Pour célébrer l’année 2012 : Amkoullel et l’Américaine Toni Blackam font un duo

0
0

C’est un cadeau exclusif avant la sortie officielle du titre d’ici la fin du mois de janvier. Ces deux artistes ‘Global Hip Hop’ parmi les plus engagés et talentueux  disent en un seul mot ce dont nous avons tous besoin: “CHANGE!”.

Cette chanson est un joyeux cri de ralliement en langues bambara, française et anglaise. Elle va être diffusée à partir de Janvier 2012  sur les 500 radios partenaires de RFI. A la pointe de la Soul Afro hiphop et du break beat, Toni Blackman et Amkoulel partagent leurs talents pour traverser les continents et les cultures. Ils sortent de l’underground avec un nouveau son mondial up-tempo qui plait aux amoureux de la musique de toutes générations.
C’est à Brooklyn, dans un Studio, que Fritz Francois et Troy Sampson ont coproduit ce titre pour rapprocher deux cultures et créer un hit international. Toni  Blackman, ambassadrice américaine du Hip Hop et Amkoullel,  le prodige malien du Hip Hop qui honore la jeunesse africaine, se sont rencontrés à New York au printemps 2011 lors d’une conférence sur ‘Hip Hop et Education’.  Ils étaient, tous deux, invités comme panelistes. Activistes du mouvement Global Hip Hop,  ils étaient déjà au courant de leurs activités artistiques, sociales et éducatives respectives.
Outre leurs intérêts communs, la rencontre a révélé de nombreuses similitudes entre les deux artistes de rénommée internationales: énergie positive, rigueur dans le travail et générosité absolue. Surtout, lorsqu’ils se sont retrouvés sur la scène du Zebulon à Brooklyn, le mélange endiablé de la tradition et de la danse d’Amkoullel et les incroyables talents de Toni en freestyle ont endiablé le public.  Amkoullel mélange harmonieusement les cultures traditionnelles et contemporaines pour positiver l’image de l’Afrique par l’éducation et la culture.
Ses premiers concerts en Europe et aux USA ont déchainé l’enthousiasme et remis en question les stéréotypes habituels de l’industrie musicale.
Kassim TRAORE


 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.