… Djélika Diawara l’étoile montante de la musique malienne : ” Je rends hommage à toute la communauté internationale pour l’union sacrée autour de notre pays “

17

Après sa récente nomination au Kora Awards 2012 à Abidjan, Djélika DIAWARA semble être plus que jamais déterminée à embrasser une carrière internationale. C’est une Djélika émue et dégourdie qui nous a accordé cet entretien que nous vous proposons dans nos colonnes.

L’Indépendant Weekend : Quels sont vos sentiments  après avoir pris part au Kora Awards 2012 en tant que nominée dans la catégorie de meilleur espoir féminin du continent ?

Djélika DIAWARA : Je vous remercie d’être venus vous imprégner de mon actualité. Concernant votre question, je crois que c’est toujours un honneur d’être parmi les nominés pour un prix aussi important que la Kora Music Awards. Cette nomination m’a donné plus d’ambition et de courage pour aller de l’avant dans ma jeune carrière musicale.

Qu’est ce qui aurait bien pu jouer en votre défaveur lors de la remise du prix ?

Je ne saurais le dire, car en mon sens une compétition de ce genre est subjective. Cependant, sachant que la moyenne des votes par SMS représentait en elle seule 50% dans la moyenne générale, j’avoue très honnêtement que mes chances étaient vraisemblablement maigres face aux cinq autres nominées dans ma catégorie, qui, quant à elles, ont bénéficié d’une importante mobilisation des leurs.

Aviez-vous au préalable mené une campagne médiatique adéquate pour sensibiliser les populations?

Non ! Alors que mon manager avait pour autant informer par correspondance certaines structures de communication, rien ne fit. Je profite pour remercier votre quotidien, l’Indépendant pour avoir publié un article deux jours avant la remise des prix. Je préfère mettre cela au compte de l’actualité qui prévalait. En effet, pendant que  toute équipe entourait les autres nominée lors de la remise du prix, quant à moi, j’étais toute seule comme une orpheline.

Cet état de fait a-t-il affecté votre moral ?

Oui ! Mais de courte durée ; car avec philosophie et réalisme, je me suis dit qu’il fallait faire avec. J’ai alors réalisé qu’il faut bien une lauréate pour un seul Trophée. Les autres nominées n’ont dépendamment démérité. Je profite de vos colonnes pour remercier tous ceux qui de près ou de loin m’ont apporté leur soutien moral et matériel.

Quelle est votre actualité musicale ?

Dès mon retour d’Abidjan, je n’ai eu que le temps de poser ma valise à l’aéroport international de Sénou pour embarquer dans un autre vol pour la Gambie à l’invitation de “ l’Association Dynamic Sarakolé “. Je viens donc, avec mes musiciens donner  une série de concerts, sous le parrainage du couple présidentiel de Son Excellence Yaya Djamé, chef de l’Etat Gambien, et son épouse Djénébou Djamé.

A quand votre deuxième album, après la première sortie il y a de cela plus de six ans?

Ces six années dont vous parlez m’ont permis de faire la promotion de mon premier album sorti en 2006. Je suis actuellement en pleine répétition pour la maquette de mon prochain album si Dieu le veut.

Allez-vous continuer avec le genre musical Wassoulou, alors qu’issue de la lignée de djéli (griot) ?

(Rire), Je m’attendais à cette question, mais laissez-moi vous dire que la musique n’a pas de frontière. Je suis certes née djéli, mais toute jeune, j’ai été séduite par les chansons de feu Koumba Sidibé ; depuis lors, je me suis forgée à ce genre.  Je profite de l’occasion pour saluer tous les artistes Wassoulou, en particulier celle que je considère comme ma maîtresse et je nomme la Divas Oumou Sangaré avec qui j’ai tourné presque partout dans le monde en tant que choriste.

Avez-vous pris des dispositions pour mener à bien votre carrière musicale ?

Avec du recul, j’ai compris qu’il me fallait non seulement travailler encore plus mais surtout me faire entourer d’une équipe managériale composée d’hommes de communication pour mon encadrement. C’est pourquoi, je me réjouis d’avoir aujourd’hui à mes côtés des communicateurs pétris d’expérience et des informaticiens chevronnés. Pour votre petite information, sachez que ceux-là sont déjà  à pieds d’œuvre pour me créer un portail web digne de ce nom.

