Le ministre des Maliens de l’Extérieur au Gabon : Un échange franc sur le Mali et les conditions de vie de la communauté malienne

0
Habib Sylla, Dadie Y Dagnoko, Dr Abddrahamane Sylla, Mamadou I Sylla, Casimir Sangala
Habib Sylla, Dadie Y Dagnoko, Dr Abddrahamane Sylla, Mamadou I Sylla, Casimir Sangala (G-D)

Le ministre des Maliens de l’extérieur, et de l’intégration africaine, Dr Abdrahamane Sylla , a rencontré, dans une atmosphère d’allégresse et de convivialité, les Maliens vivant au Gabon, à la chancellerie de l’ambassade à Libreville. C’était en présence de l’ambassadeur Diadié Yacouba Dagnoko et ses conseillers, ainsi que le président du CO.MA.GA et président du Haut conseil des maliens de l’extérieur, M. Habib Sylla.

 

 

Dans le cadre de sa tournée en Afrique centrale, (Guinée Equatoriale, Gabon, Congo-Brazzaville, Angola), le ministre des maliens de l’extérieur, Dr Abdrahamane Sylla  a échangé avec ses compatriotes vivant au Gabon sur le pays  et leurs conditions de vie à l’extérieur. Cette rencontre conviviale s’est déroulée le 14 février dernier à la chancellerie, à Libreville. L’Ambassadeur du Mali, qui est très apprécié par ses compatriotes pour son sens de l’Etat et son esprit d’ouverture, s’est dit très heureux d’accueillir le ministre et la délégation qui l’accompagne à ” la Maison du Mali “.

Le représentant de l’Etat malien au Gabon a reconnu et salué, sans démagogie, le dynamisme et le patriotisme des maliens de la diaspora en général et ceux du Gabon en particulier et loué leur dévouement sincère pour leur patrie. Il a également exprimé sa gratitude aux autorités gabonaises pour leur hospitalité légendaire et  signifié au ministre que les maliens sont venus échanger avec lui pour qu’il puisse connaitre leurs problèmes.

Pour sa part,    dans sa brillante intervention, le président Sylla, un homme disponible, accessible et généreux que les maliens trouvent irremplaçable a mis l’accent sur la défense des intérêts de la diaspora malienne. C’est pourquoi il a invité, avec sagesse, le Ministre à mettre les préoccupations des maliens de l’extérieur au cœur de sa politique. Après avoir vivement félicité l’Ambassadeur pour sa franche collaboration, le président Sylla a remercié le ministre Sylla  pour la considération qu’il porte à l’endroit des autorités gabonaises et des maliens de la diaspora. “ Les maliens sont à votre disposition et nous vous écoutons, Monsieur le Ministre” a-t-il conclu.

Dr Abdrahamane Sylla s’est d’abord réjoui d’avoir autant de maliens en face de lui pour échanger sur le Mali et leurs conditions de vie. Tout comme l’Ambassadeur et le président Sylla, il a adressé ses chaleureux remerciements aux autorités gabonaises pour toute leur hospitalité à l’endroit de ses compatriotes, l’accueil chaleureux et inoubliable et tout l’accompagnement dont il a bénéficié au cours des rencontres avec les différents ministres gabonais, qui ont tous reconnu le comportement honorable et exemplaire de la communauté malienne.

Il a aussi rendu un vibrant hommage à l’Ambassadeur pour sa diplomatie  humanitaire et salvatrice en République Centrafricaine. Le Ministre a enfin rassuré les uns et  les autres que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a la ferme volonté de défendre les droits et les préoccupations  des maliens de l’extérieur. ” Même si un seul malien vit dans un pays, nous devons venir le voir pour connaitre ses problèmes “, a-t-il déclaré. Et c’est la recommandation du chef de l’Etat. Il a  également reconnu à sa juste valeur la place des maliens de l’extérieur, qui contribuent pleinement au développement économique et social du Mali à hauteur de 300 milliards FCFA par an. “Cela dépasse largement l’aide publique au développement de tous les pays occidentaux ” a – t-il dit.

M. Mahamady Sissoko, a au nom de la Mutuelle des enseignants maliens du Gabon (MEMAG), sollicité  la création d’un cadre de concertation et d’échanges entre le ministère malien de l’Education nationale et les enseignants de notre pays évoluant à l’étranger. Il s’agit pour l’essentiel, d’établir des contacts avec leurs frères du terroir pour discuter sur les curriculums, l’élaboration des épreuves et des évaluations.

Le ministre des maliens de l’extérieur a échangé avec ses compatriotes à Libreville pour connaitre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il leur a donné l’assurance que la défense de leurs préoccupations se trouve au cœur de sa politique. Et dans la fierté partagée, les maliens étaient visiblement satisfaits.

 Correspondance  particulière de Moussa DANIOKO, depuis Libreville

PARTAGER