Master Soumi en tournée aux USA : L’ingénieur de son de Wyclif Jean veut travailler avec lui

0
Master Soumi en tournée aux USA
Master Soumi entre Babani et Ami Wassidjé

Le jeune rappeur Master Soumi vient de participer à New York aux USA au festival Mali Music. Ils étaient quatre artistes maliens à prendre part à cette activité. Il s’agit de Babani Koné dite Sirani ; d’Ami Sacko, la femme du grand Bassékou Kouyaté ; d’Ami Wassidié et de Master Soumi. Ce festival est organisé par Madoussou production.

Avant leur retour à Bamako, nous avons échangé avec Master Soumi sur sa participation au festival et les autres activités qu’il a eu à mener aux USA. Selon Master Soumi, ce festival Mali Music a été «une belle promotion pour la culture malienne au pays de Barack Obama».

Comme le disent les usagers de facebook, c’est sur inbox que nous avons échangé : «Salut mon frère, comment vas-tu? J’espère que tu vas bien. Ok, je suis présentement aux États-Unis pour une tournée d’un mois, mais je retourne au pays le 25, Inch Allah, ok… ». C’est ainsi que nous avons commencé notre échange inbox.

En fait, depuis le 26 septembre 2014, Master Soumi est en tournée aux USA. Il a été invité par Madoussou Production et l’Association des Maliens de New York dans le cadre du festival Mali Music. Ce festival s’est limité à un seul concert, un concert géant avec la participation de Babani Koné dite Sirani, d’Amy Sacko, d’Amy Wassidiè et de Master Soumi.

Ce concert géant a été une occasion pour les quatre artistes de jouer ensemble. Cela, en plus des prestations individuelles. Les Maliens de la diaspora se sont régalés et ont même fredonné des chansons avec les artistes maliens. «Mais, après le festival, suite à la demande de la diaspora, je me suis rendu à Atlanta, à Philadelphie, à New Jersey et à Baltimore. Je suis le seul ayant continué dans les autres États, après le festival. La chanson que nous avons chantée ensemble s’appelle Ameriki sigui, qui a été réalisée par ABOVE GROUND STUDIO», nous confie Soumi.

Mieux, Master Soumi a fait des spectacles, en plus, à Baltimore. Il a enregistré un son et réalisé un clip. Lui et son manager ont eu la chance de rencontrer l’ingénieur de son de Wyclif, Jean, l’une des icônes du hip-hop et grand producteur basé à New Jersey. «Il a apprécié mes œuvres et compte travailler avec moi dans les prochains jours», dévoile-t-il.

En plus de tout cela, Master Soumi et son manager ont rencontré beaucoup de jeunes artistes américains en herbe avec lesquels ils ont désormais des projets de collaboration musicale. Ils ont aussi entrepris des initiatives avec eux pouvant leur permettre de faire évoluer davantage le hip-hop malien.

Master Soumi pense que ce voyage a eu beaucoup d’impacts sur sa carrière professionnelle et pour le Hip-hop malien. Il n’a cessé de remercier notre aîné et confrère Salif Sanogo et Madoussou Traoré. Lesquels ont permis à lui et à son manager, Dony Brasco, d’être aux États Unis. Si tout va bien, Master Soumi sera de retour le 25 octobre 2014 à Bamako, après cette tournée qui lui a surtout permis de lancer le hip-hop malien sur le plan international.

Kassim TRAORE

PARTAGER