Toumani Diabaté au lancement de la 1ère édition du Festival ‘’Acoustik’’ Bamako : « La culture est ce que nous avons de meilleur en Afrique… »

2
Toumani Diabaté
Toumani Diabaté

Officiellement lancé le 26 janvier dernier, à l’hôtel Onomo, le ‘’Festival Acoustik Bamako’’, initié par Toumani Diabaté, en partenariat avec le Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, l’Institut Français et l’Ambassade du Royaume-Uni se tient à Bamako depuis le 27 janvier pour quatre jours.  Plus d’une dizaine d’artistes et groupes d’artistes nationaux et internationaux sont à l’affiche. Un évènement qui, pour cette première édition, sera essentiellement marquée par des concerts gratuits et la formation des jeunes artistes maliens.

Depuis le mercredi 27 janvier, le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias ‘’Balla Fasséké Kouyaté’’ et l’Institut Français de Bamako, deux points qui accueillent le Festival Acoustik de Bamako (FAB) vibrent au rythme de la musique instrumentale moderne et traditionnelle. Ils sont plus d’une dizaine d’artistes et groupes d’artistes à répondre présent à l’invitation du maestro de la Kora, Toumani Diabaté, figure emblématique de la musique traditionnelle malienne, initiateur du ‘’Festival Acoustik Bamako’’. Au nombre desquels, au niveau national : le groupe Ali Farka Touré Band, Songhoy Blues, l’artiste Boubacar Traoré dit Kar kar, Déné Issébéré, Oumou Sangaré, Nahawa Doumbia, Sidiki Diabaté, Safi Diabaté.  Et au plan international : le Sud Africain Derek Gripper, l’artiste et célèbre acteur américain, Gary Dourdan, l’Anglais Damon Albarn, le groupe franco-nigérian Tony Allen, le groupe Alba Griot Ensemble (composé d’Ecossais, de Belges et de Maliens)  entre autres.

La première soirée de festival qui s’est déroulé au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias ‘’Balla Fasséké Kouyaté’’  le  mercredi 27 janvier dernier, il y avait au programme entre autres, le maestro  de la Kora Toumani Diabaté, l’américain Gary Durban, le groupe Tony Allen et  le groupe ‘’The Bell Cafe Band’’. Tandis que le lendemain, le groupe Tony Allen, Alba Griot Ensemble, Madou et Safi Diabaté ont assuré le show à l’Institut Français de Bamako. Pour une troisième soirée, ce vendredi 29 janvier,  Nahawa Doumbia, les groupes Damon Albarn et Songhoy Blues devront tenir le public de Bamako en haleine. Avant de clôturer le festival demain samedi, par une majestueuse prestation de Toumani Diabaté.

A préciser qu’outre les artistes annoncés officiellement, plusieurs autres artistes de renommée internationale sont prévus.

« Le Mali est la capitale de l’Empire du Mandé, un grand pays de culture et numéro 1 en Afrique en termes de nomination au Grammy Awards (plus haute distinction musicale ndlr) et de trophées. Et l’occident ne connait encore que 5% de la musique malienne, car nous avons tellement de choses à développer », a déclaré Toumani Diabaté, déjà titulaire de deux Grammy Awards. Pour lui, le Festival Acoustique de Bamako, est une occasion de développer davantage la musique traditionnelle malienne pour promouvoir la culture malienne qui est une référence mondiale.

« Ce n’est pas la politique, mais ce sont la Culture et l’Art qui font gagner  le Mali et  l’Afrique », dit-il.

« L’héritage musical du Mali est la racine du Jazz et du Blues. Et en temps de crise, la musique est un meilleur moyen pour apaiser les cœurs » défend pour sa part, Gary Durban, le célèbre acteur dans la série américaine ‘’les Experts de Manathan’’ qui joue plusieurs instruments. Avant que Derek Gripper ajoute que l’invitation de Toumani Diabaté, est un honneur et une opportunité, qu’ils ne pouvaient pas refuser quel qu’en soit la situation que le Mali traverse.

Lassina NIANGALY

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. djelikedjan one of world best kora player why you di din’t invite me full of weakness

  2. pourquoi d’autre joueur de kora na pas ete invite ses des enemies du mali djelikedjan

Comments are closed.