Abdoul Fouad do, musicien reggae : « On ne peut pas, avec des armes, imposer l’islam à un peuple déjà musulman

1

Vivant au Mali depuis bientôt trente ans, Abdoul Fouad Do, célèbre musicien ghanéen qui s’est illustré dans le reggae, choqué par ce qui se passe au nord  du Mali depuis 10 mois, vient de mettre sur le marché discographique un album de 8 titres intitulé « Peaceful world ». Si l’album traite globalement du thème de la paix, l’artiste, dans une inspiration exceptionnelle, a consacré un titre à la paix au Mali sous le titre « Brothers and sisters ».

Abdoul-Fouad-Do

Outré, choqué et troublé par ce qui se passe au nord du Mali, Abdoul Fouad Do a décidé de monter sur ses grands chevaux pour se faire entendre. Et comme c’est un artiste, il s’est proposé de faire ce qu’il sait le mieux faire au monde : chanter pour la paix dans le monde, en Afrique et au Mali. La mise en œuvre de cette initiative a donné l’album « Peaceful World » sur lequel une chanson, « Brothers and sisters »,   a été consacrée à la paix au Mali. « Frères et sœurs n’acceptez pas la division. Il faut vous battre pour l’unification. Barrez la route à toute sorte d’agression d’où qu’elle vienne… ». Telle est en quelque sorte la traduction de certaines parties de la chanson dédiée au Mali. A la question de savoir pourquoi une chanson pour le Mali, l’artiste n’est pas passé par quatre chemins pour nous dire que ce qui se passe au nord du Mali est inacceptable et inadmissible. « Je connais bien ce pays et je n’ai jamais rencontré quelque part au Mali un embryon de ce qui se passe actuellement au nord. Cela m’a mis dans une situation très confuse et je continue de me poser des questions pour mieux comprendre. Mais, je n’arrive pas à avoir des réponses: pourquoi toute cette violence intitule ? Pourquoi infliger toute cette souffrance à un peuple qui n’aspire qu’au bonheur et pourquoi toutes ses souffrances à mes frères et sœurs », a-t-il déclaré. Avant de rappeler qu’il a connu le nord du Mali depuis l’époque où il n’y avait pas de voie bitumée entre Sévaré et Gao et au moment où Kidal était encore un cercle. « Le discours affiché selon lequel ils veulent appliquer la charia  est voulue pour créer la confusion et ce n’est pas acceptable parce que le Mali a connu l’islam avant l’arrivée des almoravides », a-t-il ajouté. Avant de soutenir que si en Afrique de l’Ouest, des groupes décident d’imposer soit l’islam ou le christianisme avec les armes, ce sera des guerres à ne pas en finir. « Nous vivons dans un monde moderne et on ne peut plus, avec des armes, changer la conviction religieuse des gens », a-t-il martelé. Pour Abdoul Fouad Do  Dieu est unique. « Les chrétiens disent Dieu, les musulmans disent Dieu, même les religions traditionnelles disent Dieu, mais chacun reste avec ses convictions qu’il a choisies,  la bonne voie pour l’atteindre », a-t-il dit. Abdoul Fouad Do est convaincu que la seule façon de convaincre les gens, c’est par la paix, le débat et l’amélioration de leurs conditions de vie par le développement. « Je suis convaincu que quand quelqu’un devient musulman par la force, il cessera de l’être dès que la force disparaîtra », a-t-il estimé. Pour lui le moment est arrivé pour que les occupants du nord écoutent leurs frères musulmans qui ne sont pas du tout d’accord avec eux dans leur initiative d’application de la charia. « Ce qui ce passe au nord Mali est comme une plaie et si rien n’est urgemment fait pour circonscrire le mal, il va s’étaler au-delà du Mali », a-t-il conclu.

Assane Koné

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ca t apprendra a empreter un nom et un prenom comme tu a fait.c est des eternels esclavagiste. Puis suivi de l arabisation.si non eu la ils nous apprenne rien de l islam… C est de la domination raciale tout simplement…

Comments are closed.