Maliens du Cameroun : Quand un Consul livre son concitoyen Ă  la vendetta

25

Hors de leur pays, une bonne partie de nos concitoyens sont bradés, malmenés et taclés par nos représentants diplomatiques sans foi ni loi. Et pourtant, la principale raison d’accréditation de ces ambassadeurs et consuls est de préserver les intérêts de leur pays et de leurs citoyens sur place. Ce dernier cas du Consul malien, Moussa Berthé à Douala ne donne pas envie d’être malien au Cameroun, tellement il malmène ses concitoyens. Le cas d’ISSIAKA TOLO, en prison depuis un an, en dit assez sur le comportement du véreux consul.

Maliens du Cameroun Selon une source, nous venant du Cameroun où le scénario se passe, Issiaka Tolo est un malien qui y habite depuis une décennie. Après avoir effectué cet exode de Bamako à Douala, il a eu ses affaires avancées. Notamment le petit Commerce, de fil en aiguille, il s’en est procuré d’un magasin de collecte et de vente des ferrailles. Un business légal qui lui a permis d’envoyer beaucoup de sou à la maison. Il a aussi pu, trois fois, effectuer le pèlerinage à la Mecque en compagnie de sa mère pour la deuxième fois et de sa marâtre pour la troisième fois, en 2011.

A Bamako comme à Douala, Tolo a investi. Cette distinction de fils de paysan investisseur lui a coûté cher de la part du Consul malien Moussa Berthé qui n’a ménagé aucun effort pour lui créer des problèmes. Il faut noter que pendant plus de cinq ans, le Consulat malien à Douala a logé dans un local appartenant au même Issiaka TOLO. Le retard du paiement de loyer de la part du Consul qui sans doute percevait les sommes du Ministère des Affaires étrangères depuis Bamako, a provoqué un petit malentendu entre Issiaka et le Consul Moussa Berthé. Moussa Berthé aussi, Consul de son état, ne se soucie que des affaires louches pour se remplir les poches. Et quitte à induire ses concitoyens dans des difficultés. L’essentiel pour lui est que ça lui rapporte de l’argent.

Les faits

Nous sommes en 2011, Issiaka TOLO quitte le Cameroun pour la Mecque. Son objectif étant d’accompagner sa marâtre dont il paie les frais du déplacement en ces lieux saints.

En partance à la Mecque, le sieur a laissé derrière lui, une équipe de collecteurs de ferrailles composée de ses employés et partenaires. Ces derniers continuèrent le travail jusqu’au jour où ils apprenaient qu’un container de leur patron, se trouvant au port pour son exportation du Cameroun pour l’Europe, a été saisi par les agents des Douanes camerounaises. La Douane camerounaise évoquait à ces débuts, n’avoir pas identifié le propriétaire du container, justifiant ainsi la saisine. Alors qu’à cette époque, Issiaka se trouvait au Mali en retour de la Mecque.

Ayant pris panique, ses employés, en majorité maliens, décidèrent de prendre la tangente, avant même son arrivée.

Surpris par la fuite de ses employés, Issiaka décidait ainsi de se rendre illico presto   à Douala. Arrivé, il envoie d’abord à chacun de ses employés, les sommes qu’il leur devait. Et il continue en tenant de libérer son patrimoine au port.

A sa plus grande surprise, c’est quand il apprend que dans son container de vieux ferrailles, collectés à travers les poubelles, des armes et de la drogue ont été découvertes. Ce qu’il renia avec fermeté.

Entretemps, le propriétaire du container litigieux fait un accident de circulation où il ressort grièvement blessé. Ce qui poussa un de ses collaborateurs du nom de Moussa Fofana à faire croire qu’il est décédé. Ce qui est complètement faux car il était juste en convalescence chez lui à Douala et pour cette raison il avait disparu du milieu des affaires.

