Promotion de la culture et du Tourisme : Salif Keita, Oumou Sangaré et Cheick Tidiane Seck à Sélingué en mars

1
25
Oumou Sangaré

Les 2, 3 et 4 mars 2012, la rive gauche du Sankarani abritera la première édition du Festival International de Sélingué. Dénommé « Urban Music et Mode », ce qu’on peut aujourd’hui considérer comme le dernier né des festivals au Mali était, le 26 janvier 2012, au centre d’une manifestation dans la Commune rurale de Baya. Et  avec la programmation de grosses pointures de la musique malienne comme Salif Keita, Oumou Sangaré et Cheick Tidiane Seck, l’on peut sans risque de se tromper dire que ce festival est bien parti.

Comment  depuis des années aucun opérateur culturel n’a pensé à doter Sélingué d’un festival ? Situé à seulement 150 km de Bamako et accessible par une voie bitumée, Sélingué, selon Magatte N’diaye, maire de la Commune rurale de Baya, offre un cadre idéal pour l’organisation de festivals et autres manifestations du genre. Cela a été perçu par la société « Mali Arts Production » dirigée par Issiaka Bah, plus connu sous le nom d’Amkoulel.

Le 26 janvier 2012, les journalistes invités pour assister au lancement de la première édition du Festival International de Sélingué ont pu apprécier la pertinence du choix des différents sites. Mais en attendant, les 2, 3 et 4 mars 2012, pour voir jouer des artistes de renommée internationale comme Salif Keita, Oumou Sangaré, Cheick Tidiane Seck et Will Calhoum,  sur les bords du Sankarani, à quelques mètres du barrage de Sélingué, les habitants de la Commune rurale de Baya, mobilisés derrières leurs autorités traditionnelles, religieuses et administratives, ont salué la belle initiative de la société « Mali Arts production » qui a voulu doter Sélingué d’un Festival à la dimension de celui de Ségou et d’Essakane. Par une prestation des grands jours, la confrérie des chasseurs de la Commune de Baya, avec des coups de fusils, ont transformé le port de pêche de la carrière de Sélingué, en espace de fête.

Salif Kéita

Et, c’est devant un parterre d’invités acquis pour la cause, comme Ibrahima Bema Diarra, Sous Préfet de Kangaré ; Ousmane Maïga, Directeur général de l’Office de développement rural de Sélingué (ODRS), les chefs des services techniques et de sécurité et les chefs de villages que le maire Magatte N’diaye a indiqué que le choix de sa localité pour la tenue de ce festival vient, à point nommé, combler une profonde aspiration des populations. Selon lui, les initiateurs ne pouvaient avoir un autre endroit qui présente de nombreux avantages comme sa commune. Il a levé le voile sur le potentiel  de la zone en terme touristique.

En plus de son barrage, Sélingué a son lac artificiel, son périmètre irrigué, ses infrastructures d’accueil, ses sites touristiques comme la mare sacrée de Dalabala, la mare « Satié » de Sanankoroni, la touffe « Kobitou »,  les collines « Sagadjigui coulou » et « Kokolibala » de Knagaré, le « gnaman Coulouni » de Carrière, le tunnel naturel appelé « Sousoukou falani » de Sélingué. « Les retombées du Festival International de Sélingué, seront sans nul doute positives pour la commune de Baya et les communes environnantes, tant sur le plan médiatique qu’économique », a-t-il déclaré.

En sa qualité de Directeur du Festival International de Sélingué, Issiaka Bah, alias Amkoulel, a indiqué la manifestation a pour objectif d’assurer la promotion de la musique et de la mode et contribuer au développement culturel et économique de la région. Mieux, il a estimé que la manifestation pourra contribuer à la promotion du tourisme et participer au rayonnement du Mali tout entier à l’échelle internationale.

Assane Koné

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Kabalaba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt
wpDiscuz