Affaire Roberto Magic sapeur : Une épreuve qui interpelle le Capitaine Amadou Haya et le ministre de la Justice

30 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

    Décidemment les mauvaises habitudes ont la vie dure dans notre pays. Faudrait-il ériger l’anarchie en règle d’or et continuer à saborder l’autorité de l’Etat ? Nul n’ignore les exécutions extrajudiciaires, très regrettables,  au septentrion de notre pays. Pourtant dans sa partie sensée être sous l’autorité de l’Etat, les démons des agressions physiques se réveillent au gré de leurs humeurs, cette fois-ci contre le chanteur Harouna Sylla dit Roberto Magic Sapeur. Et pour causes ?

Roberto Magic Sapeur.

L’infortuné Roberto Magic, on le sait, a un style propre à lui, celui de la critique comme par exemple à l’endroit du célibataire qu’il assimile à l’âne. Personne n’a crié au scandale dans un pays où les artistes et autres comédiens et griots ont des excuses pour leur opinion. Bako Dagnon et Abdoulaye Diabaté sont passés par là, avec des propos critiques en concert retransmis en direct par l’ORTM. Mais cette fois-ci, avec une chanson critique à l’endroit de l’armée, Roberto Magic déclare qu’il fait l’objet de persécutions.
A l’examen, on ne peut s’empêcher d’avouer que cette chanson tombe au mauvais moment, avec l’attitude des militaires à imposer leur suprématie et à se faire respecter par la violence. Comme quoi, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, selon l’adage. Et il est reproché à Roberto Magic d’avoir perçu de l’argent pour dénigrer l’armée malienne. Ce qui reste à vérifier et alors à punir avec la dernière rigueur. Mais de là à oublier que le pays dispose des lois et d’autorités en charge de leur application. En l’occurrence, il ya une ministre de la Justice et un ministre de la Sécurité avec des forces de l’ordre à leur totale et entière disposition pour rendre sainement la justice à travers des procédures judiciaires qui imposent que l’accusé bénéficient de la présomption d’innocence et s’attache les services d’un avocat pour sa défense, sinon c’est l’Etat qui commettra un avocat à ce effet. Mais depuis le coup de force du 22 mars 2012, un changement sauvagement négatif est rentré dans les mœurs dans notre pays. Les militaires se rendent impunément justice contre des personnes non armées, des civils, comme s’ils n’avaient d’autres chats à fouetter, notamment au Nord. A la longue, ils pourraient même avoir à répondre de crimes qu’ils n’auraient commis, comme par exemple si quelqu’un d’autre en venait à s’en prendre aujourd’hui à Roberto Magic. Disons donc qu’il conviendrait de juger pour ensuite appliquer contre Roberto Magic la sanction qu’il mérite, plutôt que lui arracher arbitrairement un seul cheveu (du coiffeur qu’il est de surcroît et qui arrache de droit mais d’accord-parti nos cheveux).
En tout état de cause, la Justice doit s’emparer de l’affaire Roberto Magic afin que des développements regrettables ne ternissent davantage l’image de notre pays encore par la faute des militaires cagoulés mais au nom du Capitaine Amadou Haya Sanogo qui n’a pas besoin, ni le temps de ces mises en scène.
A bon entendeur salut !
Mamadou DABO

SOURCE:  du   6 nov 2012.    

30 Réactions à Affaire Roberto Magic sapeur : Une épreuve qui interpelle le Capitaine Amadou Haya et le ministre de la Justice

  1. bamana yereyere

    svp arretons des chanter partout la de quelle droit vous supportez ses millitaire dit le moi ou ce parce que vos proche na pas ete viole ou ce parce que vos parent nos pas ete tuer alore degage de la svp sa vous fait pas honte de tout de supporter ses vos a riens qui bouff d,argent que on cotise depuis 1960 rien que parce que ils nous garde un mot pour les femme de katy madame les millitaire je pense que vous etes fier des vous de voir le mali sans cette etat franchement merci madame de katy femme et mere soeur fils et fille de millitaire mais tout maman doit ses dire que que leur mere soeur et fille qui sons torture au nord ce bien a cause de eux si vraiment ce ne pas que au mali precisement au katy je ne jamais vu attendue que un millitaire ses engages dans l,arme mais sans penser a la guerre ou la mort ses bien ce que vous nous avais dit de votre angagement au arme ah donc vous ne voulais meme pas un jour de plus sans vos paye de la fin du mois et voila la guerre vous vous trouvez au premier bric de vos batiment alore mr mme mlle svp l,arme malien ne merite plus un soutienne plus de confien .