Nampé Sadio Traoré affirme à propos de la candidature de Youssou N’Dour : \”Si j’étais à Dakar, je voterais pour You\”

0
1





Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder, l’artiste Nampé Sadio a exprimé son soutien au père du M’balax pour s’être porté candidat à l’élection présidentielle du Sénégal. Une candidature à encourager a dit l’artiste. Il a profité de l’occasion pour aborder d’autres aspects relatifs à cette élection présidentielle, au phénomène du chômage des jeunes etc.

L’Indépendant Week-end : Cela fait longtemps qu’on ne voit plus Nampé Sadio sur la scène. Qu’est-ce qui explique cette longue absence ?

Nampé Sadio : Dieu merci Nampé se porte très bien. J’étais en voyage pour une tournée internationale.

Cette tournée vous a conduit dans combien de pays ?

Tout d’abord j’ai commencé par Paris où j’étais l’invité principal de l’émission ‘‘Africa Show”. Ensuite, j’étais aux Etats-Unis pour une série de concerts. Une fois là-bas, je me suis produit à New York, à Philadelphie et j’ai également participé à des festivals à Boston.

Quelle leçon avez -vous tirée de cette tournée ?

Lors de ce voyage, j’ai acquis beaucoup d’expériences. Cela m’a permis de découvrir d’autres choses et d’autres personnalités dans le monde de la musique.  Il m’a permis  aussi de laisser des traces aux Etats-Unis surtout lors des festivals. J’ai été beaucoup félicité et encouragé par les festivaliers malgré qu’ils ne comprennent pas le bamanankan. 

Qu’en est-il aujourd’hui avec la carrière de Nampé Sadio ?

Dieu merci elle se porte très bien. Je ne ferais pas trop de commentaire. Après la sortie de mon double album, le public a très bien aimé ”Dégnoumani” et ”Barikama”.

Pourquoi avez-vous baptisé l’un des morceaux ”Dégnoumani” ?

L’histoire de ”Dégnoumani” a commencé lors d’une interview que j’avais accordée à une radio de la place. Comme vous le savez, mon nom, c’est Nampé Sadio. Or, en Sénoufo Nampé veut dire ”vilain garçon”. En donnant ces explications à l’animateur, il y a une auditrice qui a appelé pour dire que Nampé veut dire ”vilain garçon” mais que je suis ”dégnoumani”. C’est à partir de là que j’ai été inspiré pour composer une chanson sur ”dégnoumani”.

On voit qu’à travers cette chanson, vous ne faites que votre propre éloge

Bien sûr, malgré que Nampé soit le contraire de ‘‘dégnoumani” je sais que je suis un ”dégnoumani”. Ça se voit (rire).

Quels autres thèmes abordez-vous dans ces différents opus ?

Je chante l’amour et je dénonce certains fléaux qui minent notre société tels que l’égoïsme à travers la chanson ”Bagniéngo” et  l’infidélité dans les couples.

Deux albums  et un single, toutes ces œuvres de Nampé ont connu un succès phénoménal. Quel est votre secret ?

Le secret de Nampé Sadio n’est rien d’autre que le travail. Les gens reconnaissent toujours ce que je fais. Chaque fois que je sors un album, les mélomanes ne font que m’apprécier pour la qualité de mon travail.  Souvent, il y a des artistes qui me disent que grâce à mes clips, mes textes, ils arrivent à se professionnaliser.

Vu votre succès, de nombreux jeunes artistes aimeraient être comme vous. Quel conseil vous les prodiguez ?

Je leur demande d’avoir du courage, de l’abnégation  et surtout de travailler. Comme on le dit "seul le travail libère". A mes débuts, cela n’a pas été facile. J’ai  travaillé très dur pour arriver à ce  niveau. Je ne pensais pas arriver là où je suis actuellement. Je remercie le Tout-Puissant de m’avoir accordé cette chance. Mais je continue toujours de travailler très dur afin d’atteindre un sommet encore plus haut.

Bientôt se dérouleront les élections au Mali. Quel message Nampé Sadio a à l’endroit des différents candidats ?

Je n’ai rien à dire aux candidats mais à la population. Je demande aux électeurs de mieux réfléchir et de faire très attention en choisissant leur candidat. Tout compte fait, on prie Dieu afin que le Mali soit dirigé par un patriote, quelqu’un qui aime ce pays. Avant tout, quand on est un bon patriote et qu’on dirige ce pays, on travaille sérieusement.

Toujours concernant les élections, quelle appréciation faites-vous de la candidature de Youssou N’Dour ?

Si j’étais à Dakar, je voterais pour Youssou N’Dour. Il faut que les gens sachent que diriger un pays n’est pas synonyme d’être un grand intellectuel.  Un chef d’Etat est entouré de conseillers, de ministres, bref de tout un staff qui l’aide à la concrétisation de son projet de société. You est un exemple pour tous les africains. C’est un travailleur, il faut le reconnaitre. Vu tout ce qu’il a réalisé, c’est très rare de voir un artiste africain faire la même chose.  You arrive à bien gérer son entreprise, sa famille et tout son entourage, pourquoi pas une nation. Les artistes ne doivent pas être empêchés de diriger leur pays. Ils sont des citoyens comme les autres.  Moi, je le soutiens à 100%.

Est-ce qu’un jour Nampé pourra également prétendre à ce poste ?

C’est possible. Si jamais j’atteints le niveau de You je vais me présenter. Quand on aime son pays, on veut toujours qu’il avance.

Quand les fans pourront-ils s’attendre à une nouvelle œuvre de Nampé?

Très bientôt. L’album est terminé, j’attends de finir d’abord mes clips avant la sortie officielle.

Toujours dans la même veine ?

Il y aura une différence. Comme vous le savez la musique évolue et quand on voyage on acquiert d’autres expériences. A travers le prochain album, les mélomanes découvriront une nouvelle facette de Nampé Sadio.

Vous venez d’être élu meilleur artiste masculin de l’année au Mali, quel sentiment vous anime en recevant cette distinction?

Je suis très content d’avoir été élu parce que quand on fait un travail et que cela est récompensé, ça donne du courage de persévérer. Je saisis l’occasion pour faire une dédicace à tous mes fans et aux organisateurs de cet événement.

En dehors des distinctions nationales, avez-vous obtenu d’autres récompenses hors du Mali?

Je ne le dirai pas pour l’instant. Quand ton album sort et qu’il n’est pas distribué hors du Mali, cela joue beaucoup sur la carrière de l’artiste. Nos albums ne sont pas connus officiellement hors du Mali raison pour laquelle les gens n’arrivent pas à nous connaitre à l’étranger.

Qu’en est-il de  votre poste d’ambassadeur du  BIT au Mali ?

Dieu merci tout se passe bien avec cette organisation.

En tant qu’ambassadeur, quel appel  avez-vous à lancer aux autorités pour trouver une solution au phénomène du chômage des jeunes?

Pour qu’un pays se développe, il faut que la jeunesse travaille. Mais aujourd’hui, c’est le contraire. Tous les postes sont occupés par les vieilles personnes qui refusent de céder la place aux jeunes. Il est temps que les jeunes soient intégrés afin d’éviter les mésaventures auxquelles la jeunesse fait face telle que l’immigration.

Comment se passe la vie familiale de Nampé?

Comme vous le savez Nampé est un sage garçon (rire). Je vis humblement avec ma femme qui se trouve actuellement à Kayes auprès de ma mère.

A quand le mariage?

Très bientôt, inchallah

Bandiougou DIABATE

bandjoul@hotmail.com

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.