Femme et devoirs : L’exemplarité de Madame Kanté dite Aïché Nin Coulibaly

0
0
Madame Kanté dite Aïché Nin Coulibaly

Il convient de l’appeler la battante, la multidimensionnelle. Aïché est sur tous les fronts. Courageuse elle se veut multidimensionnelle au point que l’on se demande parfois ce qu’elle fait ou ce qu’elle veut réellement. Et pourtant elle  le sait. Juste être utile et servir.

Cette ancienne vice-présidente du conseil de cercle, une première à Ségou s’illustre sur divers fronts :   politique, social, culturelle, sanitaire, éducatif et même économique. C’est pourquoi les œuvres de cette dame méritent d’être connues. Aïché est la présidente régionale des donneurs bénévoles de sang au moment où  nombre de femmes ne veulent même  pas savoir le groupe sanguin auquel elles appartiennent. 

Même si elle n’est pas albinos, Aïché   Nin est la marraine régionale  de la Solidarité   pour l’insertion  des albinos. C’est à ce titre qu’elle fait des distributions périodiques de pommade, de lunettes, des  casquettes protectrices  contre les cancers de la peau aux enfants albinos. Elle est également marraine de l’association des femmes veuves des orphelins des communes de Sébougou et Pelengana. Madame Kanté se bat aussi pour ses convictions idéologiques. En effet elle est présidente  de la Coalition  des Altératives Africaines  d’Aide  et de Développement (CCAD- Mali).  

La même femme  est membre du groupe de suivi budgétaire  de l’Etat et des  collectivités. Elue régulièrement Aïché  est  la présidente régionale de la fédération nationale    des femmes  des collectivités du  Mali(FENACOF). La battante    intervient aussi dans les zones rurales puisqu’elle  est  la secrétaire aux relations extérieures  du bureau  des femmes  rurales (ASPROFER). Elle  intervient  naturellement   dans l’humanitaire à travers son poste  de point    focal  du groupe  d’action  des enfants de la rue. Courage   Aïché puique le bienfait n’est jamais perdu.

KMBB

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.