Après avoir piraté des milliers de CD et VCD de Sékouba Bambino : Les cerveaux d'un réseau ont été libérés

0

La lutte contre la piraterie des œuvres musicales, un fléau qui tue la musique et les artistes maliens, est plus que jamais une priorité. Ce phénomène est fréquent aujourd’hui dans tous les pays d’Afrique et même en Europe.

Au Mali, la piraterie continue de prendre de l’ampleur. Raison pour laquelle les artistes eux-mêmes s’impliquent dans la lutte. C’est ainsi qu’un réseau de pirates de CD et DVD a été démantelé par la police guinéenne. Toutes les œuvres plagiées étaient du célèbre chanteur guinéen, Sékouba Bambino Kouyaté.

Dans sa publication du 14 au 21 juillet 2006,  le magazine guinéen de l’information sans passion "Actuelle" consacre un article à l’affaire. Il est intitulé : "Des millions de CD de Bambino piratés : les cerveaux du réseau arrêtés et relâchés au Commissariat central de Matan". L’auteur de l’article précise que "Mr Barry et six de ses acolytes, qui constituent le réseau de pirates de CD et DVD de l’artiste Sékouba ont été arrêtés, suite à la plainte du chanteur, à travers Moussa Moïse, manager de l’artiste. Jetés au violon dans les locaux du Commissariat central de Matan, ils ont été relâchés, au grand désespoir de la victime et du plaignant".  

Toujours selon le journal, "au moment où les plaignants s’attendaient à ce que les pirates comparaissent devant les tribunaux, ils se retrouvent nez à nez avec ces derniers dans les rues, en train de vendre encore les CD et DCD piratés de Bambino". Il semblerait que les pirates aient un parent à la Présidence, qui se trouverait être un Conseiller. C’est ce dernier qui aurait payé un million de francs guinéens comme caution pour que les bandits puissent être libérés.

En tout cas, le manager de Bambino est décidé à aller jusqu’au bout. Raison pour laquelle il a déjà saisi le Secrétaire général du département chargé de la sécurité pour voir plus clair dans cette affaire.    

Alou B HAIDARA

PARTAGER