Soumaila Kanouté, une valeur sûre de la musique malienne

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Très connu dans le milieu de la musique mandingue, Soumaila Kanouté affectueusement appelé Soumiss s’apprête à mettre sur marché discographique un nouvel album. L’auteur de « Malokininajima » a aujourd’hui le vent à pourpre puisqu’il est dansé et écouté dans toutes les boites de nuit de la capitale malienne et ailleurs, et beaucoup admiré par les « grobinés » de Bamako. 

Qui est soumiss ?

Soumiss, de son vrai nom Soumaila Kanouté est un jeune artiste malien de la trentaine qui n’est pas arrivé dans la musique par hasard puisqu’il a embrassé  la musique dès son plus jeune âge. Son père, un chauffeur de la place n’a jamais fait le travail de chanteur. Mais Soumiss, comme né pour la musique embrassa la musique mandingue depuis l’âge de 6 ans. D’ailleurs il n’hésite pas le dire, « si je n’étais pas né griot, j’allais devenir un artiste chanteur ». Malgré les préjugés que les hommes avaient à l’époque du musicien, Soumaila Kanouté loin de tous ces préjugés  se joigne à un groupe musical dénommé Kita  en dépit des maigres moyens dont disposait ce groupe avant de continuer avec l’orchestre ‘Super Damonzon’ à Badialan 2. En vue d’acquérir d’autres expériences, Soumiss plia ses bagages pour une aventure au Burkina Faso. Là bas, loin de son Mali, nostalgique Soumiss joua dans plusieurs groupes musicaux et séduisît le public du pays des hommes intègres. Après un long moment au Burkina, il retourna dans son pays le Mali et met sur le marché discographique un nouvel opus dénommé : « Malokininajima », produit par » Seydoni production » en 2004. Un album qui le permet de caracoler parmi les meilleurs tubes de l’année. Il se révèle ainsi comme le chouchou des femmes du Mali et d’ailleurs. Beaucoup convoité  pour les grandes cérémonies de mariage et de   baptême, ainsi que les concerts nationaux et internationaux, Soumiss s’apprête à vivre dans les prochains jours un moment crucial dans sa vie d’artiste puisqu’il s’apprête à mettre au marché son troisième album après celui du deuxième « Toulonkè », « Bi Mogoya ». Dans ce tube,  composé de 12 chansons, l’artiste évoque plusieurs questions, notamment la paix, surtout à un moment om le pays traverse une grave crise,  l’amour, l’attente, le pardon et l’humanisme. A dire que l’on entendra beaucoup du chouchou des femmes dans les jours à venir.

Bon vent Soumiss !

Abdourahmane DOUCOURE 

SOURCE:  du   19 jan 2013.    

2 Réactions à Soumaila Kanouté, une valeur sûre de la musique malienne

  1. Madou

    Eh oui du courage Soumissi :lol: