Pour immortaliser Ali Farka Touré : Bientôt un monument et une rue pavée à Lafiabougou

1

L’artiste émérite Ali Farka Touré est mort, mais ses œuvres demeurent. Mieux, sur initiative de la Fondation qui porte son nom, ce Grammy Award, va bientôt être immortalisé à travers un monument et une rue pavée à Lafiabougou en Commune IV du District de Bamako.

farka xIl y a presque 7 ans, qu’Ali Farka Touré nous a quittés,  plus précisément le 7 mars 2006, des suites d’une longue maladie. Ses amis et compagnons regroupés au sein de la Fondation qui porte son nom, ont animé une conférence de presse, le 7 mars 2013, à leur siège sis à Hamdallaye. Ladite conférence était animée par Ali Guindo, Coordinateur de la Fondation ; Temo Tamboura, Secrétaire général de la Fondation et Filifing Sako, Ami d’Ali Farka Touré.

À travers cette conférence de presse, la Fondation Ali Farka Touré a voulu rendre un vibrant hommage à cet artiste, à la fois paysan et homme politique. La Fondation a profité de l’occasion pour présenter la maquette de son projet de construction d’un monument et d’une rue pavée à Lafiabougou en Commune IV du District de Bamako.

Selon  son Coordinateur, la construction de ce monument et de la rue pavée vise à  immortaliser le défunt. Et d’ajouter que le montant de la réalisation de ce projet s’élève à plus de 24 millions de Fcfa. La fin de  ces travaux est prévue d’ici mars 2014, selon l’entreprise coréenne qui a le marché.

Cette conférence de presse qui  coïncidait avec la journée anniversaire de la mort de l’enfant de Niafunké, a été aussi riche en témoignages de la part de ses amis et proches, notamment du Pr. Ali Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale ; Moustapha Dicko, ancien ministre de l’Education ; Adama Koly Coulibaly, Affel Bocoum, Oumar Diallo et Samba Touré. Tous reconnaissent la valeur de l’homme. Selon eux, il était un grand patriote et avait un grand sens du partage.

Pour la petite histoire, la Fondation Ali Farka Touré a vu le jour en mars 2004, sur initiative de personnes très proches de l’artiste. En raison de l’état d’urgence, la Fondation n’a pas voulu célébrer l’événement en grande pompe. Cependant, la Fondation a beaucoup œuvré dans l’humanitaire. En effet, en 2005, des matériels d’orchestre ont été remis à Haïra Arbi, d’une valeur de 20 millions de francs Cfa. En 2006, 3 plateformes multifonctionnelles et 200 moustiquaires imprégnées ont été offertes à 3 villages de la Commune de Soboundou (Niafunké). À retenir que feu Ali Farka Touré est l’auteur de plusieurs albums, et a remporté trois prix Awards.

Seyni TOURE

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.