Votre mot de la fin

J’implore la grâce de Dieu pour avoir permis à notre pays d’éviter le pire sous occupation. J’en appelle à la cohésion sociale et à la réconciliation nationale. C’est le lieu pour moi, de saluer l’intervention de l’armée Française aux côtés de notre vaillante armée. Je rends hommage à toute la communauté internationale pour l’union sacrée autour de notre pays. Un remerciement à tous les djatigui (tuteurs), d’ici et d’ailleurs, en particuliers, ceux de la France et de l’Espagne. Je ne saurais terminer cet entretien sans adresser une reconnaissance à vous hommes de média, sans lesquels toutes nos activités resteraient dans l’oubliette.

Clarisse NJIKAM

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. Il faut s’interesser a une carriere internationale.Il faut composer des chansons en Francais ,en Anglais et travailler avec les compositeurs europeens et americains.A vos temps perdus ,il serait bon que vous vous initiez au theatre (comedies ,drames ,selon votre gout et surtout au cinema).Ayez comme ambition de devenir une artiste internationale.Oumou Sangare qui a fait beaucoup de progres vers cette direction ,pourra vous conseiller davantage .Vous,il faut aller plus loin .Il faut viser Cannes et apres Hollywood!Pourquoi pas!

  2. Il faut s’interesser a une carriere internationale.Il faut composer des chansons en Francais ,en Anglais et travailler avec les compositeurs europeens et americains.A vos temps perdus ,il serait bon que vous vous initiez au theatre (comedies ,drames ,selon votre gout et surtout au cinema).Ayez comme ambition de devenir une artiste internationale.Oumou Sangare qui ba fait beaucoup de progres vers cette direction ,pourra vous conseiller davantage .Vous,il faut aller plus loin .Il faut viser Cannes et apres Hollywood!

  3. Bonnie chance Elle faux Jamais essayer de ce blanchir votre beaute est super et africain

  4. bientot vous allez regrettez cette union sacré,djelika,tu aurait mieux fait de la fremer car rien n’est gagné dans cette histoire,a part la france et ces exclaves de service quelle autre pays vous a defendu?,reflechissez un peu 🙄

    • @ l’ivoirienne qui dit:
      “…..a part la france et ces exclaves de service quelle autre pays vous a defendu?,reflechissez un peu…”
      ——
      Ah, je vois: “La France et ses esclaves….” Qu’avez-vous contre les esclaves? 😀

      Je vous l’ai déjà dit, je vous assure que vous ferez vous-même une MERVEILLEUSE esclave pour ce beau Targui (dont vous dites chaque fois “il est beau, il est beau”), ainsi que pour toute sa famille: ils adorent utiliser des négresses comme vous.

      Vite! Allez en Azawad (que vous défendrez aux côtés de votre Seigneur et Maître).

      Esclave de jour, vous leur préparez de la délicieuse bouillie au lait de chamelle et esclave de nuit:

      ZOOM PALA BOUM PALA ZOUM PALA BOUM
      et ZOOM PALA BOUM PALA ZOUM PALA BOUM 😆

      Vous serez au paradis sur terre.

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        COCO un peu étonné , mais au fond …pas surpris .
        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  5. On en a marre de s festivaux et concerts musicaux et yelebougou! Tous fait au non de la paix au Mali! Ayez pitie de nous s’il vous plait le Mali etait sur le point de se perdre si Paix etait a rechercher c’est celle de nous laisser nous Maliens en paix!!!!! Respectez nos sentiments et le climat de desespoir qui prevault partout! 😳

    • @ Naba Malinke: Ne vous fâchez pas!

      Je sais que c’est énervant de voir l’importance accordée à de telles choses, et surtout l’argent gaspillé en Demba Diala et autres sottises pendant que se joue la survie du Mali…..

      ….. mais la vie doit continuer.

  6. Je ne la reconnais plus sur cette photo: elle est belle 😉 😉 😉 Qu’elle me fasse signe si elle est encore célibataire 🙄 🙄 🙄 je suis à la recherche d’une deuxième épouse 😆 😆 😆

    • @ et les sept nains qui dit:
      “…Je ne la reconnais plus sur cette photo: elle est belle …”

      Hon Kêh: le maquillage peut faire des miracles dont Jésus Christ lui-même serait jaloux.

Comments are closed.