Sans se convaincre de sa mort, Moussa Fofana transforme la rumeur en réalité et va convaincre le Consul, Moussa Berthé afin que ce dernier fît libérer le container, le liquider et s’accaparer des revenus en découlant. Erreur, car à leur grande surprise, Issiaka apparait en bonne  forme et se pointe devant la Douane. Arrivé, on l’informa que le Consul Berthé était passé pour récupérer le container mais que par faute de pièces justificatives, il échoua.

Et voilà que le Consul, honteux du fait que les Maliens du Cameroun aient appris sa tentative, ne veut pas reculer. Il va loin en faisant croire aux plus hautes autorités camerounaises que le sieur Issiaka est un bandit, trafiquant. Erreur encore, la douane dément d’elle-même les propos du Consul. Car « depuis qu’on l’a connu au port, il est l’un de nos partenaires dont nous ne doutons pas de la foi », a déclaré le chef du poste de douane au port, devant un groupe de l’amical des maliens du Cameroun. Malgré tout, Moussa Berthé persiste et signe : le fait qu’Issiaka lui eut réclamé son argent dans le passé et qu’il le découvrit encore en train de brader son bien, l’amène à le prendre pour son pire ennemi. Il faut qu’il paie pour ça ! Un concitoyen !

Par ailleurs, selon les maliens du Cameroun qui suivent le dossier de bout en bout, le container litigieux est toujours au port et il n’a pas bougé de son endroit de dépôt d’avant.

Mais malheureusement pour Issiaka qui avait face à lui, un Consul riche et sans pitié, Moussa Berthé est parvenu depuis août 2013, à le mettre aux verrous. Depuis, il n’a ni la liberté de se blanchir ou de du moins de s’expliquer. Sans procès, sous les injonctions de son Consul, Moussa Berthé, Issiaka Tolo est emprisonné pour dix ans. On lui demande de payer des dizaines de millions de FCFA pour pouvoir sortir. Ce qu’il n’en a pas car il ne travaille plus.

A Bamako comme à Douala, toutes les affaires du jeune malien de la diaspora sont stoppées. Il n’a personne pour faire entendre sa cause aux autorités maliennes qui doivent à leur tour, s’enquérir de la vérité sur ce dossier pour ne pas voir un digne fils du pays continuer à subir une vengeance mal placée…

IMT

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. IMT je te connais très franc ici sur maliweb, donc vas et dénonce les abus de la part de ces cons de consuls apatrides.

    • C’est un article dĂ©cousu. On sent que ce journaliste IMT est un vendu. Ce sont des gens comme lui qui dĂ©shonore la presse. Il faut ĂŞtre vraiment malhonnĂŞte pour dĂ©fendre de tels individus! Kampo c’est toi l’apatride. Des gens mal Ă©levĂ©s comme toi doivent fusillĂ©s.

  2. A qui croire?
    A qui accorder le bénéfice du doute?
    Cette affaire est dĂ©licate, sachant que nous les Maliens de l’extĂ©rieur , sommes toujours pris de haut par nos reprĂ©sentants( ambassadeur, consul etc…) Comprenez ceux qui se dĂ©chaĂ®nent sur le consul, mĂŞme s’il ne faut gĂ©nĂ©raliser . M. Le consul ne devait en aucun cas intervenir sur les allĂ©gations du journaliste. Il doit faire tout pour que ce fils du Mali soit libĂ©rĂ© en suite il le ferait savoir qui veut l’entendre qu’il a Ă©tĂ© Ă  la hauteur des dĂ©fits relatifs Ă  son statut ( se pliez Ă  quatre pour nous).

