cette Commission pour la prise en compte des aspirations légitimes des Maliens établis à l’extérieur dans le contexte actuel de la migration internationale. Des actions ont été programmées à cet effet.

Le président Habib Sylla honoré

Le Samedi 27 Janvier 2018, le président du HCME a reçu le trophée des Talents qui font briller le Mali à l’extérieur. Ce trophée lui a été décerné par MALIDJAMA AWARDS qui a organisé la cérémonie au siège de l’UNESCO à Paris. En l’absence du président Habib Sylla empêché, c’est le président d’honneur Hamidou Traoré qui a reçu  le trophée.

Accueil des migrants de retour au Mali

Pour le mois de Janvier 2018, le HCME a participé aux côtés du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine à l’accueil de 325 Maliens rentrés de Libye et de 19 autres en provenance de l’Arabie Saoudite. Les efforts de l’OIM en faveur de nos compatriotes en difficulté en Libye sont à saluer.

Dossier : LA CONTRIBUTION DE LA DIASPORA AU DEVELOPPEMENT LOCAL

La mobilisation de la diaspora malienne pour le développement constitue l’un des quatre piliers de la stratégie française pour la reconstruction et le développement du Mali aux côtés de l’aide bilatérale, la mobilisation de l’aide européenne et multilatérale et l’action extérieure des collectivités territoriales. La diaspora joue en effet un rôle actif dans le développement du Mali par le montant significatif des revenus qu’elle transfère et par les compétences, normes et valeurs civiques qu’elle transmet.

Le Programme Mobilité et Migration pour le Développement (PMMD), mis en œuvre par la France (MAED et AFD) avec les autorités maliennes (MMEIA / CIGEM et CTC) vise deux objectifs spécifiques :

Renforcer les capacités du Mali et des collectivités territoriales maliennes à intégrer la migration dans leur stratégie de développement ;

Mobiliser et soutenir le potentiel de solidarité et d’entreprenariat des migrants au service du développement du Mali.

Dans le cadre du Programme Mobilité, Migration et Développement sur financements de l’Agence Française de Développement (AFD), la Cellule Technique de Co développement (CTC) subventionne les collectivités territoriales, les associations et/ou ONG maliennes pour la réalisation de projets impliquant la diaspora malienne installée dans les pays de l’UE et/ou la CEDEAO en appui au développement économique du Mali pour des :

– Projets productifs collectifs ;

– Projets structurants pour le développement économique territorial.

Les projets retenus devront être mis en œuvre sur une période maximale de 12 mois. Le financement des projets se fait en quatre étapes :

 

  • Accueil double espace : accueil des porteurs de projets par la CTC au Mali et du partenaire de la diaspora par le FORIM en France ;
  • Appui au montage de projet : après analyse de l’éligibilité du dossier déposé à l’accueil, un appui au montage de projet et une mission d’instruction sur le site du projet est proposée ;
  • Evaluation des dossiers : le dossier instruit est évalué par le comité d’évaluation du P2MD qui décide de l’attribution du financement demandé ;
  • Suivi : la CTC met en œuvre le suivi technique et financier du projet.

La première tranche de financement qui portait sur un montant de 386.000.000 F CFA a été lancée du 15 Novembre au 15 Décembre 2017. Quarante sept projets ont été soumis sur lesquels Vingt et un ont été retenus pour financement. Le HCME est membre du Comité de Pilotage de la CTC.

Vivement l’annonce de la seconde tranche de financement !

regrouper l’ensemble des associations de la diaspora malienne ainsi que tous les Maliens établis à l’extériuer

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here