Mokobé Traoré à propos de la crise malienne : «La CEDEAO doit intervenir au plus vite»

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Venu participer au concert de la démocratie qui s’est tenu le week-end dernier au grand théâtre au Sénégal, Mokobe Traoré le rappeur français d’origine sénégalo-malienne,  s’est  prononcé sur la crise actuelle qui sévit dans son pays natal, le Mali. Dans un entretien qu’il nous accordé, il lance un appel à la  «CEDEAO pour qu’elle intervienne au plus vite», pour éviter le chaos.

Mokobe

Pourquoi avez-vous répondu à l’invitation de Didier Awadi ?

C’est toujours avec un grand plaisir de venir participer à des événements de ce genre à Dakar. Même si cela fait trois à quatre ans que je ne suis pas venu au Sénégal. Mais, je ne saurais refuser l’invitation de mon grand frère et ami Didier Awadi qui vient tout récemment de sortir son nouvel album. C’est un honneur de venir participer à ce concert de la démocratie. La tournure des élections précédentes a été saluée par tous, c’est un exemple pour tous les pays africains. C’est une victoire pour les populations sénégalaises et pour toute l’Afrique. Personnellement je suis ravi de la tournure des élections. Raison pour la quelle je suis venu partager ces moments de joie à travers la musique avec mes frères qui sont ici. Je suis très content d’être venu. Nous allons chauffer la salle du Grand théâtre notamment avec Awadi, La Fouine et les autres chanteurs venus prendre part à l’événement. Je suis impressionné par l’architecture du Grand Théâtre, c’est une bonne chose que le milieu artistique ait à sa disposition des infrastructures de ce genre. Cela contribue au développement de ce secteur.

Quelle appréciation faites-vous de la crise malienne?

Ce qui se passe actuellement au Mali, est catastrophique. Pourtant, ce pays est connu pour être une nation de paix. C’est un pays laïc et constituait des exemples avec le Sénégal dans la sous région ouest africaine. Mais aujourd’hui ses principes sont bafoués et la politique occidentale ne favorise pas un retour au calme. Le seul mot d’ordre aujourd’hui, c’est le retour au calme. Nous avons besoin de paix et d’unité pour nous projeter vers l’avenir. Il faut trouver des solutions adéquates pour mettre un terme à ces conflits. J’avais déjà eu à participer à une marche des Maliens résidant en France pour dénoncer le coup d’état et la situation sécuritaire préoccupante du pays. C’est inacceptable la situation dans la quelle se trouve le pays. La CEDEAO doit intervenir au plus vite au Mali pour éviter que la situation empire. Notre seul souhait est le retour de la paix dans mon pays et c’est le vœu de tous les Africains.

En tant qu’artiste n’avez-vous pas un rôle à y jouer?

Le retour de la paix au Mali est primordial. Nous les artistes, nous sommes des porteurs de voix, des leaders d’opinion et la moindre des choses qu’on puisse faire, c’est dénoncer ce qui se passe actuellement. Mais il ne faut pas seulement se limiter à la dénonciation il faut descendre sur le terrain pour montrer sa position.  Il ne sert à rien de dénoncer des actes si on ne les concrétise pas par des actions. D’ailleurs, je salue l’engagement et l’abnégation des rappeurs sénégalais qu’on n’a vu très impliqués lors de la dernière élection présidentielle au Sénégal avec le mouvement ‘’Y’en A Marre’’. Des personnalités de la musique à l’image de Youssou Ndour ont joué un rôle important dans l’alternance 2012 qui est survenue au Sénégal. Cela démontre une fois de plus, l’importance des acteurs culturels dans nos pays.

Le Sénégal est t-il votre pays d’adoption ?

Je suis Sénégalo-malien parce que j’ai des parents à Thiès. Pour ceux qui ne le savent pas, ma famille maternelle vit là bas. Je suis en contact permanent avec elle. Au fait, j’ai des parents des deux cotés au Mali et ici au Sénégal. Depuis 1992, je viens ici même si je suis souvent absent pour des raisons professionnelles. Déjà 4 ans que j’étais  absent du pays, c’est pourquoi je suis très content d’être venu participer au concert de la Démocratie. C’est une opportunité de partager des moments avec les gens d’ici et les autres artistes sénégalais qui participent au concert. Je collabore tout le temps avec des chanteurs sénégalais tels que Didier Awadi, il n’est pas rare de le voir participer à un de mes albums. Nix aussi sort également un album pour bientôt et j’y ai participé. Moi-même je prépare la sortie de mon album en 2013 après ‘’Africa Forever’’ qui est sorti dans les back  en 2011.

