Matthieu Chedid et Oxmo Puccino se font dĂ©pouiller au Mali dans le nouveau clip de “M”

0

Rien ne se passe comme prĂ©vu au “Bal de Bamako”.

MUSIQUE – Quatre ans après la sortie de son dernier album “ĂŽl”, le chanteur Matthieu Chedid opère un retour aux sources avec un nouveau projet: “Lamomali”.

Dans le clip “Bal de Bamako” publiĂ© ce mercredi, “M” revient pour la première fois au Mali depuis “AmssĂ©tou“. En compagnie du rappeur Oxmo Puccino, il s’offre une soirĂ©e mĂ©morable en boĂ®te de nuit puis en limousine Ă  travers la capitale du pays. “SapĂ©s comme jamais” grâce Ă  Jean-Paul Gaultier, les deux cĂ©lĂ©britĂ©s embarquent pour un Ă©trange voyage qui va leur permettre de revenir Ă  l’essentiel.

Au dĂ©part très “bling bling” et arrogants, les deux hommes de 45 et 42 ans vont se faire dĂ©pouiller tout au long de leur pĂ©riple sous la bonne garde d’un gĂ©nie accompagnĂ© de sa kora, cette guitare bien connue en Afrique de l’Ouest. Oxmo Puccino et Matthieu Chedid vont finir sans artifices et seuls au beau milieu du dĂ©sert, mais heureux.

“Une passerelle entre Paris, Bamako et le monde”

Avec la participation de la chanteuse malienne Fatoumata Diawara et des artistes locaux Toumani et Sidiki DiabatĂ©, ce titre funk mĂŞle les guitares Ă©lectriques de “M” au son des koras. Toutefois, le texte signĂ© de l’interprète de “365 jours” rappelle le climat tendu actuel du pays. La fĂŞte s’oppose ainsi Ă  la guerre et des cartouches sont Ă©parpillĂ©es sur le tapis rouge du bal. “Qu’importe la couleur de ta peau, bĂ©ni soit qui au Mali danse au son des balles/bals de Bamako”, chante la voix Ă©clectique de “M”.

“J’avais en tĂŞte les terribles Ă©vĂ©nements survenus rĂ©cemment Ă  Bamako et Ă  Paris quand j’ai demandĂ© Ă  Oxmo d’Ă©crire ça, explique Matthieu Chedid. C’est de la musique festive mais avec une dimension qui reflète la fragilitĂ© de la vie.”

“Lamomali” c’est la concrĂ©tisation d’un rĂŞve du chanteur de crĂ©er “une passerelle entre Paris, Bamako et le monde”. Il matĂ©rialise ici sa relation si particulière avec ce grand pays d’Afrique de l’ouest depuis son premier voyage lĂ -bas en 2006. En collaboration avec de nombreux artistes internationaux, dont le libanais Ibrahim Maalouf, Matthieu Chedid rend hommage Ă  la culture du Mali qu’il aime tant.

Par huffingtonpost.fr / 08/03/2017 14:05

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here