L’artiste musicienne Mouneissa Tandina : La seule femme à jouer de la batterie au Mali

0
L’artiste musicienne Mouneissa Tandina : La seule femme à jouer de la batterie au Mali
Mouneissa TANDINA

Originaire de la ville de Ségou, Mouneissa est née dans les années soixante. Elle est issue d’une famille de musiciens, car son papa, Mamoud Tandina, fait partie  des pionniers de la musique moderne du Mali. Il a joué dans le groupe ”le Jazz de Ségou” dans les années 50 et 60. Mouneissa est également la petite-sœur de Mahamane Tandina, sociétaire des Asselars d’Abidjan dans les 1980.

Très jeune, elle fut influencée par la musique américaine et moderne d’Afrique comme les orchestres modernes du Mali, mais la future musicienne prendra goût pour la guitare. Après avoir remarqué la difficulté à émerger avec cet instrument, Mounéissa va se tourner vers la batterie. Mais, avant, elle s’essayera sur le Djémbé que sa mère va lui acheter pour faire des prestations avant de reprendre son instrument favori qui lui permettra de percer dans sa catégorie. En effet, cela fait plus de 30 ans qu’elle joue de la batterie.

Ce sont les encouragements et le soutien de ses proches qui l’inciteront à avoir confiance en elle pour aller plus loin avec l’instrument des 7 percussions. C’est avec Djoss dit Yéyé Koumba de l’orchestre Biton qu’elle fera ses premiers pas dans la batterie dans les années 70.

Très dynamique, prompte et libre dans la prise de décision, Mouneissa s’alignera sur la voie de l’émergence de la batterie. Le morceau ” Get Ready” du groupe Rare earth va réellement la maquer à telle enseigne qu’elle s’efforcera à l’interpréter à travers ses imitations.

M Tandina
Mouneissa Tandina

Après de rudes épreuves dans son parcours pour atteindre le sommet et avec la volonté de s’affirmer pour marquer ses empreintes dans la musique malienne, Mouneissa va accompagner les orchestres modernes du Mali. Dans les années 70 et 80, elle accompagne l’orchestre Biton de Ségou, le rail Band du Buffet Hôtel de la Gare sous la direction de Djéli Mady Tounkara et de Tidiane Koné. Des sorties qui lui permettront d’avoir une brillante carrière artistique. Entre 1980 et 1984, Mouneissa Tandina séjournera à Abidjan pour accompagner les ASSELARS de Cheick Tidiane Seck et les Ambassadeurs internationaux de Salif Keita. L’occasion pour elle de rencontrer plusieurs artistes de grande renommée comme Ernesto Djédjé, Louga François, Aïcha Koné.

En Plus de la batterie, l’artiste Mouneissa joue merveilleusement bien à la guitare, la calebasse, le Kamaléngoni. Le tout associé à une voix attirante et captivante.

De retour au bercail en 1984, l’artiste servira au groupe de Toumani Diabaté. En 1991, elle sortira son premier album avec Modibo Diarra sous le nom des Frères Tandina. En 2003, elle crée le groupe ” MALI MOUSSO” et le coup est parti. Mouneissa multipliera des tournées internationales sous contrat avec des grandes sommités de la musique malienne notamment Oumou Sangaré, Salif Kéita, Aly Farka Touré, Toumani Diabaté.

Elle participera au festival mondial en juin 2003 en Hollande. Elle a, par ailleurs, pris part à des rencontres internationales de la musique comme le festival Folk Life de Washington, le festival Jazz de Londres, le Festival Paleo en Suisse. En 2010, elle accompagnera le Groupe KONO – KONO au Danemark, pour ne citer que celles-ci.

Après une carrière artistique bien remplie et comblée de succès, Mouneissa n’a plus rien à prouver dans la musique. Cependant, elle regrette tout de même une chose. En effet, depuis plus de 30 ans au service de la musique et bien qu’ayant porté très haut le drapeau national, Mounéissa Tandina, la petite sœur du Grand Mahamane Tandina, n’a encore reçu aucune distinction de la part des autorités maliennes en signe de reconnaissance. Par ailleurs, elle loue les bonnes actions de Cheick Tidiane Seck qui lui a permis de découvrir le monde entier et a donné de la valeur à son travail.

Fortement engagée pour l’émergence et le progrès de la femme dans le domaine musical, elle invite ses jeunes consœurs à apprendre le métier sérieusement. ” Un groupe de musique entièrement composé de femmes, passe toujours en premier sur toutes les scènes du monde ” affirme-t-elle.

Zoumana NAYTE

PARTAGER