Rap féminin : Ami Yèrèwolo sort son premier album

4
Rap féminin : Ami Yèrèwolo sort son premier album
Aminata Danioko

De son vrai nom Aminata Danioko, la native de Kayes, Ami Yèrèwolo, vient de sortir son premier album intitulé «Naissance» comme pour dire que le rap féminin est né. L’album est sorti le 20 août 2014. Il comporte 13 titres qui parlent de divers phénomènes de notre société, de la  paix et de  la réconciliation.

 

Ami Yèrèwolo, qui est pratiquement pionnière dans ce genre musical, est déterminée à faire des rivaux. Déjà, 100 exemplaires de son album sont disponibles chez sa Maison de production, l’agence de communication Presta com. Son slogan : «Rapper pour exprimer la femme africaine». Ami Yèrèwolo se dit hostile aux rappeurs qui «claschent» et insultent. Pourquoi le nom Yèrèwolo ? Tout simplement parce qu’elle s’estime digne fille de son père.

 

Née à Kayes, la première région du Mali, Ami a eu, depuis le bas âge, un coup de foudre pour le rap. Issue d’une famille noble, la tradition ne lui pourtant permet pas de réaliser ce rêve : être rappeuse. Néanmoins, cela ne l’empêchait pas, pendant la recréation à l’école, de réunir ses amis pour faire des Free-styles. Au fur et à mesure, la tension montait au sein de la famille pour qu’elle arrête définitivement cette pratique dite «indigne» selon son père et de se consacrer à ses études. «Ce n’était pas évident», selon ses propres mots. Ses parents vont finalement se résoudre à la fatalité, la laisser réaliser son destin. Peu à peu, elle y arrive. En 2009, Ami Yèrèwolo devient une rappeuse confirmée. Le 25 avril 2014, elle reçoit le trophée de meilleure rappeuse. Et elle vient de sortir son premier album.

 

Lorsqu’elle avait encore 5 ans, Ami aimait fréquenter la rue et jouait avec les orphelins et les enfants mendiants. Pour l’artiste, ces moments-là, sont synonymes de liberté ; «des moments où personne n’intervient pour te dicter ta conduite», nous confie-t-elle. Dans cette même rue, elle découvre la musique, plus particulièrement le rap, qu’elle considère comme son ami, son confident. La musique, pour Ami Yèrèwolo, «ça a du sens ! C’est un parcours de vie, une rencontre, un support de ses sentiments, de ses émotions, de ses pensées et un partage avec ses fans».

 

Consciente que la musique n’était pas le dada de ses parents, Ami Yèrèwolo  se concentre alors sur ses études et s’orienter vers des études de médecine. Mais, difficile d’oublier le rap. En 2010, elle se réoriente vers des études de finance et forme dans le même temps un groupe de rap féminin «Natty Girls», avec Betty, Awa et Tass. Puis, elle rejoint le collectif 223 Crew fondé par Yéli Fuzo. En 2013, elle obtient sa licence en finance.

L’année 2014 est une année de confirmation pour l’artiste rappeuse et chanteuse, puisque son album «Naissance» (sorti le 20 août 2014) marque un nouveau tournant dans sa musique. Un album qui montre que le rap est sa base, son accroche, ses racines. Un album qui mélange non seulement le rap, le chant, le slam, mais aussi la musique mandingue de telle sorte que certains y verront peut-être un style propre, le style Yèrèwolo. Ami se destine à la musique et personne n’y peut rien.

 

La rappeuse livrera un concert géant le 6 septembre au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba de Bamako. Un événement exceptionnel, spécialement organisé pour la dédicace de son album «Naissance». Le tout sera auréolé par les prestations de nombreux artistes invités !

 

Diango COULIBALY

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Bon vent à toi Ami. Ton morceau aw yé aw vas y est devenu mon soleil de la journée. le clip, une réussite. Un Big up à toi depuis Montréal

Comments are closed.