Mokobé Traoré présente « Africa forever » au ministre de la culture

0
0

Sorti en octobre 2011, du côté de la France,  l’album  « Africa forever » de l’artiste franco-malien Mokobé Traoré a  été présenté, le 10 janvier 2012, à Hamane Niang, ministre de la culture.

« En sa qualité de chevalier de l’ordre national du Mali, Mokobé Traoré ne pouvait aucunement ne pas venir présenter son dernier album aux autorités maliennes à travers le ministre de la culture ». C’est en ces termes qu’Abba Samassékou a introduit ses propos lors de la cérémonie de présentation de l’album « Africa Forever » de Mokobé au ministre Hamane Niang, qui, pour la circonstance, était entouré des membres de son Cabinet et de la quasi-totalité des Directeurs des services rattachés à son département. « Monsieur le ministre, je suis très honoré que vous ayez bien voulu nous recevoir pour cette cérémonie combien symbolique à nos yeux. Nous ne sommes pas surpris par ce geste, tant nous sommes convaincus de votre engagement pour la promotion de la culture malienne sous toutes ses formes », a déclaré Mokobé Traoré. Il a indiqué que l’album intitulé « Africa forever », sorti  en Europe en octobre, est composé de 19 titres, essentiellement des messages d’espoir en ce qui concerne l’Afrique, très souvent présentée sous un mauvais jour par la presse en Occident. « Il y a des choses merveilleuses qui se font sur le continent », a-t-il déclaré. Satisfait du geste de l’artiste Mokobé qu’il considère comme un grand ambassadeur du Mali sur les scènes mondiales, Hamane Niang a rappelé qu’en 2008-2009, cet artiste a émerveillé le Mali, l’Afrique et le monde.

« Ce qui est frappant chez lui, partout où il se trouve dans le monde, il parle de son Maliba. Il le dit et il s’habile aux couleurs nationales : Vert, jaune et rouge », a-t-il déclaré. Il a estimé que Mokobé aurait pu rester en Europe et ne pas s’intéresser au Mali, à Kayes et à Kayes N’di. « Non seulement vous venez au Mali, mais, vous partagez ce que vous avez et ce que vous savez faire avec les jeunes du Mali », a-t-il ajouté. Pour le ministre,  Mokobé Traoré est un exemple qui permet de comprendre que la culture peut nourrir son homme. « C’est convaincu que tous les acteurs peuvent vivre de la culture et contribuer au développement du Mali que nous avons, sous la direction du Président de la République, déclenché le processus d’élaboration d’un document de politique culturelle du Mali », a-t-il déclaré. Pour conclure, le ministre a rappelé que dans ce  village planétaire, s’il y a un domaine où le Mali excelle sans contestation, c’est bien dans le domaine de la culture.           

Assane Koné

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.