Inauguration officielle du Projet d’irrigation de Alatona : L’amorce de la révolution verte au Mali

0

La vingtaine de grosses cylindrées roulent à vive allure sur une piste latéritique en direction de Alatona, véritable pôle d’attraction dans la vaste zone rizicole de l’office de Niger (Niono, région de Ségou)où notre pays peut s’enorgueillir de posséder plus d’un million
d’hectares de terres irrigables.

Nous sommes le vendredi 14  octobre 2011 dans la matinée, jour de l’inauguration officielle du Projet d’irrigation de Alatona. A bord de ces rutilantes 4X4, des officielles de marques :  Daniel Yohannes, Président Directeur Général du MCC (Millenium Challenge Corporation), Baba Berthé, secrétaire général de la Présidence, les Ministres Harouna Cissé (Développement Social, Solidarité et Personnes Agées), Tiemoko Sangaré (Environnement et Assainissement), Abou Sow (Ministre Délégué en charge de l’Office du Niger), le Gouverneur de région (Boureima Seyba), les préfets, sous-préfets et maires de la localité).

L’ambiance était des plus festives tout au long de la route Niono-Goma Coura (81 km) au bord de laquelle, les populations s’étaient massivement agglutinées pour accueillir les visiteurs du jour.
Enfants, femmes, jeunes, vieux…tenant de  petits drapeaux du Mali (vert, or et rouge) et des Etats Unis d’Amérique (bannière étoilée) ne se sont pas ménagés.

Annoncé pour inaugurer ce vaste projet sans précédent dans notre pays (16 000 hectares de terres nouvellement irriguées pour un coût d’un peu plus de 122 milliards de francs CFA), l’ombre du président de la République Amadou Toumani Touré a véritablement plané pour la cérémonie.

N’empêche, son « commis », Baba Berthé comme il l’a signifié lui-même, puisque n’ayant aucunement la prétention « d’être le représentant » du chef de l’Etat, a pleinement remplis la mission. Au nom du président de la République, le secrétaire général de la présidence de la République a remercié le Gouvernement des Etats Unis d’Amérique pour son aide à notre pays. Alatona, a-t-il indiqué fera reculer durablement la pauvreté.

Un avis entièrement partagé par Daniel Yohannes, Président Directeur Général du MCC, en séjour au Mali du 12 au 15 octobre 2011 où il participé également aux côtés du président ATT au lancement des travaux d’extension de la piste de l’Aéroport Bamako, mais aussi à la visite de certaines réalisations financées par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique dans le cadre du Compact.

« Le Gouvernement des Etats Unis est décidé d’apporter son soutien au secteur agricole malien. Avec Alatona, l’Agriculture malien sera, j’en suis sûr, compétitif et performante », a dit l’envoyé du président Barack Obama.

Du projet, il en a été largement question au cours de la cérémonie. Et c’est Marimantia Diarra, le président du Conseil de Surveillance du Projet qui en a parlé. Selon lui, depuis l’entame des travaux , il a été aménagé quelques 4942 ha, la réhabilitation et l’amélioration du réseau primaire de l’Office du Niger afin d’augmenter le débit des cours d’eau. L’ancien Ministre de l’aménagement du Territoire d’indiquer que 32 villages déplacés ont été entièrement reconstruits avec toutes les commodités. Aussi, un CESCOM, 69 écoles, 3 marchés, 44 forages, 26 magasins pour riz, 903 latrines… ont été réalisés.

Les populations bénéficiaires pouvaient difficilement cacher leurs joies. La représentante des femmes, Mme Founè Coulibaly, a pu résumer a juste titre le sentiment des uns et des autres. « Auparavant quand on demandait aux femmes où sont vos maris ? Elles disaient, ils sont partis à l’exode. Quand on demandait aux hommes où sont vos femmes ? Ils disaient elles sont parties chercher de l’eau. Aujourd’hui, tout a changé, nous les femmes sommes dans nos jardins potagers. Les hommes eux sont dans les champs… ».

Dans une brève interview accordé à la presse publique, le Ministre du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées, Harouna Cissé, s’est réjoui de la prise en compte, par le MCC, de la dimension sociale, notamment la reconstruction de villages au bénéfice des populations déplacés avec latrines et forages, mais aussi des écoles et des Centres de Santé Communautaires.

Signalons, qu’outre le volet agricole le Projet Millénium Challenge Corporation initié par le Gouvernement américain en faveur de notre pays comprend également les volets parc industriel (48 milliards de FCFA) et réhabilitation de l’aéroport de Bamako sénou pour un coût global de 46 milliards de F CFA.
Ibrahim Guindo
Journaliste
Chargé de Communication
MDSSPA/66 73 56 61
i_guindo@yahoo.fr

PARTAGER