Entretien avec Tahirou Hanguiné Alias “Penzy” : “Je ne me suis jamais marié à Doussou Bakayoko mais nous étions fiancés et on a eu une fille”

2
 Entretien avec Tahirou Hanguiné Alias " Penzy " : "Je ne me suis jamais marié à Doussou Bakayoko  mais nous étions fiancés et on a eu une fille"
Tahirou Hanguiné Alias ” Penzy “

Si la 11ème édition du festival sur le Niger a été un succès, la nouvelle génération y est pour beaucoup. Les organisateurs ont compris cela et ils ont donné une chance à quelques jeunes rappeurs maliens pour faire le show sur le podium du Festiva sur le Niger devant des milliers de festivaliers. C’est ainsi que nous avons approché Tahirou Hanguiné Alias “Penzi” afin d’échanger sur son nouveau groupe ”Dog Africa” et de connaitre sa vision sur le rap malien.

Bamako Hebdo : Expliquez-nous, ce changement de genre musical ?

Penzy : Je n’ai pas changé de genre musical parce que j’étais sur cette voie depuis mes débuts. Vous remarquez que dans mon tube avec Ami Sacko “Douba”, il y avait tous les instruments qui étaient dans à savoir la Kora, le Tama, bref, tout ce qui va avec ma musique.

C’est vrai que je suis venu avec de nouveaux trucs, j’ai apporté des innovations dans le style musical traditionnel. Et je continuerais à le faire Incha Allah.

Pourrait-on continuer à vous appeler rappeur ou artiste?

Je suis un artiste, pas un rappeur seulement parce que, je fais un peu tout. Je rap, je chante, je peux faire du Slam. Donc, je me considère comme un artiste complet si je peux me permettre bien sûr.

Combien d’Albums avez-vous sortis ?

J’ai trois Albums sur le marché. Mon premier album a été enregistré en 2005, le deuxième Album en 2007, et le troisième album en 2010. Cependant, et je suis actuellement en studio pour un nouvel album.

Cet album est-il à 100% réalisé par votre groupe?

Pour le moment, je ne pourrai pas me prononcer là-dessus, j’aime bien partager avec les gens. Comme vous l’avez remarqué dans les autres albums passés. Pour le moment je bosse seul, mais peut être que j’aurais besoin de grands artistes comme Salif Kéita. Donc si j’ai besoin de quelqu’un pour mon album je n’hésiterai jamais à aller à sa rencontre.

Vous êtes à votre première participation, quelles sont vos impressions ?

Je suis très comblé, j’ai commencé mes spectacles sur la scène hip-hop, du côté de la fondation sur le Niger. Et me retrouver sur la grande scène sur le fleuve Niger. Cela est tout bénéfice pour moi.

Je suis très ému. Et, je pense que ce sera une continuité parce qu’on doit associer la jeune génération à des évènements de ce genre pour épauler nos tontons et tantes dans la musique malienne.

Pourquoi ce mélange d’instruments sur scène?

Je fusionne mon rap à la musique mandingue dans le but de créer de belles mélodies et c’est une fierté pour moi. Je pense qu’on doit de l’idée du faire le rap américain et autres. Nous devons concocter un nouveau genre musical.

Parlez-nous, un peu de votre nouveau groupe?

Oui, évidemment, j’ai créé un nouveau groupe de 10 personnes et je compte rajouter quelqu’un qui jouera au clavier. Le nom du groupe c’est ‘‘Dog Africa”

Que devient alors Penzi du côté du groupe Frère de la rue?

Le groupe frère de la rue ‘‘FDR” reste intact, Dans la musique on peut être dans deux groupes en même temps. Par exemple, Mylmo qui est un des membres du FDR gère son propre groupe. Mais le mien est composé essentiellement de musiciens et non pas de chanteurs. Dans le FDR nous sommes tous des chanteurs. Les chanteurs ont besoin des instrumentalistes, mais j’ai un Baker, c’est normal qu’un chanteur ait son Baker. Notre groupe de chanteur reste intact et les groupes individuels restent intacts aussi.

Le rap malien n’est pas assez écouté à l’extérieur du fait que nos rappeurs font trop le Playback ?

Vous êtes témoins, je viens de jouer en live durant 30 minutes. C’est une des raisons de plus pour d’associer d’autres instruments à ma musique dans l’objectif de montrer une autre couleur du rap malien et je pense que mes petits frères me suivront sur cette lancée.

Êtes-vous marié ?

Je ne suis pas marié, mais j’ai été fiancé avec l’artiste Doussou Bakayoko en 2010 et on a eu une fille qui s’appelle Fanta. Elle a 4 ans maintenant, mais après, on a eu des problèmes et on a rompu nos fiançailles.

Quels sont vos rapports avec Doussou Bakayoko?

Ça va très bien, rien de grave entre moi et elle. On garde de bonnes relations et l’enfant est le lien qui nous unit.

Quel est votre dernier mot ?

Je salue tous mes fans et j’invite bien les gens à lire Bamako-Hebdo qui suit les artistes un peu partout pour s’informer sur les actualités people et autres.

          Réalisée par  Oumar BARRY

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Mr penzy respectez vous un peu et respectez votre fille . Comment se fait il que vous dites que vous êtes jamais mariés publiquement alors qu’il y a eu le mariage religieux.si votre côte a baissé il faut vous remettre au boulot n’empruntez un racourci pour chercher à vous relancer . c’est une fille qui vous a aimé réellement donc un peu de respect à son égard. Gigolo 😳 😳 ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  2. Bonjour je suis lecteur de maliweb et à ce titre je me permet d’émettre une petite remarque par rapport à cet article. Je pense avoir lu dans un des articles sur ce même site que du “mariage religieux entre Tahirou et Doussou est née une petite fille”. A mon sens le mariage religieux a toujours une valeurs dans notre société. Cependant Mr Hanguiné ne serait-il pas un peu déplacé d’affirmer que vous n’avez jamais été marié à Mlle Bagayoko? sachant que de vieille personnes ont eu a se déplacer jusqu’à bougouni pour célébrer ce mariage religieux vous liant. Ainsi donc comme vous l’avez bien dit c’est l’enfant qui est votre lien au jour d’aujourd’hui après votre rupture, essayez de la protéger au maximum. Je tiens a préciser que ces articles sont des écrits et ça reste !!! PS: mon commentaire n’a aucun caractère méchant

Comments are closed.