La diva Oumou Sangaré signe son retour : “Pour faire plaisir à mes fans, j’ai décidé de mettre sur le marché mon nouvel album à partir du 7 mai prochain”

1

Le nouvel album “Mogogna” de la diva du Wassoulou, Oumou Sangaré, sera dans les bacs à partir du 7 mai prochain. Il comportera 9 à 10 titres, selon l’artiste qui était face à la presse, le dimanche dernier. 

Le prochain album de la diva du Wassoulou, Oumou Sangaré, est désormais fin prêt. Composé de 9 à 10 titres, cet album sera officiellement sur le marché à partir du 7 mai prochain. Pour donner la primeur de l’information, Oumou Sangaré a rencontré la presse, le dimanche dernier, à la Résidence Wassoulou, en présence du patron de Média Plus, Mamadou Cissé, l’agence qui s’occupe de la communication de la grande cantatrice malienne.

Avant de prendre la parole, les journalistes ont eu droit à deux clips de cet album dont le titre phare est “Mogogna“. Il s’agit des morceaux “Fadjamou” et “Yèrè faga nyani”. “L’objectif de cette conférence de presse n’est autre que de vous annoncer la sortie de mon album pour le 7 mai prochain. J’ai décidé que vous découvriez d’abord ce nouveau produit avant que j’entame la tournée promotionnelle en Europe. Puisque je dois faire plus d’un mois de tournée” dira Oumou Sangaré.

Précision importante de l’artiste, cet album sera en principe son 8ème disque. “Vous savez, je prends beaucoup de temps pour faire un album. Pour moi, il s’agit de bien préparer ce produit avant de le mettre sur le marché. Mon dernier album date de 2009 où j’ai fait plus de 80 concerts à travers de milliers pays. Je pense qu’avec ce nouvel album, je vais faire plus. Pour le moment, nous sommes en train de modifier certaines parties des clips que nous avons déjà réalisés. Ils ne sont pas finis. Pour la petite histoire, l’un de ces clips a été réalisé en Afrique du Sud pour 100 000 Euro, soit 65 millions de Fcfa. En réalité, ce sont mes partenaires qui ont financé” précisera la diva.

S’agissant du nombre de titres de l’album, Oumou répond : “Nous avons fait pour le moment 14 morceaux, mais il se peut que nous retenions 9 ou 10 titres. Mais tout dépendra de moi-même”.

Parlant de la dédicace, elle dira : “Oui, j’aimerais bien faire la dédicace pour permettre au public de mieux découvrir cet album, mais il faut reconnaitre que j’ai un agenda très chargé avec de nombreuses tournées”.

La conférencière a profité de cette opportunité pour tacler les pirates : “Vous investissez des millions de Fcfa pour faire un album, malheureusement, deux semaines après, il est piraté. C’est un phénomène très dangereux qui tue les artistes. C’est pour vous dire que les artistes maliens souffrent énormément à cause de la piraterie. Il est temps que les autorités maliennes prennent des mesures pour sauver les artistes. Sinon, il ne sert à rien de produire un album et puis ce sont les pirates qui en bénéficient. Trop, c’est trop”. Pour le moment, le prix de ce nouveau produit n’a pas été dévoilé.

Répondant à une question sur la retraite musicale d’Oumou, elle a été très claire : “Vous savez, un artiste n’a pas de retraite. Tant que tu as la voix, tu peux continuer à chanter. C’est tout. Et tant que tu es aimé par tes fans, je pense qu’il n’y a pas de raison d’arrêter à chanter, sauf la vieillesse. C’est pour vous dire que tant que mes fans veulent que je joue et que je chante pour eux, je le ferai avec plaisir”.

S’agissant de son secret pour toujours garder sa belle voix, Oumou répond : “Je n’ai pas de secret. Mon seul secret, c’est que je ne mange pas de l’huile. Je fais beaucoup attention à cela. C’est tout”.

Dans cet album, Oumou Sangaré a rendu un hommage mérité à son pays, le Mali. Cela à travers un morceau intitulé “Mali yalé” qu’elle a interprété en live devant les journalistes.

“Vous savez, personne ne viendra construire notre pays à notre place. C’est vrai que le Mali a traversé une période difficile, mais je garde toujours l’espoir. Il faut qu’on se donne la main pour relever les défis qui nous attendent” a-t-elle déclaré.

                   A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comrades why do you all refer to females with terms established plus reserved for use in referring to men. It is confusing plus shameful. It indicate you all are weak. His is term which refer to males. Entire international community make jokes of your ignorance in this matter. I am tired of it plus know you know right thing to do. Let us act like adults if we want to be respected as adults. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here