  3. Bonsoir chers lecteurs Moussa Balla est notre frere du quartier c est un petit frere bien éduquer ces propos nous surprend il est né et grandit demain nous dite à ce Tolo que s il fait des affaires louches c est lui seul qui répond donc il n a qu a laissé notre cher frere faire son travail

  4. Moussa Balla diakite ou mr le consul vous vous ĂŞtes bien dĂ©fendu fĂ©licitations je sais que vous Ă©tiez de l’aeem Ă  ce titre comme Mariko de l’Ă©cole de mĂ©decine tant que vous exercez pas dans la mĂ©decine enlevez ce titre
    Debré est prof en France mais députe on dit juste mr merci sans méchanceté

  5. Consul du Mali en France fait le mĂŞme, il insulte les gens (Maliens) aucun respect corruption…que voulez qu’on respecte les Maliens dites moi ???? đź’ˇ

  6. Veuillez excuser mon intrusion dans cet échange! Mais excellence, vous savez, vous ne remettrez rien à l'endroit dans ce pays avec ces faux journalistes de votre"fausse démocratie" à la noix". J'ai bcp d'admiration pour vous depuis votre participation à la lutte pour l’avènement de la démocratie; depuis aussi votre passage à la tête du ministère des sports oû vous avez tenté remettre les choses à l'endroit, rétablir la vérité des faits! admettez que vous avez été , nous avons été berné par les aînés , et que les socles de votre lutte étaient basés sur le mensonge, "mensonges des journaux dits libres", "mensonges des associations dites démocratiques, mensonges de l'AEEM". Eh thiê! Si tu sèmes la bonne graine de mil, c'est un champs de mil qu'elle te donnera, mais si tu sèmes le cailloux, 23 ans après, tu n'auras que ce cailloux et il n'aura vocation qu'à casser des pieds ou des têtes !

  7. l’auteur de mensonge qui vous a donnes les information concerna l’affaire d’ISSAKA TOLO vous a donnes les faut information.Au dĂ©but de l’affaire de Mr tolo le consul n’était pas au Cameroun il Ă©tait au mali.Mr tolo est venu au consulat pour explique sont problème devant le conseille du consulat Mr KEMETA et son secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral Mr YOUNOUSA,c’est eu qui sont venu intervenu son problème avant l’arrive du consul.A l’arrive de Mr DIAKITE (le consul)lui aussi est partit voir le problème de Mr TOLO il a fait de son mieux.le problème de Mr TOLO n’est pas un problème facile,son travail Ă©tait de transporte le CUIVRE en dehors du pays que l’État camerounais a extrĂŞmement interdit.Ce n’était pas lui seul le malien qui faisais cet travail lĂ  ils Ă©taient a deux Mr TOLO et Mr MODJE.Quand on a pris Mr TOLO c’est qui a dĂ©noncĂ© Mr MODJE voilĂ  pourquoi ils se trouvent en prison. Mr DIAKITE (le CONSUL) na rien avoir dans son problème.Tout les difuculte qu’on a aujourd’hui c’est a cause de Mr TOLO

  8. Honte Ă  l’auteur de cet article.Vous ne mĂ©ritez pas d’ĂŞtre journaliste car ce mĂ©tier est guidĂ© par une charte dĂ©ontologique stricte que chaque professionnel doit respecter. Pour cela, il doit ĂŞtre rigoureux dans ses mĂ©thodes d’investigation, en vĂ©rifiant ses sources. Quel malien du Cameroun avez-vous interrogĂ©? Et d’oĂą sortez vous ces conneries: <>. Son Excellence Moussa Balla DiakitĂ©, consul du Mali Ă  Douala s’est toujours battu pour la cause de ses compatriotes.Vous ne trouverez aucun maliens du Cameroun qui vous direz le contraire.

    Par ailleurs, Mr Issiaka Tolo a Ă©tĂ© interpellĂ© parce que cette activitĂ© est illĂ©gale et interdite. Et son interpellation n’a rien avoir avec Son Excellence Moussa Balla DiakitĂ©.

