“L’art pour l’Art, l’Amour pour le Taman, la connaissance pour la musique” : Tel est le slogan de l’homme aux 5 Tamans, Cheicknè Sissoko

0

Cheickné Sissoko est un joueur de Taman. Il a hérité cet art de son papa qui fut grand joueur de Taman.  Un L’instrument qu’il a introduit dans la musique moderne au Mali, à travers l’Ensemble instrumental national. Il est originaire du Mandé, plus précisément de Madina Sacko dans la région de Koulikoro. Cet artiste hors pair contribue à la promotion de cet instrument de musique qui adoucit les mÅ“urs et qui contient par ailleurs quelques vertus.

 

 

cheickne-sissoko-tamanDescendant des plus grands griots joueurs de Taman, Cheicknè Sissoko innove en jouant 5 Tamans à la fois à la manière d’une batterie acoustique, le mélange avec la sublime voix de sa chère et tendre épouse Yah Kouyaté. Issu d’une famille de griot, depuis son enfance, il a commencé à jouer le Taman, un instrument dompté par sa famille depuis ses ancêtres.

 

 

Son père Waldé Baba Sissoko, fut l’un des précurseurs de cet instrument dans les orchestres et dans l’ensemble instrumental. C’est avec lui qu’on a su que les N’Goni, les Guitares et d’autres instruments peuvent être accompagnés par le Taman. Il travailla avec plusieurs artistes maliens, africains, européens, etc.

 

 

Après avoir créé son groupe “Somané” avec 6 autres instrumentistes et pour choriste principale, Yah Kouyaté, non moins son épouse, il est tout de suite passé à l’essentiel, en mettant sur le marché discographique, un opus de 10 titres qui traitent les sujets qui minent notre société. Avec un accent particulier sur la paix, d’où un featuring avec l’une des artisanes de la paix, Khaira Arby.

 

 

Selon l’artiste, la Culture est l’ensemble des valeurs sociales auxquelles  s’identifie une société. Elle peut également se définir comme ce qui est commun à un groupe d’individus. ” Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les Arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances “. Ce “réservoir commun” évolue dans le temps et dans l’espace à travers des différentes formes d’échanges.

 

 

Cheicknè ambitionne de faire du Taman, un instrument incontestable dans les orchestres du monde entier. ” C’est cet instrument que mon père m’a légué, alors je me battrais pour le valoriser partout où j’irai. Pour y parvenir, j’ai besoin du soutien de tous, pour réaliser les projets auxquels j’aspire “.

 

L’album a été dédicacé le 10 janvier 2014 à l’Institut Français de Bamako, dans une ambiance bon enfant. Dans les jours à venir, Cheicknè se produira à Selingue, à l’occasion de la 2ème édition du Festival Urban Music et Mode de Selingué. Il prévoit également de se produire sur de nombreuses scènes européennes.

En tout cas, l’homme aux 5 Tamans est plus que jamais engagé à promouvoir et valoriser cet instrument dans le monde entier. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter une bonne chance.

 

                                                    Clarisse Njikam

PARTAGER