Etes-vous un adepte de la lutte sénégalaise?

Absolument, je suis couramment les combats. C’est un sport que j’aime bien regarder. D’ailleurs j’ai déjà réalisé un single dédié à Yékini l’ancien roi des arènes. Tyson, je le connais et j’ai beaucoup de respect pour lui. Les lutteurs de la nouvelle génération aussi je les connais, Balla Gaye 2, Modou Lo, entre autres. Par contre, je connais bien El Hadj Diouf, c’est un ami et un frère. Malgré tout ce que les gens disent à son sujet, je pense qu’il reste le meilleur joueur sénégalais  et l’un des meilleurs en Afrique. Il ne faut pas que les gens soient amnésiques, quand même El hadj Diouf a beaucoup fait pour le football sénégalais. Il reste une fierté pour tout ce qu’il a accompli pour son pays.

               Africahit

 
SOURCE:  du   23 nov 2012.    

Une Réaction à » Mokobé Traoré à propos de la crise malienne : «La CEDEAO doit intervenir au plus vite»

  1. Dr ANASSER AG RHISSA

    LES MALIENS DOIVENT SE PRENDRE LA MAIN DANS LA MAIN ET PROCÉDER GRADUELLEMENT, PAR ÉTAPES, EN ORGANISANT ADÉQUATEMENT LA RECONSTRUCTION DU PAYS DANS L’UNITÉ ET EN TOUTE SÉCURITÉ.

    TOUT EN SÉCURISANT LE PAYS, Y COMPRIS LES RÉGIONS, ET LES POPULATIONS PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, AIDÉES PLUS TARD PAR LE CONTINGENT CEDEAO/UA/ONU, LA PRIORITÉ, C’EST LA LIBÉRATION DU NORD MALI ENSUITE VIENDRA TOUT LE RESTE (LA BONNE GOUVERNANCE DE LA DÉCENTRALISATION ET LES ÉLECTIONS EN PARALLÈLE, LA RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ, LA RÉCONCILIATION NATIONALE, LE DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE DE TOUT LE PAYS DANS UN CADRE DÉMOCRATIQUE ET SÉCURISÉ, …).

    Bonjour,
    Merci à tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution durable à la crise Malienne.

    Contrairement à ce que disent les Américains et à ce que disent certains, faire des élections en laissant de côté les deux tiers du pays, qui sont occupés, constituera aussi une autre manière de diviser les Maliens donc de créer un nouveau désordre et de casser une nouvelle fois la cohésion nationale.

    Or, cette dernière prédétermine tout le reste.

    N’essayons pas de jouer au plus pressés et de se voir retarder de plusieurs mois voire de plusieurs années.

    La seule solution de sortie durable EST VRAIMENT A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS CAR ELLES PERMETTRONT LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ AINSI QUE LA RÉCONCILIATION NATIONALE TOUT EN GARANTISSANT LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    Pour cela, l’ENGAGEMENT RESPONSABLE de tous les Maliens est indispensable en acceptant les PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des CONDITIONS (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du pays et laïcité).

    Les Maliens ne doivent pas perdre de temps, ils doivent se prendre la main dans la main et lancer ces concertations nationales et ces négociations avec des ramifications régionales pour plus de représentativité.

    LE GUIDE ET LA PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATIONS POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE DE LA CRISE MALIENNE, QUE J’AI ADRESSÉS AU PRÉSIDENT ET AUX MALIENS, CONSTITUENT UN SOCLE POUR GARANTIR LA CONFIANCE NÉCESSAIRE.

    Les Maliens doivent bâtir cette confiance et la cohésion nationale induite et aller TOUS ENSEMBLE aux élections, une fois que le Nord Mali sera libéré.

    L’urgence, c’est cette libération du Nord Mali, elle libérera tout le Mali et toutes les initiatives par la suite.

    LES MALIENS DOIVENT GAGNER DU TEMPS EN PROCÉDANT DE CETTE MANIÈRE, PAR L’ORGANISATION DES CONCERTATIONS NATIONALES ET DES NÉGOCIATIONS, AU RISQUE DE TOUT RETARDER PAR L’ENLISEMENT ET LA DIVISION.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com