Une correspondance du «Mouvement pour la défense des intérêts des maliens de l’extérieur» (M.D.I.M.EXT) : «Maliens de la Diaspora, des Laisser pour compte ?»

1
Une correspondance du «Mouvement pour la défense des intérêts des maliens de l’extérieur» (M.D.I.M.EXT) : «Maliens de la Diaspora, des Laisser pour compte ?»

Dans une correspondance qu’il nous a fait parvenir, le «Mouvement pour la Défense des Maliens de l’Extérieur (MIDIM.EXT) attirent l’attention des hautes autorités du Mali pour leur exclusion de faits des affaires du pays. Ils estiment tout bonnement être laissés pour compte. Lisez plutôt !

 «L’avènement de IBK a la tête de la magistrature suprême et de sa fracassante déclaration menaçant tous les chefs de la diplomatie malienne à l’extérieur contre la maltraitance des maliens avaient suscité beaucoup de fierté au sein de ces compatriotes lointains.

Mais force est de reconnaitre que ce qui ce passe réellement est à la limite révoltant.

Les maliens de l’extérieur sont absents à tous les rendez-vous historiques du Mali, à savoir :

1) Le processus de l’accord pour la paix

2) La Conférence d’Entente Nationale

3) Le processus de la révision constitutionnelle

4) La semaine de l’Intégration africaine

5) La Biennale spéciale de 2017, etc.

Aux dires du ministre de la culture Madame N’Diaye Ramatoulaye Diallo «Cette Edition spéciale vise une large mobilisation pour la construction nationale, l’exploitation et la conservation du patrimoine national, la formation, l’échange et le divertissement ainsi que la promotion artistique et culturelle». Dans une aucune partie de son allocution et des autres intervenants (du gouverneur aux chefs coutumiers), n’est ressorti la participation massive des maliens de l’extérieur alors que Dieu seul sait de quoi ils sont capables tant les potentialités sont énormes, hélas impossibles à faire valoir parce que tout simplement exclus de la campagne de la renaissance culturelle et les retrouvailles entre les fils du Mali.

Une fois n’est pas coutume ! Les départements des Maliens de l’Extérieur, celui des Affaires Etrangères ne facilitent absolument rien si ce n’est que signer des accords d’Admissions de leurs compatriotes. Seul le syndicat de l’ORTM à travers ces émissions sur la beauté féminine donne cette occasion aux maliens de la diaspora de se sentir maliens au vrai sens du mot.

Le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur monsieur Habib Sylla brille par son indifférence sinon comment la diaspora peut-elle être ignorée à ce point…

Les responsables politiques maliens ne pensent qu’a la diaspora qu’au moment d’obtenir leurs suffrages suite au scrutin présidentiel. Et seulement en ce moment, ils s’érigent en meilleurs défenseurs avec de beaux discours. Et rien après !

 Nous espérons là attirer l’attention du chef de gouvernement et tous les autres ministres fin qu’ils donnent un contenu, un sens et une forme aux missions qui leurs sont confiées par le président de la république son Excellence Ibrahim Boubacar Keita».

A suivre !

Le Secrétaire General du Mouvement

Dramane Cissako

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pour prevue ils sont interpele ce matin pour la non assistance des maliens de l’algerie,ils viendrons nous trouves en 2018 avec nos cartes nina

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here