Les clips  »S.O.S » et  »Aya To Anga lafia » censurés à l’ORTM

15 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La liberté d’expression serait-elle en panne au Mali. Depuis l’agression du président de la République,  les messages et autres interventions sur l’ORTM sont contrôlés, alors que c’est ce même ORTM qui a diffusé la conférence de presse annonçant  la convention nationale organisée par la COPAM. Mais suite à l’agression du président de la République, le ministre de la communication a pris certaines mesures.
S elon nos sources, Hamadoun Touré prend soin de visionner  tous les éléments   »susceptibles de troubler l’ordre public  ». C’est pourquoi le clips  »S.O.S » de l’association  »Plus jamais ça », n’est pas passé à la télé. Alors que cette association veut vendre cette vidéo via internet, afin de collecter des fonds qui seront versés dans un compte au niveau de la Croix Rouge malienne, afin de venir en aide aux personnes déplacées. Les jeunes rappeurs, Amkoullel et Milmo, qui ont fait la vidéo, n’ont rien compris, ils se disent très déçus, car c’est une manière pour eux de venir en aide aux populations du nord. Dans la chanson. Ils disent  que :  »Mon Mali  est actuellement pris en otage par une partie de son armée…  Mon Peuple et ses institutions légitimes vivent actuellement sous la peur, au sud comme au nord, mais pas pour les mêmes raisons…  Ma Colère n’a rien à faire de ceux qui veulent nous empêcher de construire notre pays…  Ma Parole sera toujours libre et jamais emprisonnée !!  Nous sommes actuellement sous une dictature au Mali !!   Ma Parole sera toujours libre et jamais emprisonnée !! », Cette chanson intitulé  »S.O.S » est censurée, tout comme le single  »Aya to anga lafia », des rappeurs, de l’association Sofas de la République. Dans cette chanson on retrouve Ramsès Damarifa, Dixon du groupe Tata Pound, connu pour leurs verbes durs. Il y a aussi le jeune master Soumi le meilleur parolier du rap malien, plus One C.
Cette chanson ne fait pas de parti pris, s’attaque à tous les hommes politiques, FDR, MP22, COPAM, ceux qui aiment Sanogo. Pour eux, il est temps que les politiciens se ressaisissent surtout après l’agression du président de la République. C’est dans un rap pur et dur comme dans les albums des Tata Pound, ils accusent Kayira d’être la radio mille collines et  Oumar Mariko de Satan. Pour eux, le Mali est rempli de Satans qui doivent aller vers leur père, à la fin de la chanson.
Les   rappeurs demandent au capitaine Sanogo, qui a eu le statut d’ancien président, de s’occuper de ce qu’il a dit toujours. C’est à dire la libération des régions nord du pays.  Cette chanson également a fait l’objet  de censure de la part de «la passion du service public».
Jusqu’à présent, selon nos informations le ministre de la communication, Hamadoun Touré n’a pas fini de visionner  les deux clips. Nous pouvons dire qu’il agit trop tard. Puisqu’il a laissé la télé à la merci des militaires. Il  doit savoir qu’il a  une part de responsabilité importante  dans les événements du 21 mai 2012. Pour cause, en prélude à ces événements, il a laissé les responsables de la COPAM s’exprimer sur l’ORTM, et cela au moment où le CNRDRE et la CEDEAO cherchaient à trouver une solution de sortie de crise.
   Kassim TRAORE

SOURCE:  du   9 juin 2012.    

15 Réactions à Les clips  »S.O.S » et  »Aya To Anga lafia » censurés à l’ORTM

  1. Amlien

    L’ORTM est une boite corompue,
    les rapeurs ne disent que de la vérité et si nous nous detournons des réalités, ce pays foncera droit vers le K.O
    Nous sommes là parce que les maliens ont demissionnés.

  2. il faut parler des choses qui construise aujourd,hui et non semer la zizani entre malien.le nord,le nord encore le nord

    • KakoloMansa

      Il est temp que les maliens soient informés si les griots et les politiques ont oubliés leurs places dans la société, les Rappeurs n’ont rien a perdre. Qu’ils passent ou non ces clips sur ORTM,personne ne peut emprisonner leurs messages.
      Cikan pour toujours.

  3. Vraiment mon frere tu as tout dit.
    Criez alors sur ces bandits au nord et ils sauront qu’il ya des bons rapeurs au Mali.