  9. HONTE AU JOURNALISTE .MOI PERSONNELEMENT ,J,AI EU DES CONTACTS AVES LES AMBASSADES DU MALI EN FRANCE (EN 2001) J,ETAIS CONTANT ,BIEN REUSSIS ,EN 2007 A PARIS(RUE CHEMIN VERT) BIEN ACCEUILLIT….CELLE DE L,ESPAGNE UN CERTAIN GAOUSSOU TRAORE TRES ACCEUILLANT…JE NE PEUS RIEN DIRE CONTRE EUX.JE NE DIS PAS QU,IL Y A N,EN PAS DE MAUVAIS,MAIS J,AI PAS CONNUS .COURAGE MONSSIEUR L,AMBASSADEUR..

  10. Merci BALLA,Ă©tant un ami d’enfance je ne croyait pas Ă  cette mais au moins les choses sont plus claires et je suis d’accord avec ta dĂ©marche car la plus de nos journalistes sans avoir la vĂ©racitĂ© des faits continuent Ă  alimenter les rumeurs.
    Je te souhaite bonne chance et transmets mon bonjour à toute la famille sans oublié METHIOU.

  11. NĂ´ comment ! Si tout le monde faisait pareil beaucoup de choses allaient se rĂ©gler. En lisant franchement j’Ă©tais furieux contre le consul mais au finish j’ai honte pour ce journaliste et cette histoire. fĂ©licitations Ă  Mr DiakitĂ© et courage.

  12. Je me suis contenté de lire les trois premières phrases de l’article. Et déjà j’avais envie de vomir. Comment pouvez-vous venir avec des sottises du genre « HORS DE LEUR PAYS, UNE BONNE PARTIE DE NOS CONCITOYENS SONT BRADES, MALMENES ET TACLES PAR NOS REPRESENTANTS DIPLOMATIQUES SANS FOI NI LOI »
    Avez-vous enquêté ? Combien de maliens de l’extérieur avez-vous rencontré ? Combien de consuls et d’ambassadeurs avez-vous interviewé ? Votre article est pathétique et vous faites honte au métier de journalisme.

  13. Mr diarra voila la reponse du consul en personne il s'appelle Moussa Balla Diakité .donc c'est toi qui le bete . tu ne connais rien

  14. Je m’appelle Diakité et pas « Berthé « . Si l’auteur de ce ramassis de mensonges s’était juste donné le minimum de temps pour vérifier par un simple coup de fil, il se serait épargné d’écrire de telles idioties.
    1. L’activité en cause est illégale et interdite. Tous ceux qui sont dans ce secteur le savent pertinemment. Je me suis même entretenu avec eux au Consulat pour attirer leur attention. Qu’à cela ne tienne, lorsque Mr Issiaka Tolo a été interpellé J’AI ÉTÉ PERSONNELLEMENT L’ASSISTER A LA GENDARMERIE DE DOUALA. lorsqu’il a été transféré à Yaoundé, J’AI ENCORE ÉTÉ LE VOIR EN PRISON A YAOUNDÉ (250 km);
    2. LE CONSULAT GÉNÉRAL DU MALI N’A JAMAIS ÉTÉ EN LOCATION CHEZ MR TOLO, A FORTIORI LUI DEVOIR DES RETARDS DE LOYERS;
    3. JE N’AI JAMAIS RENCONTRÉ AUCUNE PERSONNE ENCORE MOINS LA DOUANE POUR « SORTIR » LE CONTENEUR INCRIMINÉ ;
    4. LEDIT CONTENEUR APPARTIENT BIEN À MR TOLO. Je ne m’étendrai pas là-dessus pour le bien de L’intéressé.
    5. Pour vérifier mes propos, je donne ici quelques contacts (ces personnes m'excuseront de dévoiler leurs contacts ici). A commencer par l’intéressé lui-même : 00237 77346947; son propre jeune frère Harouna Tolo: 00237 93360955; le Président du Conseil de Base des maliens de Yaoundé Mr Sidi Youba: 00237 77400911; le Président du Conseil de Base des maliens de Douala et du Cameroun Dr Bassirou Diarra : 00237 99873276;
    L’Imam Soumaré de la mosquée des maliens : 00237 99981357; le Président de la Jeunesse Mr Touré: 00237 77777479.
    Lorsque l’on se veut journaliste, l’on se doit d’avoir un minimum d’honnêteté et le sens de la dignité. Simplement !

