Oumar Konaté, guitariste et chanteur : «Le style de ma musique, c’est le Rock du désert»

0

Le jeune guitariste, chanteur et arrangeur, Oumar Konaté, vient de lancer son 2ème album dénommé «Addoh». Dans l’entretien qu’il nous accorde dans ces colonnes, le guitariste parle de l’album et de la tournée qu’il a effectuée aux Etats-Unis.

 

  1. Oumar Konaté est né le 3 juillet 1986 à Gao. Il a fait ses études primaires à l’école de Gao III et IV. À Bamako, il fréquente successivement le groupe scolaire de Sogoniko, Check Anta Diop, Gandia Mory et fait son entrée à l’institut national des arts du Mali, en 2005, par voie de concours (section musique). En 2009, il représente le Mali au Festival de l’Unesco en Gambie. À son retour la même année, il soutient son Mémoire de fin d’études sur les Holley (société secrète en milieu songhay), le vaudou, et obtient son diplôme en musique, spécialité Guitare.

 

«Addoh», c’est quoi ?

 

Oumar Konaté : Addoh, c’est la non-scolarisation des filles.  En fait, ce sont les filles qui n’ont pas attient l’âge de 18 ans, qu’on enlève de l’école pour aller les mettre dans les mariages forcés. Donc, non à ça !

 

Vous parlez de quoi dans Addoh ?

Dans Addoh, il y a une fille dont la mère l’enlève de l’école pour la mettre dans un mariage. C’est ne pas bon, parce que la fille n’avait pas atteint l’âge du mariage. Et ses amies étaient encore à l’école. D’ailleurs, l’une de ses amies parvient à terminer ses études : elle est devenue ministre. Le mariage de la fille déscolarisée se gâte, elle le regrette autant que sa mère. C’est de ça dont je parle.

 

L’album comporte combien de titres ?

 

Ça comporte 12 titres. Je parle de la paix, d’amour, la réconciliation nationale, la non-scolarisation des filles, dont je parlais tantôt, et beaucoup d’autres choses.

 

Pouvez-vous nous parler de l’enregistrement de l’album à commencer par l’écriture ?

J’ai commencé à faire l’écriture de l’album depuis 2004. Je faisais la préparation de l’album, des prémaquettes jusqu’à ce que j’ai eu un producteur pour aller aux Etats-Unis. J’en ai profité pour enregistrer l’album là-bas. C’est le 2ème album, après Lahidou, qui est sorti ici.

 

Vous venez de boucler une tournée américaine (25 Etats), parlez nous de ça ?

 

La tournée était vraiment très bien. Ça s’est bien passé. Ils ont aimé ma musique. Dans peu de temps, je dois aller en tournée, le 9 septembre, pour trois mois aux Etats-Unis.

 

Quel est votre style musical ?

 

Le style qu’on a donné à ma musique, c’est le Rock du désert. Les Américains l’appellent comme ça, le Rock du désert. L’instrument de cette musique est la guitare. C’est la coalisation entre le Nord et l’Amérique.

 

Diango COULIBALY

PARTAGER