Festival international de Sélingué sponsorisé par Orange-Mali : Mohamed Diaby, Kôkô Dembélé, Tiken Jah, Serge Beynaud, Doussou Bagayoko… étaient à la hauteur Sidiki Diabaté et Penzy, la grande déception !

0

Si les prestations des artistes comme Mohamed Diaby, Kôkô Dembélé, Tiken Jah Fakoly, Serge Beynaud, Doussou Bagayoko ont été fort appréciées par les festivaliers, il faut reconnaitre que celles de Penzy et Sidiki Diabaté ont été la grande déception.

C’est avec beaucoup de satisfaction que la 6ème édition du festival international Music Urban & Mode s’est tenue, à Sélingué, localité située à 170 Km de Bamako. Comme lors des éditions précédentes, cette année les festivaliers ont répondu présents) à ce grand rendez-vous de la culture dont le thème portait sur la paix et la réconciliation. Ce qui collait parfaitement à la Conférence d’entente nationale, tenue du 27 mars au 2 avril. Et le parrain s’appelait Mohamed Ag Hamani, ancien Premier ministre, qui a tenu une conférence-débat sur le processus de la paix et de la réconciliation. Un thème que beaucoup de festivaliers ont apprécié. Lors de la cérémonie de lancement du festival, dans la nuit du vendredi 24 mars, au quartier “Carrière” de Kangaré,  il a également fait passer un message sur la paix au Mali. C’était devant plusieurs personnalités dont le chef de Cabinet du ministère de la Culture, Almamy Kouréïssi, du sous-préfet Allaye Cissé, du maire Magatt N’Diaye. Sans compter des milliers de festivaliers venus de différents horizons.

Après les éditions précédentes, il faut reconnaitre que le Festival international de Sélingué s’est déjà imposé comme l’une des activités phares de l’agenda culturel du Mali. D’où le grand engouement. Comme disait le Maire Magatt N’Diaye, à cause de cette manifestation culturelle, la ville de Sélingué est en train d’être connue. Puisqu’en plus des aspects festifs, le festival Music Urban & Mode prend aussi les dimensions d’un véritable projet de développement pour Sélingué.

Comme lors de la 5ème édition, cette année aussi plusieurs artistes étaient au rendez-vous pour tenir en haleine l’assistance pendant trois nuits. D’abord, c’est Doussou Bagayoko, la fille de Nahawa Doumbia qui a ouvert le bal avec certains artistes locaux. Comme il fallait s’y attendre, la prestation de Doussou a été fort appréciée par les festivaliers.

Le lendemain, vendredi, plusieurs artistes à l’image de Mohamed Diaby, le reggeman Kôkô Dembélé, le jeune rappeur Penzy ou encore Master Soumi se sont succédé sur la scène, malheureusement, avec des prestations très différentes. Si Mohamed Diaby, Kôkô Dembélé et Master Soumi ont pu convaincre le public, il faut reconnaitre que le jeune Penzy n’a pas du tout été à  la hauteur. Ce qui prouve qu’il a encore du chemin à faire. “Moi, personnellement, je n’ai pas apprécié la prestation de Penzy. Il n’a pas été à la hauteur. On a l’impression qu’il ne progresse pas. Il a été tout simplement nul. C’est tout. Il doit revoir sa copie !” nous a confié un festivalier très remonté.

Le grand concert tant attendu fut le show du samedi avec Sidiki Diabaté, Tiken Jah Fakoly et Serge Beynaud de la Côte d’Ivoire. Là aussi, la prestation de Sidiki Diabaté n’a pas été à hauteur du souhait des festivaliers. Et pourtant, beaucoup d’entre eux ont effectué le déplacement pour voir en live le fils du Maestro Toumani Diabaté. “Vraiment, je n’ai rien compris de la prestation. C’est maintenant que j’ai compris que ce jeune artiste n’est pas bon en live. Il n’a pas été fait pour des concerts en live. Ce qui est vraiment dommage pour lui. Il doit faire un effort pour répondre à la demande de ses fans. Moi, j’ai été très déçu”. Parole d’un autre festivalier, très déçu par la prestation de Sidiki Diabaté.

En tout cas, l’édition 2017 du festival international de Sélingué a tenu toutes ses promesses. D’où le satisfecit de l’Administrateur du festival, Ibrahim Coulibaly: “Je suis très content de cette 6ème édition du festival. Pour nous, ça été une réussite totale surtout l’aspect technique que nous essayons d’améliorer à chaque édition. Vivement donc la 7ème édition l’année prochaine”.

Si cette présente édition a connu un franc succès, c’est grâce aux différents sponsors à commencer par Orange-Mali, sponsor officiel. Comme en 2016, cette société a mis le paquet pour que ce festival puisse être une réussite. Tous les ingrédients étaient donc réunis. Des machines avec connexion internet étaient mises à la disposition de la presse afin d’envoyer leurs papiers en temps réel dans leur rédaction respective. Des cadeaux ont été offerts aux festivaliers. Autre partenaire, c’est Aigle Azur, qui a offert des billets d’avion aux festivaliers à travers un tirage au sort.

L’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) était également au rendez-vous. Cela à travers une conférence-débat pour sensibiliser les festivaliers sur la sécurité routière.                          A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here