Donko M’Boup : le chouchou du public

1
Donko M’Boup : le chouchou du public
Donko M’Boup

Donko M’Boup, 16 ans, est la progéniture de Sidy M’Boup et de Mariama Diabaté. Lesquels habitent Kanadjiguila en Commune  IV du district de Bamako.

Donko M’Boup est en 9ème année fondamentale à l’école Mamadou Koumaré de Kanadjiguila. Il n’est pas à sa première participation à Mini Star, puisqu’il a participé à la Saison II de l’émission. Si celle-ci ne lui a pas été favorable, il tente à nouveau sa chance cette année. Donko M’Boup n’est pas loin du bonheur, car il se retrouve en finale avec Wassa Coulibaly, qui a été sacrée lors de la première Saison de Mini Star, en 2009.

Si Donko M’Boup a décidé de participer à Mini Star de cette année, c’est parce qu’il se soucie d’être chanteur dans sa vie. Et depuis fort longtemps.  Au-delà de participer à cette Saison 6, il entend en être le lauréat. Par conséquent, affirme-t-il,  il se donne à fond pour atteindre cet objectif. Cette finale, il la prépare tous les jours depuis maintenant deux semaines. Et, moralement, Donko M’Boup se dit prêt à affronter Wassa sur le podium. «Oui, je suis fin prêt moralement…».

Gagner sa première finale -c’est la 1ère fois qu’il atteint ce niveau en deux participations- est plus qu’un souhait pour ce jeune artiste en herbe. «Je ne veux pas du tout échouer. Car, si j’échoue, ça va me faire très mal parce que je me suis profondément engagé pour remporter le prix de cette année», déclare-t-il. En bon «compétiteur», Donko M’Boup n’en oublie pas de saluer tout le public de Mini Star, particulièrement ses fans qui l’ont toujours soutenu durant toute la compétition. Et il croit savoir que, parmi ses fans, il y a des vieux, des vieilles et des enfants qui viennent de tous les  horizons.

Les futurs projets de Donko M’Boup sont nombreux. Bien sûr, il veut devenir un grand artiste. «Je veux être un chanteur comme Salif Keïta, Michael Jackson et Kassé Mady Diabaté. En un mot, je serai un chanteur célèbre pour le monde entier», ambitionne-t-il. Dans sa carrière musicale (celle dont il rêve), il compte faire beaucoup de concerts au Mali et ailleurs, pourquoi pas avoir une carrure internationale à l’image de Youssouf N’Dour et devenir un ambassadeur de la musique.

Côté ambiance au sein de Mini Star, elle bon enfant aux dires de Donko M’Boup. «En réalité, tout va bien entre nous ici et on est tous contents chaque fois. Même si on est nominé à la compétition, on joue tous ensemble pour réconforter le ou la nominé (e) de la semaine», a-t-il conclu.

Ousmane DIAKITE (Stagiaire)

 

===========================================

Wassa  Coulibaly : fidèle à la tradition
Wassa Coulibaly

Wassa  Coulibaly : fidèle à la tradition

Wassa Coulibaly a déjà marqué l’histoire de Mini Star : elle est la lauréate de la première Saison (en 2009) de cette émission de téléréalité. 6 ans après, elle retrouve encore en finale.

Cette jeune fille a changé physiquement, mais elle reste douée sur le plan musical. Wassa Coulibaly, fille de Rokia Togola et d’Ibrahim Coulibaly, a  14 ans et vit avec sa grand-mère à Sabalibougou. Elève en 9ème année fondamentale  à  l’école Bawtou Mawdo, Wassa participe à cette saison exceptionnelle de Mini Star, parce qu’elle aime chanter et être avec ses amis. Car, dit-elle, Mini Star est une famille. «On apprend beaucoup de choses dans Mini Star ; on étudie, on chante en même temps, on s’amuse, on rigole», affirme-t-elle.

En venant dans l’aventure cette année, elle ne s’attendait pas à être en finale. «Non, je ne savais pas que je serai en finale pour la 2ème fois. Je n’avais pas prévu cela. Je voulais juste chanter. Car, en 2009, j’ai gagné. Cette année, je veux laisser la place à mon frère Donko M’Boup, lui n’a jamais remporté la finale», affirme-t-elle. Cependant, elle demeure sereine et concentrée dans la perspective de cette finale. «J’ai l’esprit tranquille. Je n’ai pas peur du tout et je suis prête», nous confie-t-elle.

Comme indiqué plus haut, Mini Star est plus qu’une compétition pour la lauréate de la première. D’autant que, pour elle, elle permet aux candidats d’apprendre beaucoup de choses au-delà de la musique. En informatique et les arts, par exemple. Mais, fondamentalement, Wassa Coulibaly rêve de devenir une artiste reconnue dans le monde entier. «Depuis que j’étais petite, je chantais. Je suis la seule personne dans notre famille qui chante. J’adore chanter et j’aimerais ouvrir un  orphelinat pour les enfants qui sont dans la rue». Grande ambition.

Par ailleurs, Wassa Coulibaly salue tout le public pour l’avoir soutenue  et lui demander de venir voter pour elle. «Je lance un appel à tous mes fans de sortir massivement ce 11 octobre à partir de 14h… pour nous soutenir et surtout voter.  Si  je ne suis pas élue Mini Star du jury, je voudrais au moins être celle du public», avoue-t-elle.

À noter que la grande finale de Mini Star Saison 6 est prévue pour ce samedi 11 octobre 2014 au Stade Omnisport Modibo Keïta. Elle oppose Wassa Coulibaly à Donko M’Boup. Que le meilleur gagne !

Fatoumata HISSOUROU (Stagiaire) 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Monsieur le journaliste, Kanadjiguila n'est pas un quartier de la commune IV mais plutôt un quartier de la Commune du Mandé, cercle de Kati. De grâce informé vous!!!

Comments are closed.