“Songhaï ” , musique : Bamako au rendez-vous de la musique Mandingue et du flamenco espagnol

0
Bamako au rendez-vous de la musique Mandingue et du flamenco espagnol
Les animateurs de la conférence de presse

L’Institut français du Mali va vibrer le 6 octobre 2016 sous les notes madingues  de la Kora du maestro Toumani Diabaté et du  flamenco du groupe  espagnole Ketama. Une information donnée ce  4 octobre à l’Institut français du Mali par les musiciens en compagnie du conseiller culturel de l’ambassade d’Espagne à Bamako.

Prévu pour la célébration de la fête nationale espagnole, le concert-évènement « Songhaï » est la communion des notes de la Kora du virtuose Tomani Diabaté et les sons des guitares du groupe Ketama d’Espagne, une expression de liens culturels entre les deux pays. « Songhaï » est un projet musical insolite offrant une fusion entre  le groupe Ketema  composé de Juan Carmona, José Miguel Carmona et Janvier Colina avec notre compatriote, il s’agirait d’un  exemple du ‘nouveau flamenco’ et la kora du maître Toumani Diabaté. Comme l’ a expliqué le  maestro de la Kora,  c’est lors d’une rencontre  en Angleterre en  s’essayant à une symbiose musicale qu’est partie la naissance d’un premier album « Songhaï » en 1988 qui serait suivi du second  en 1994. Le nom des albums «  Songhaî » est selon le musicien un clin d’oeil à la bataille de Tondibi, un pan de notre histoire  où le 12 mars 1591, Jaoudar Pacha, général et gouverneur marocain du XVIème siècle d’origine espagnole a conquit l’empire songhoï avec le soutien de Marrakech à l’époque du roi El Mansour.  Le groupe espagnol tout comme Toumani Diabaté, tous attestent que les deux disques ont été un succès qui a donné une reconnaissance international au groupe qui occuperait actuellement une place de choix dans le classement musicale espagnol.

Evoluant chacun de son côté  avec sa musique,  plus d’une vingtaine d’années après leur première rencontre, le groupe Ketama et Toumani Diabaté, se réunissent  autour de leur projet qu’ils ont présenté  l’année dernière  en tournée en Europe avant de venir s’attaquer aux ouïs de l’ Afrique. En confiant les gens à venir assister leur concert, le maître de la Kora vante les charmes de « Songhaï », un métissage de rythme harmonieux, une fusion entre la culture mandingue et la culture gitane, un dialogue instrument complémentaire, subtile et riche à la fois, le tout dans un parcours poétique en quête de nouvelles sensations inexplorées à en croire les artistes musiciens et la directrice déléguée de l’ Institut français du Mali, Micaelli Mulholland.  Et c’est sur ces notes que « Songhaï » donne rendez-vous à 21h à l’Institut Français pour « un flamenco à la madingue », l’entrée est  à 5000F CFA.

Khadydiatou SANOGO

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here