Décès de Kèlètigui Diabaté : Le monde de la musique en deuil

8 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Kèlètigui Diabaté, maître du balafon, qui a fait ses preuves dans beaucoup de groupes, nous a quittés le vendredi 30 novembre dernier, à l’âge de 81 ans.

Kèlètigui Diabaté

Kèlètigui Diabaté, né en 1931 à Kita dans l’ouest du Mali, débuta sa carrière musicale à la fin des années 1950 avec l’Orchestre national de Guinée, impulsé en son temps par le président feu Sékou Touré. Dès son  retour au bercail en 1960, après l’indépendance, il fut l’un des pères fondateurs du National orchestra «A» de Bamako en tant que guitariste. Il a évolué au sein du groupe Les Ambassadeurs,  l’un des mythiques orchestres de l’Afrique de l’ouest et dans lequel  évoluaient Salif Keïta et Kanté Manfila.
Ce qu’il faut savoir sur lui, c’est sait qu’il a été très vite l’un des meilleurs multi-instrumentistes du Mali. De la guitare à la trompette, en passant par le violon, la flûte et le saxophone, il a tout joué, avant de faire du balafon son instrument de prédilection.
Le regretté Kèlètigui Diabaté a passé également de longs moments avec certains de nos célèbres artistes, comme le maestro Toumani Diabaté, virtuose de la kora. Il a également accompagné au balafon d’illustres chanteurs, griots et griottes du monde mandingue dont Kandia Kouyaté, Ami Koïta, Tata Bambo Kouyaté, entre autres.
C’est en 1998 que Kèlètigui Diabaté était devenu une des pièces maîtresses du groupe Bamada de Habib Koité (au balafon et au violon). En 2000, toujours avec Habib Koité, il a participé au projet «Art ensemble of Africa», avec l’Art ensemble de Chicago. Il faut aussi savoir que, bien que très présent dans l’univers musical mandingue, il faudra attendre 2004 pour entendre son premier album solo, Sandiya.
Faut-il rappeler que Kèlètigui Diabaté a été le premier à avoir accordé le balafon aux normes occidentales, selon des spécialistes de la musique.
Toute l’équipe du journal Le Prétoire adresse ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et prie pour le repos éternel de son âme. Dors en paix, Kèlètigui !
Seydou Oumar N’DIAYE  

SOURCE:  du   3 déc 2012.    

8 Réactions à Décès de Kèlètigui Diabaté : Le monde de la musique en deuil

  1. Balla Konate

    je ne saurai oublier Keletigui.je me souviens encore du concert ou nous avions accompagner la celebre cantatrice Beninoise Kiri Kanta a L’ex CCF de Bamako avec moi a la guitare,Bassekou Kouyate au N’goni,Toumani Diabate a la Kora,Djibi camara Bass,Keith Ateba Drums, Sekouba camara Djembe,Mme Guimba et feu Warren backing vocals,le keyboard etait francais,j’ai oublie son nom et bien sur le grand keletigui c’etait en 1996.J’ai encore eu l’occasion de le rencontrer en 2004 a Denver Colorado ou j’ai jouer en premiere du Bamada avec mon groupe (Moussa Konate and the lost tribe .Il etait toujours disponible a ecouter et a donner des conseils a nous ses petits .il nous manquera .dors en paix Kala djoula .

  2. man

    dors en Paix grand maitre , tu n’as pas vecu inutile et merci pour ta contribution au rayonnement de la culture mandingue

  3. ce qu il ya lieu de regretter de lui apres d enormes sacrifices faites pour ce pays;pas de decoration pour lui domage pour les dirigents de ce pays:
    dors en paix

    • yabo

      ATT a passé son temps à décorer ceux qui disposent de grandes capacités de nuisances, juste pour son coserver le fauteil de narco.

  4. SORA

    paix à son âme!!

  5. Dors en paix le grand!!!