  15. Mr le consul vous êtes blanchi très bien de nous donne toutes ses explications

  16. Je M’appelle DiakitĂ© et pas “BerthĂ© “. Si l’auteur de ce ramassis de mensonges s’Ă©tait juste donnĂ©. Le minimum de temps pour vĂ©rifier par un simple coup de fil, il se serait Ă©pargnĂ© d’Ă©crire de telles idioties.
    1. L’activitĂ© en cause est illĂ©gale et interdite. Tous ceux qui sont dans ce secteur le savent pertinemment. Je me suis mĂŞme entretenu avec eux au Consulat pour attirer leur attention. Qu’Ă  cela ne tienne, lorsque Mr Issiaka Tolo a Ă©tĂ© interpellĂ© J’AI ÉTÉ PERSONNELLEMENT L’ASSISTER A LA GENDARMERIE DE DOUALA. lorsqu’il a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© Ă  YaoundĂ©, J’AI ENCORE ÉTÉ LE VOIR EN PRISON A YAOUNDÉ (250 km);
    2. LE CONSULAT GÉNÉRAL DU MALI N’A JAMAIS ÉTÉ EN LOCATION CHEZ MR TOLO, A FORTIORI LUI DEVOIR DES RETARDS DE LOYERS;
    3. JE N’AI JAMAIS RENCONTRÉ AUCUNE PERSONNE ENCORE MOINS LA DOUANE POUR “SORTIR ” LE CONTENEUR INCRIMINÉ ;
    4. LEDIT CONTENEUR APPARTIENT BIEN Ă€ MR TOLO. Je ne m’Ă©tendrai pas lĂ -dessus pour le bien de L’intĂ©ressĂ©

    • 5. Pour vĂ©rifier mes propos, je donne ici quelques contacts (ces personnes mexcuseront de dĂ©voiler leurs contacts ici). A commencer par l’intĂ©ressĂ© lui-mĂŞme : 00237 77346947; son propre jeune frère Harouna Tolo: 00237 93360955; le PrĂ©sident du Conseil de Base des maliens de YaoundĂ© Mr Sidi Youba: 00237 77400911; le PrĂ©sident du Conseil de Base des maliens de Douala et du Cameroun Dr Bassirou Diarra : 00237 99873276;
      L’Imam SoumarĂ© de la mosquĂ©e des maliens : 00237 99981357; le PrĂ©sident de la Jeunesse Mr TourĂ©: 00237 77777479.
      Lorsque l’on se veut journaliste, l’on se doit d’avoir un minimum d’honnĂŞtetĂ© et le sens de la dignitĂ©. Simplement !

      • Ce n’était pas important que vous rĂ©ponde des bĂŞtise que les gens raconte laisse nous rĂ©pondre certaine chose nous tous qui sont au Cameroun ici connais ce que est passe il ne fallait pas donne le numĂ©ro de personne.Se lui qui a donne les info au journaliste est bĂŞte et le jounalis qui a Ă©crit les bĂŞte chose aussi est bĂŞte.Je ne savait pas qu’il y a des journalistes mĂ©diocre comme lui au mali qui peux croire des impossibilitĂ©

  17. cet IMT est un piètre journaliste, le consul du Mali Ă  Douala est l’ancien ministre des sports Moussa Balla DiakitĂ© du PARENA

  18. Mr diarra tu est mon père ou grand frere je ne t'insulte pas .je repete le consul du Cameroun ne s'appelle pas MOUSSA BERTHE .JE SS AU CAMEROUN

Comments are closed.